# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ SYRIE : LA BATAILLE POUR AFRIN. LE BASCULEMENT DE LA TURQUIE CONTRE DAMAS ET FACE A LA RUSSIE

 

LM.GEOPOL - Ankara à afrin (2018 01 22) FR 1

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2018 01 22/

 

« « Il existe des groupes terroristes qui nous prennent pour cible depuis les territoires irakien et syrien. Il relève donc de notre droit de se défendre en lançant des opérations militaires en plein sol d’Irak et de Syrie d’autant plus que les régions où l’armée turque mène ses opérations militaires appartenaient jadis à l’Empire ottoman »

- Erdogan (le 10 novembre 2017 ».

 

Alors que le gouvernement syrien a mis en garde la Turquie contre le lancement d'une opération militaire dans la province syrienne d'Afrin, affirmant être «prêt à détruire les avions turcs», la Turquie a commencé à envoyer les "rebelles armés" dans le nord de la Syrie. La bataillke d’Afrin commence. « Ankara est plutôt soucieuse de cette avancée de l’armée syrienne et la question de la menace kurde n’est qu’un prétexte », dit un expert syrien.

La Russie, qui voit le « processus d’Astana » se lézarder, s'est dite « préoccupée » par cette annonce et a appelé à la retenue ». Le ministère des Affaires étrangères a tenu à rappeler que « la Russie restera fidèle à sa position concernant la recherche des issues [au conflit] en Syrie, qui se base sur le maintien de l'intégrité territoriale et le respect de la souveraineté de ce pays » …

 

Au coeur du conflit en Syrie, de cette guerre commencée en 2011, qui se termine, et va déjà vers une seconde guerre, la position opportuniste et ambigüe d'Erdogan, partagé entre son projet géopolitique néo-ottoman (qui suppose l'alliance américaine et la défaite de Damas) et les exigences stratégiques immédiates du "containment" des kurdes.

 

* Lire aussi :

LUC MICHEL EN DEBAT SUR LE WEBSITE ‘LES 7 DU QUEBEC’ :

‘SYRIE, D’UNE GUERRE À L’AUTRE L’AGRESSION NE CESSE PAS!’ …

sur http://www.lucmichel.net/2018/01/15/lucmichel-net-luc-michel-en-debat-sur-le-website-les-7-du-quebec-syrie-dune-guerre-a-lautre-lagression-ne-cesse-pas/

 

I-

CE QUE CHERCHE ET RISQUE LA TURQUIE A AFRIN ?

 

Pour Heitham Hassoun, expert militaire syrien et général de brigade à la retraite syrien, « la stratégie des États-Unis et de la Turquie en Syrie a changé et les deux pays sont arrivés à la même conclusion: le groupe terroriste Daech ne peut désormais plus rien faire pour eux, c’est pourquoi ils cherchent chacun à avoir une présence militaire directe en Syrie ». « Quant à la Turquie, dit l’intéressé, ce n’est pas les forces démocratiques kurdes (FDS) qui posent problème, car ces forces étaient déjà présentes sur le terrain depuis le début de la guerre en Syrie ».

 

Cet expert averti nous rappelle que « la Turquie avait même des coopérations avec certains membres de FDS, engagés dans le Bouclier de l’Euphrate, mais aujourd’hui Ankara se soucie d’autres choses ».

 

« La Turquie est confrontée actuellement à trois défis récemment déclenchés », note l’analyste militaire :

 

1- Tout d’abord, « ce sont les opérations militaires des forces syriennes dans la province d’Idlib visant à mettre fin à toute présence terroriste et militaire dans la région et plus précisément les forces du « Bouclier de l’Euphrate » qui sont en réalité le bras militaire de l’armée turque dans cette zone, qui ont inquiété Ankara. « Les Turcs savent bien que l’armée syrienne arrivera bientôt dans la région d’Afrin, dans le nord-ouest de la Syrie et le sort qui attend ces forces armées à la solde d’Ankara est bien claire. C’est pourquoi la Turquie est plutôt soucieuse de cette avancée de l’armée syrienne et la question de la menace kurde n’est qu’un prétexte ».

 

2- Pour l’analyste militaire syrien, « l'autre chose qui préoccupe aujourd’hui les Turcs, c’est perdre l’initiative dans les évolutions syriennes ».

 

3- À cela s’ajoutent d’autres préoccupations liées aux futures négociations pour la paix syrienne à Sotchi, auxquelles sont invitées plus de 33 organisations et près de 1.700 personnalités politiques. « Le voisin turc sait bien qu’avec l’avancement vers un règlement politique en Syrie, il va perdre l’initiative dans ces évolutions et que son rôle et son influence dans les négociations seront affaiblis, ce qui est aussi le cas pour les États-Unis qui se sont récemment activés en Syrie au moment où Daech s’est effondré sur le terrain ». « Ce n’est donc pas étonnant si Ankara cherche à suspendre ou saper les pourparlers pour la paix en Syrie », précise le spécialiste militaire syrien.

 

Autre problème auquel se heurte Ankara, c’est, selon l’expert, « la présence militaire russe dans la région d’Afrin, une présence qui neutralise tout plan turc visant à pénétrer dans le territoire syrien, car tout accès des militaires turcs dans cette zone signifie l’affrontement avec les forces russes ». « La Turquie cherche aujourd’hui, répète-t-il, à adopter la même stratégie en Syrie que celle des Etats-Unis ». « On sait bien que pour assurer leurs intérêts, les États-Unis ont créé les forces démocratiques syriennes (FDS) dans le nord-est de la Syrie. Les mêmes ambitions chez les Turcs avec leurs forces du bouclier de l’Euphrate et les tentatives de rester dans la province frontalière d’Idlib au nord-est de la Syrie », conclut-il enfin.

 

LA TURQUIE DEPLOIE SES MERCENAIRES « REBELLES SYRIENS » A AFRIN

 

Les premières images diffusées par la chaîne d’information britannique ‘Sky News’ montrent que l’armée turque a lancé dans la nuit de vendredi à samedi des attaques à l’artillerie contre la ville syrienne d'Afrin. Selon le ministre turc de la Défense, Nurettin Canikli, les batteries d’artillerie turques ont commencé à pilonner des positions des éléments kurdes du YPG (Unités de protection du peuple) à Afrin.  Il a prétendu « que la Turquie poursuit ses coordinations avec la Russie pour cette opération ».

 

Selon les sources turques, les éléments armés d’Ankara sont partis depuis Hatay pour se diriger vers Afrin. Des sources d’information syriennes ont annoncé que « les terroristes formés par les services secrets turcs (en turc MİT) sont arrivés aux frontières communes entre la Turquie et la Syrie pour affronter les YPG ». « Des bus à bord desquels se trouvaient des centaines de terroristes, des dizaines de chars, de véhicules blindés, des mortiers et des batteries d’artillerie ont été dépêchés sur les frontières turco-syriennes pour occuper Afrin », selon les sources syriennes.

 

Selon la chaîne arabophone iranienne ‘Al-Alam’, ce qui se produit à Afrin « est lié aux victoires de l’armée syrienne et ses alliés sur le champ de bataille ». « L’opération militaire a commencé, depuis quelques jours, dans la banlieue sud d’Idlib et elle se poursuivra », a expliqué le reporter d'Al-Alam, avant d’indiquer que « L’armée syrienne appuyée par ses alliés a sécurisé plusieurs districts et collines dans la périphérie des provinces de Hama, Idlib et Alep. »

 

L’armée syrienne a progressé dans la périphérie du sud-est d’Alep et libéré le village d’Um Sanabil et ses hauteurs stratégiques. Les effectifs de l’armée syrienne ont également coupé les lignes d’approvisionnement des groupes terroristes dans la banlieue du nord-est de Hama et ils sont arrivés à 6 kilomètres de l’aéroport militaire d’Abu al-Duhur.

 

LE PRETEXTE DES YPG KURDES

 

Après deux jours de bombardements, la Turquie a donc lancé une opération militaire terrestre dans le nord de la Syrie, a annoncé samedi le président Erdogan. Les chasseurs F-15 turcs ont visé des abris et des caches utilisés par les miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), le Parti kurde de l’Union démocratique (PYD) et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

 

Les forces armées opposées au gouvernement syrien les soi-disant « rebelles » de l’ASL) ont rejoint l’armée turque pour participer à l’intervention militaire d’Ankara dans le nord de la Syrie. Les opposants syriens, soutenus par la Turquie, ont pris part à l’opération d’Afrin. Des sources locales dans le Rif septentrional d’Alep ont rapporté, ce samedi 20 janvier, « qu’environ 400 éléments de l’opération « Bouclier de l’Euphrate » étaient entrés vendredi en Turquie pour assister l’armée turque dans son intervention terrestre à Afrin ».

 

Dans ce droit fil, la chaîne qatarie ‘Al-Jazeera’ vient d’annoncer que « la Turquie a convoqué les ambassadeurs iranien et russe pour des consultations sur l’opération turque à Afrin ». Selon ce rapport, simultanément au lancement de l’opération militaire d’Ankara contre les miliciens kurdes dans le nord de la Syrie, la Turquie aurait « informé ses alliés iranien et russe. La diplomatie turque affirme avoir informé Damas de son opération à Afrin ».

 

II-

WASHINGTON LACHE LES KURDES A AFRIN

 

La coalition américaine a annoncé, ce mardi 16 janvier, que la ville syrienne d’Afrin, contrôlée par les Kurdes de Syrie, « ne faisait pas partie du champ d’action des Américains ».  Autrement dit, et comme nous l’annoncions dans une précédente analyse, Washington va sacrifier ses « alliés » kurdes à l’alliance fondamentale stratégique avec la Turquie !

 

ERDOGAN EN LIAISON AVEC TILLERSON

 

Par ailleurs, les ministres turc et américain des Affaires étrangères se sont entretenus au téléphone, après le lancement de l’opération turque à Afrin. Le chef de la diplomatie turque Mevlüt Çavusoglu et son homologue américain Rex Tillerson ont passé en revue les dernières évolutions dans la région, simultanément au début des attaques terrestres et aériennes de la Turquie à Afrin.

 

Pour rappel, Ankara est toujours un membre important de l’OTAN et abrite ses forces …

 

« AFRIN NE FAIT PAS PARTIE DE NOTRE CHAMP D’ACTION » (COALITION US)

 

Selon l’agence de presse iranienne ‘Fars’, « en réponse à la question sur le soutien éventuel de la coalition américaine aux éléments kurdes des Unités de protection du peuple, YPG, à Afrin, en cas d’intervention de l’armée turque », le porte-parole de la coalition US, le colonel Ryan Dillon, a déclaré : « Afrin ne fait pas partie de notre champ d’action. Nous continuons à soutenir nos alliés (sic) dans le but de conquérir les poches de Daech, le long de la vallée du Moyen-Euphrate, et surtout dans le nord d’Abou Kamal ainsi que dans l’est de l’Euphrate.. Lui qui assistera les 17 et 18 janvier à la réunion du comité militaire de l’OTAN à Bruxelles a encore déclaré que « l’examen de la situation militaire aux frontières syro-turques serait à l’ordre du jour ».

 

Auparavant, le chef d’état-major de l’armée turque Hulusi Akar qui se trouve à Bruxelles pour la réunion des chefs de la défense des pays membres de l’OTAN, avait déjà averti que son pays » ne permettrait pas que les éléments des YPG en Syrie soient armés », car « ils sont liés au groupe terroriste du PKK ».

 

Ce dimanche 14 janvier, les États-Unis ont annoncé avoir l’intention de former une nouvelle armée kurde, composée de 30.000 éléments au nord-est de la Syrie. Plus tôt dans la journée, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a indiqué, lors de la réunion du groupe parlementaire de son Parti pour la Justice et le Développement (AKP), que son pays « détruira prochainement les repaires des terroristes en Syrie, commençant par les villes d’Afrin et de Manbij, dans le Rif du nord de la province d’Idlib ». Erdogan avait prévenu « d’une opération imminente ciblant Afrin », après que la coalition US a annoncé qu’elle coopérerait avec «les Forces démocratiques syriennes (FDS)», pour former une nouvelle force frontalière dans le nord de la Syrie formée de 30.000 hommes.

 

II-

LE GOUVERNEMENT SYRIEN CONTRE L’INTERVENTION TURQUE EN SYRIE

 

« Nous avons informé toutes les parties de ce que nous faisons. Nous informons même le régime syrien par écrit », a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. « La Syrie nie complètement les allégations du régime turc selon lesquelles il l'a informée de cette opération militaire », a rétorqué le ministère syrien des Affaires étrangères !

 

DAMAS A ANKARA : « LES CHASSEURS TURCS A AFRIN SERONT PRIS POUR CIBLE »

 

Le journal ‘Al-Binaa’ a écrit que « l’avertissement adressé par la Syrie à la Turquie va faire disparaître des jeux politiques étrangers la controverse sur la prise de contrôle de la Syrie et dire à tous que la souveraineté syrienne n’est pas négociable ». Selon l’article d’Al-Binaa, la Syrie a mis en garde « contre toute atteinte à son intégrité territoriale, sa souveraineté et son espace aérien » : les avions de chasse turcs attaquant la ville d’Afrin sous prétexte de lutter contre les séparatistes kurdes « seront visés par les systèmes de défense aérienne syriens ».

 

Le journal ‘Al-Binaa’ a écrit dans cet article, rédigé par Nasser Qandil, que « l’absence de réaction des médias turcs aux déclarations de Fayçal Meqdad, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, n’enlève rien à l’importance et à la justesse des propos de ce dernier ». Meqdad a annoncé que « l’armée syrienne était déterminée à attaquer les chasseurs turcs qui se lanceraient dans une attaque de la ville d’Afrin sous prétexte de lutter contre les séparatistes kurdes ».

 

Mais ce discours a suffi pour que des membres des services secrets turcs se rendent à Moscou pour rencontrer leurs homologues russes. Les Turcs savent bien qu’il faut prendre au sérieux les déclarations des responsables syriens. « Les Turcs savent aussi que si les discours des responsables syriens et ceux des responsables russes n’ont pas été coordonnés à l’avance, les relations existant entre la Syrie et la Russie ne permettront jamais à la Turquie de pouvoir s’interposer entre ces deux alliés ».

 

Il n’est pas non plus dans l’intérêt de Moscou de fermer les yeux sur les demandes syriennes, « car cela affaiblirait la légitimité de leur présence en Syrie ». La Syrie, elle, sait bien que « certains essaient de mettre ses alliés dans une position délicate ».

 

Les Turcs ont à maintes reprises tenté de faire la sourde oreille à la demande de Damas et de ses alliés, qui exigeaient un retrait de leurs troupes du sol syrien. « Et là, une fois de plus, les Turcs agissent par orgueil. La Syrie est responsable devant son peuple de protéger son territoire et sa souveraineté. Elle veut dire par là aussi à ses alliés qu’il y a des choses à régler tout de suite et pas une fois que ce sera trop tard. En effet, si jamais les chasseurs turcs entrent à Afrin, ce sera non seulement au détriment de la Syrie, mais également des forces russes ».

 

(Sources : SANA – Fars – CNN – EODE Think-Tank)

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

 

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie –

Néoeurasisme – Néopanafricanisme (Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

 

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/ 

 

LM.GEOPOL - Ankara à afrin (2018 01 22) FR 3

LM.GEOPOL - Ankara à afrin (2018 01 22) FR 2

Posted in * EODE/ Geopolitics, * Français | Leave a comment

# PCN-TV/ PRESS-TV INTERROGE FABRICE BEAUR : ERDOGAN JOUE SA DERNIERE CARTE (MILITAIRE) EN SYRIE (20 JANVIER 2018)

PCN-TV/ 
PRESS-TV INTERROGE FABRICE BEAUR : 
ERDOGAN JOUE SA DERNIERE CARTE (MILITAIRE) EN SYRIE 
(20 JANVIER 2018)

PRESS TV, la télévision iranienne internationale francophone,
interroge Fabrice BEAUR (Expert EODE, Administrateur de EODE-RUSSIA) :

« Alors que le gouvernement syrien a mis en garde la Turquie contre le lancement d’une opération militaire dans la province syrienne d’Afrin, affirmant être « prêt à détruire les avions turcs », Ankara a néanmoins commencé à envoyer des avions de guerre et des « rebelles armés » dans le nord de la Syrie.
Fabrice Beaur, expert de l'ONG EODE, nous en dit plus. »

‘REPORTAGE’ 
DU 20 JANVIER 2018
SUR PRESS TV (IRAN)
Images/Montage : PRESS TV
Duplex audio Téhéran-Moscou
____________________
# PCN-TV
vimeo.com/pcntv
# PCN-TV sur les Réseaux sociaux :
* FaceBook : Allez ‘liker’ la Page officielle de pcn-tv !
facebook.com/PCN.NCP.TV
* YouTube :
youtube.com/user/PCNTVnetwork

Posted in # ARTICLES BY LANGUAGES, # EODE + ZONE PROCHE ORIENT, # EODE THINK TANK, # EODE TV, * EODE/ Analyses - Rapports, * EODE/ Geopolitics, * Français | Tagged , , , , , , , , , | Leave a comment

# EODE-TV/ LUC MICHEL : FINANCEMENT DU COUP D’ÉTAT MANQUE EN GUINEE-EQUATORIALE. LE PRÉSIDENT OBIANG NGUEMA BASSOGO ACCUSE DES PERSONNALITÉS FRANÇAISES (LIGNE ROUGE, 18 JANV. 2018)

EODE-TV/ 
LUC MICHEL : FINANCEMENT DU COUP D’ÉTAT MANQUE EN GUINEE-EQUATORIALE. 
LE PRÉSIDENT OBIANG NGUEMA BASSOGO ACCUSE DES PERSONNALITÉS FRANÇAISES 
(LIGNE ROUGE, 18 JANV. 2018)

Luc MICHEL
sur AFRIQUE MEDIA
EXTRAIT DE ‘LIGNE ROUGE’ 
DU JEUDI 18 JANVIER 2018
Multiplex avec Douala-Yaoundé-
Ndjaména-Malabo-Bruxelles
_____________________

EODE ORGANISATION …

# EODE-TV :
* EODE-TV vimeo.com/eodetv
* EODE-TV sur YouTube :
youtube.com/user/EODEtv
* Page Officielle EODE-TV
facebook.com/EODE.TV

# ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS
(EODE) :
eode.org
facebook.com/EODE.org
facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique
facebook.com/EODE.africa
facebook.com/EODE.russia.caucasus

Posted in # ARTICLES BY LANGUAGES, # EODE - ZONE AFRICA, # EODE THINK TANK, # EODE TV, * EODE/ Geopolitics, * Français | Tagged , , , , , , , , , , , | Leave a comment

# EODE-TV/ LUC MICHEL : COUP D’ÉTAT MANQUE AU CONGO-BRAZZVILLE. A-T-ON VOULU ABATTRE L’AVIONS PRÉSIDENTIEL ? (LIGNE ROUGE, 17 JANV. 2018)

EODE-TV/ 
LUC MICHEL : COUP D’ÉTAT MANQUE AU CONGO-BRAZZVILLE. 
A-T-ON VOULU ABATTRE L'AVIONS PRÉSIDENTIEL ? 
(LIGNE ROUGE, 17 JANV. 2018)

Luc MICHEL
sur AFRIQUE MEDIA
EXTRAIT DE ‘LIGNE ROUGE’ 
DU MERCREDI 17 JANVIER 2018
Multiplex avec Douala-Yaoundé-
Ndjaména-Malabo-Bruxelles
_____________________

EODE ORGANISATION …

# EODE-TV :
* EODE-TV vimeo.com/eodetv
* EODE-TV sur YouTube :
youtube.com/user/EODEtv
* Page Officielle EODE-TV
facebook.com/EODE.TV

# ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS
(EODE) :
eode.org
facebook.com/EODE.org
facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique
facebook.com/EODE.africa
facebook.com/EODE.russia.caucasus

Posted in # ARTICLES BY LANGUAGES, # EODE - ZONE AFRICA, # EODE THINK TANK, # EODE TV, * EODE/ Analyses - Rapports, * EODE/ Geopolitics, * Français | Tagged , , , , , , , , , , | Leave a comment

# EODE-TV/ LUC MICHEL : VIOLS D’ENFANTS EN RCA. COMMENT COMPRENDRE LE NON-LIEU EN FAVEUR DES SOLDATS FRANÇAIS ? (16 JANV. 2018)

EODE-TV/ 
LUC MICHEL : VIOLS D’ENFANTS EN RCA. 
COMMENT COMPRENDRE LE NON-LIEU EN FAVEUR DES SOLDATS FRANÇAIS ? 
(LIGNE ROUGE, 16 JANV. 2018)

Luc MICHEL
sur AFRIQUE MEDIA
EXTRAIT DE ‘LIGNE ROUGE’ 
DU MARDI 16 JANVIER 2018
Multiplex avec Douala-Yaoundé-
Ndjaména-Malabo-Bruxelles
_____________________

EODE ORGANISATION …

# EODE-TV :
* EODE-TV vimeo.com/eodetv
* EODE-TV sur YouTube :
youtube.com/user/EODEtv
* Page Officielle EODE-TV
facebook.com/EODE.TV

# ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS
(EODE) :
eode.org
facebook.com/EODE.org
facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique
facebook.com/EODE.africa
facebook.com/EODE.russia.caucasus

Posted in # ARTICLES BY LANGUAGES, # EODE - ZONE AFRICA, # EODE THINK TANK, # EODE TV, * EODE/ Analyses - Rapports, * Français | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

# PCN-TV/ LUC MICHEL: LE GRAND RETOUR DE LA RUSSIE EN AFRIQUE. OU COMMENT LA NOUVELLE GUERRE FROIDE 2.0 ARRIVE EN AFRIQUE !

PCN-TV/ 
LUC MICHEL: LE GRAND RETOUR DE LA RUSSIE EN AFRIQUE. 
OU COMMENT LA NOUVELLE GUERRE FROIDE 2.0 ARRIVE SUR LE CONTINENT AFRICAIN !
(SUR ‘ZOOM AFRIQUE’, 18 JANV. 2018)

Press TV :
« Le grand retour de Moscou en Afrique …
La « Guerre froide 2.0 » est en route en Afrique !»

Le Géopoliticien Luc MICHEL :
analyse le grand retour de Moscou en Afrique, dans le cadre de l’extension mondiale de la « nouvelle Guerre froide 2.0 ». Il explique comment la « Russie retrouve les champs de bataille de la Guerre froide des Années 1960-1989 entre Soviétiques et Américano-occidentaux ». u des USA … 
La guerre froide – la nouvelle « Guerre froide 2.0″ – est de retour en Afrique ! Le Think-Tank STRATFOR (proche du Pentagone et du Lobby militaro-industriel US) consacrait avant-hier une intéressante analyse au retour de la Russie sur les champs de bataille de la confrontation entre les USA et les soviétiques. Une analyse qui révèle les inquiétudes de Washington sur le grand retour de Moscou en Afrique. En commençant par l’Afrique sub-saharienne …
(Extrait d’une longue analyse à paraître ce 19 janvier)

ALLER AU FOND DU DOSSIER :

* Lire en Anglais sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ 
AFRICAN GEOPOLITICS: 
HOW ‘RUSSIA REVISITS AN OLD COLD WAR BATTLEGROUND’ 
(SEEN FROM THE USA)
____________________
# PCN-TV
vimeo.com/pcntv
# PCN-TV sur les Réseaux sociaux :
* FaceBook : Allez ‘liker’ la Page officielle de PCN-TV !
facebook.com/PCN.NCP.TV
* YouTube :
youtube.com/user/PCNTVnetwork

Posted in # ARTICLES BY LANGUAGES, # EODE - ZONE AFRICA, # EODE - ZONE RUSSIA-CAUCASUS, # EODE THINK TANK, # EODE TV, * EODE/ Geopolitics, * Français | Tagged , , , , , , , , , , | Leave a comment

# PCN-TV/ PRESSTV (IRAN) DEBAT AVEC FABRICE BEAUR : ERDOGAN DANS LE PIEGE US

PCN-TV/ 
PRESSTV (IRAN) DEBAT AVEC FABRICE BEAUR : 
ERDOGAN DANS LE PIEGE US

Le commentaire de PRESS TV :
« Pour contrer le plan US de collaboration avec les Kurdes syriens, la Turquie n’a d’autre option que de se rapprocher du gouvernement d’Assad.
La situation actuelle a lié, encore une fois, les intérêts de la Turquie à ceux de la Syrie. Il vaut mieux, donc, qu’Ankara se rapproche du gouvernement syrien et mette fin à ses soutiens aux groupes terroristes tels que le Front al-Nosra à Idlib.
Fabrice Beaur, expert pour l'ONG EODE nous explique la situation. »

Le jeu malsain entre Ankara et Washington en Syrie commence à déboucher sur l'apparition d'un nouveau conflit qui risque fort de dégénérer et d'embrasser toute la région. C'est le but de Washington : le chaos. Si le Plan A (la guerre terroriste en Syrie) a échoué grâce à la Russie, l'Iran et l'Armée Arabe Syrienne alors voilà le Plan B. La guerre, voir les guerres dans la guerre. Nous y sommes. C'est ce que nous explique Fabrice BEAUR en répondant aux questions de PressTV, la télévision d'Etat iranienne francophone.

(Source : PressTV)
____________________
# PCN-TV
vimeo.com/pcntv
# PCN-TV sur les Réseaux sociaux :
* FaceBook : Allez ‘liker’ la Page officielle de PCN-TV !
facebook.com/PCN.NCP.TV
* YouTube :
youtube.com/user/PCNTVnetwork

Posted in # ARTICLES BY LANGUAGES, # EODE + ZONE PROCHE ORIENT, # EODE THINK TANK, # EODE TV, * EODE/ Analyses - Rapports, * EODE/ Geopolitics, * Français | Tagged , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

# PRESS TV (IRAN) INTERROGE LUC MICHEL: TRUMP, SA BASE ET SES IDEOLOGUES RACISTES (‘REPORTAGE’, 17 JANV. 2018)

PANAFRICOM-TV/ 
PRESS TV (IRAN) INTERROGE LUC MICHEL: 
TRUMP, SA BASE ET SES IDEOLOGUES RACISTES 
(DANS L’EMISSION ‘REPORTAGE’, 17 JANV. 2018)

* Le commentaire de Press TV :
« Qui sont ces racistes qui se cachent derrière Trump?
Les « faucons » intégrés par Donald Trump se font entendre.
Qui sont ces hommes et femmes racistes qui prennent de plus en plus la parole ?
Après que le leader de la communauté juive du Kenya s’est vu interdit de visa par Israël en raison de la couleur de sa peau, c’est cette fois-ci la population africaine qui est heurtée par des propos racistes. Mais qui sont ces hommes et femmes racistes qui prennent de plus en plus la parole et qui ont de l’influence jusqu’au niveau du président américain ?
Luc Michel, géopoliticien, nous l’explique. »

* Le Géopoliticien Luc MICHEL :

Analyse les racines idéologiques et politiques du racisme suprématiste blanc que Trump révèle, appuyé sur son électorat populaire (les « redneck », petits blancs largués par la société américaine).

L’ascension et la chute du leader d’extrême-droite Bannon, ex conseiller de Trump, qui vient de quitter le site ultra-conservateur Breitbart News, résume et incarne cet arrière-plan. Sous les ordres de Steve Bannon, et avec le financement de la Famille Mercer (des milliardaires américains d’extrême-droite) ‘Breitbart News’ a été une machine de guerre au service de Donald Trump, participant activement à son élection à la présidence des Etats-Unis. Après l'investiture de Donald Trump, Steve Bannon est nommé haut conseiller à la Maison Blanche ce qui provoque de violentes réactions. "Les partisans de la suprématie de la race blanche seront représentés au plus haut niveau de la Maison Blanche de Trump", dénonce Adam Jentleson, porte-parole du chef des sénateurs démocrates. L'extrême droite américaine, elle, se félicite, à l'instar de David Duke, ancien responsable du Ku Klux Klan (et proche de la frange radicale du FN) qui a dit à CNN : "C'est excellent."

ALLER PLUS LOIN 
SUR L’ARRIERE-PLAN IDEOLOGIQUE DU REGIME TRUMP :

* Lire sur LUCMICHEL. NET/ 
LE CAMPS TRUMP SE LEZARDE (V) : LA FAILLE N’EN FINI PLUS DE S’ELARGIR. BANNON QUITTE LE SITE ULTRA-CONSERVATEUR ‘BREITBART NEWS’ …

* Voir Luc MICHEL, EODE/ OBSERVATOIRE DES ELECTIONS/ 
DIVIDED STATES OF AMERICA : ELECTION SENATORIALE TRES CONTROVERSEE EN ALABAMA
_______________

# PANAFRICOM/
PANAFRIcan action and support COMmittees :
Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

* Suivre Panafricom-Tv/
https://vimeo.com/panafricomtv
* Découvrir notre WebTv/
http://www.panafricom-tv.com
* Blog PANAFRICOM-NEWS
http://www.scoop.it/t/panafricom
* Voir notre Page Officielle Panafricom/
https://www.facebook.com/panafricom
* Aborder notre Idéologie panafricaniste/
Panafricom II – Néopanafricanisme
https://www.facebook.com/Panafricom2
* Panafricom sur Twitter/
@Panafricom
twitter.com/Panafricom
* Suivre Vox Burundi (nouveau !)
vimeo.com/voxburundi

Posted in # ARTICLES BY LANGUAGES, * Français | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

# CE SOIR 19 JANVIER 2018 SUR AFRIQUE MEDIA/ DANS ‘LE MERITE PANAFRICAIN’, LUC MICHEL EXPLIQUE COMMENT PARIS A ETOUFFE LE SOMBRE DOSSIER DES VIOLS DES SOLDATS FRANÇAIS EN CENTRAFRIQUE

 

AMTV - MERITE LM rca viols etouffes  (2018 01 19)

Vers 20h00 (Douala/Yaoundé/Ndjaména/Malabo)

et 20H00 (Bruxelles/Paris/Berlin)

Avec tous les panelistes

Luc Michel en Duplex EODE-TV depuis Bruxelles

Présenté par Manuela Sike

 

Thème :

ARMEE FRANCAISE / VIOLS / RCA

La justice française a ordonné, ce lundi, un non-lieu pour des militaires faute d'établir leur implication. Les juges d'instruction expliquent qu'il n'y a pas suffisamment de charges pour renvoyer les soldats mis en cause dans cette affaire devant un tribunal.

 

Le géopoliticien Luc MICHEL explique en détail comment Paris a étouffé l’affaire :

 

Comment l’Armée française, le Ministère de la Défense et la Prévôté

militaire française ont organisé l’étouffement des affaires et la «

loi du silence » (Omerta) !

Comment cet étouffement a conduit au non-lieu général …

 

————————–

AFRIQUE MEDIA

* en STREAMING sur http://lb.streamakaci.com/afm/

* sur SATELLITE sur http://www.lyngsat.com/Eutelsat-9B.html

* WebTV sur http://www.afriquemedia-webtv.org/

 

* AFRIQUEMEDIA.pageofficielle

sur https://www.facebook.com/AFRIQUE.MEDIA.TV

* GROUPE OFFICIEL AFRIQUE MEDIA TV

(Plus de 118.000 membres ! Administré par

les COMITES AFRIQUE MEDIA et Luc Michel)

sur https://www.facebook.com/groups/afrique.media.groupe.officiel/

 

Posted in # EODE TV, * Français | Leave a comment

# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ GEOPOLITIQUE DU VATICAN (II): UNE DIPLOMATIE OPORTUNISTE TOUS AZIMUTHS AU SERVICE D’UNE PUISSANCE TEMPORELLE

 

LM.GEOPOL - Geopolitique du vatican  II jerusalem rdc (2018 01 19) FR (1)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2018 01 19/

 

Retour sur la Géopolitique du Vatican !

Puissance géopolitique, au « soft power » mondial influent, le Vatican pratique une diplomatie active internationale, guidée uniquement par les intérêt temporel de cette puissance qu’est, toujours et encore, l’Eglise catholique. L’actualité nous révèle cette action influente, sur la Question de Jérusalem, mais aussi la déstabilisation de la RDC du président Kabila. Dans ces deux dossiers, le Vatican montre qu’il peu, au seul regard de ses intérêt, choisir des camps différents …

 

« dieu reconnaîtra les siens » dit-on. Mais en tout cas le Vatican sait choisir ses alliés avec opportunité, la sienne exclusivement !

 

* Lire aussi sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

GEOPOLITIQUE DU VATICAN :

PUISSANCE POLITIQUE, POUVOIR SPIRITUEL, DIPLOMATIE INFLUENTE, LEADERSHIP, SOFT POWER MONDIAL …

Sur http://www.lucmichel.net/2017/12/06/luc-michels-geopolitical-daily-geopolitique-du-vatican-puissance-politique-pouvoir-spirituel-diplomatie-influente-leadership-soft-power-mondial/

 

I-

UNE FOIS DANS LE CAMPS PROGRESSISTE …

TOUJOURS LA QUESTION CENTRALE DE JERUSALEM, OU LE VATICAN S’OPPOSE A WASHINGTON ET TEL-AVIV

 

Bien décidé à maintenir le statut international de Jérusalem, voilà le Pape prêt à s’allier à l’islamo-conservateur Erdogan (qui vise à prendre, par opportunisme, la tête des musulmans sur la Question de Jérusalem) …

 

* Lire aussi sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

GEOPOLITIQUE DE JERUSALEM (II):

LA ‘QUESTION DE JERUSALEM’ AU CENTRE DE LA DIPLOMATIE VATICANE

Sur http://www.lucmichel.net/2017/12/12/luc-michels-geopolitical-daily-geopolitique-de-jerusalem-ii-la-question-de-jerusalem-au-centre-de-la-diplomatie-vaticane/

 

LE PAPE RECEVRA LE PRÉSIDENT TURC ERDOGAN

 

La discussion entre François Ier et Erdogan devrait porter sur le statut de Jérusalem, les deux hommes s'étant élevés chacun à leur manière contre la décision de Trump. Le pape François recevra le président turc Recep Tayyip Erdogan au Vatican le 5 février, a annoncé mardi le Saint-Siège, alors que les deux hommes se sont entretenus plusieurs fois au téléphone ces dernières semaines à propos de Jérusalem.

 

Le pape argentin avait été accueilli par Erdogan lors de son voyage en Turquie en novembre 2014 mais, selon la presse italienne, la dernière visite d’un président turc au Vatican remonte à celle de Celal Bayar à Jean XXIII en 1959.

 

La discussion entre le pape François et Erdogan devrait porter sur le statut de Jérusalem, les deux hommes s’étant élevés chacun à leur manière contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître comme capitale d’Israël la ville revendiquée aussi par les Palestiniens. Erdogan a plusieurs fois exhorté M. Trump « à revenir sur sa décision », tandis que le pape, qui a déjà reçu le roi de Jordanie Abdallah II le 19 décembre, a lancé des appels au « maintien du statu quo international défini par l’ONU ». Le pape a pour sa part plusieurs fois salué les efforts de la Turquie pour accueillir les réfugiés syriens chassés par le conflit de l’autre côté de la longue frontière entre les deux pays. Bien que le Vatican penche nettement dans le conflit syrien pour Damas et la Syrie multiculturelle et pluri-confessionnelle des Assad.

 

Mais les sujets de tension ne manquent pas non plus, comme le choix du pape d’évoquer publiquement et à plusieurs reprises le génocide arménien, alors qu’Ankara réfute avec virulence cette appellation pour les massacres de 1915/1916.

 

LE PAPE RÉITÈRE SON VOEU D’UN STATU QUO POUR JÉRUSALEM

 

François Ier a souligné que « seul un statut spécial, garanti par la communauté internationale, peut préserver son identité, sa vocation unique de lieu de paix ». Le pape François a réitéré son souhait d’un statu quo international pour Jérusalem et la reprise du dialogue entre Israéliens et Palestiniens pour une solution basée sur l’existence de deux Etats, indique ce jeudi un communiqué du Vatican.

 

Le pape argentin a implicitement critiqué à plusieurs reprises déjà la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. Evoquant « le caractère spécifique de Jérusalem » dans une lettre à Ahmed al-Tayeb, grand imam d’Al-Azhar, le pape a souligné que « seul un statut spécial, garanti par la communauté internationale, peut préserver son identité, sa vocation unique de lieu de paix (…) et sa valeur universelle, permettant un avenir de réconciliation et d’espoir pour toute la région ».

 

Dans ce message envoyé à l’occasion de la ‘Conférence internationale en soutien à Jérusalem’ organisée par Al-Azhar, le pape réaffirme « la nécessité d’une reprise du dialogue entre Israéliens et Palestiniens pour une solution négociée visant à la coexistence pacifique de deux Etats à l’intérieur de frontières décidées entre eux et reconnues par la communauté internationale ».

 

Jérusalem, avec ses lieux saints juifs, chrétiens et musulmans, est un sujet passionnel. Après l’annexion de Jérusalem-Est, Israël a proclamé toute la ville comme sa capitale « éternelle et indivisible ». Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent. Depuis la création d’Israël en 1948, la communauté internationale considère que son « statut final » doit être négocié entre Israéliens et Palestiniens. Le Vatican veut l’internationalisation deslieux saints des trois religions du Livre …

 

II-

UNE AUTRE FOIS DANS LE CAMPS IMPERIALISTE …

QUAND LE VATICAN, AUX COTES DES USA ET DES OCCIDENTAUX, PARTICIPE A LA DESTABILISATION DU CONGO DE KABILA

 

Au Congo Kinshasha, autre position, cette fois aux côtés des USA et des occidentaux, qui entendent opérer un changement de régime en RDC. Vatican, évêques congolais, appuyé sur les évêques belges (l’ancien colon), ont pris partie sans réserve contre le président Kabila !

 

* Voir aussi sur Sur EODE-TV/

LUC MICHEL: GEOPOLITIQUE DU CONGO.

LE PIVOT DE L’AFRIQUE

sur https://vimeo.com/195241814

 

GUERRE OUVERTE ENTRE LE POUVOIR ET L’ÉGLISE CATHOLIQUE EN RDC

 

Les offices de ce dimanche ont démontré la détermination des évêques et leur sujétion mentale sur leurs fidèles. Une semaine après la marche des catholiques du 31 décembre 2017 en République démocratique du Congo et la répression inévitable par les forces de l’ordre, les fidèles étaient de retour en masse dans les églises ralliés parles évêques « pour dire que le temps n’est plus à la négociation ». Dans la plupart des églises, livrées à la politique partisane, « les prêtres ont tiré à boulets rouges sur le pouvoir en place ».

 

‘La Libre Afrique’ (édition Afrique de ‘La Libre Belgique’, d’où on a retiré opportunément le nom de l’ex colon), la version belge du ‘Monde Afrique’ (financé par OSIWA et les Réseaux Sorös), organes de déstabilisation de Kinshasha, expliquait ainsi que « Dans nombre de paroisses, les prêtres n’ont pas hésité à citer nommément certains acteurs politiques qui ont, selon eux, des responsabilités évidentes dans les événements de ces dernières semaines.

Les curés ont lu une lettre du cardinal Monsengwo, redevenu, depuis ce début d’année, le chantre de l’opposition au régime. “A la lecture de ce texte, chaque phrase, chaque mot était repris par les fidèles très déterminés”, poursuit un autre fidèle qui avoue qu’il avait “un peu déserté les cultes depuis un an et la signature de l’accord de la Saint-Sylvestre entre la majorité présidentielle et l’opposition sous l’égide des évêques de la Cenco. Ils se sont fait rouler par le régime. C’était prévisible mais ils n’ont rien entendu. Cette fois, les choses ont changé. Le temps n’est plus à la négociation” … »

 

Les évêques ont choisi la guerre civile : « Durant l’office, les prêtres ont rappelé qu’ils allaient poursuivre leur “opération cloches” du jeudi qui consiste à faire sonner les cloches de toutes les églises du pays, tous les jeudis à 21 heures pour demander (…) le départ de Joseph Kabila. “Cette opération est devenue une obligation, sourit un prêtre, contacté ce dimanche en début d’après-midi. “Ceux qui ne respecteront pas le mot d’ordre devront se justifier auprès de leurs supérieurs” (…) L’église catholique congolaise n’entend pas laisser retomber la pression. Outre “l’opération cloches” de jeudi, les prêtres ont donné rendez-vous vendredi 12 janvier à 10 heures du matin, à la cathédrale Notre-Dame du Congo sur le boulevard du 24 novembre pour une messe en mémoire des martyrs tombés ce 31 décembre lors de la marche des catholiques. Toutes les églises de Kinshasa ont lancé l’appel à la mobilisation pour ce rendez-vous de prières et de recueillement ». “Notre action est et demeure pacifique”, poursuit le prêtre » (sic).

 

LE VATICAN DÉPLORE "LA RÉACTION DISPROPORTIONNÉE DES FORCES DE SÉCURITÉ"

 

Derrière les évêque congolais, il y a évidemment non seulement le néo-colon de Bruxelles, le State Department et le Quai d’Orsay, mais aussi et surtout le Vatican !

 

Le Vatican a déploré ce 6 janvier « la réaction disproportionnée des forces de sécurité congolaises pour disperser la marche des catholiques » dimanche dernier et estime « probable qu'il y aura d'autres manifestations » malgré les mises en garde du gouvernement. « Malheureusement, la réaction disproportionnée des forces de sécurité congolaises n'a pas respecté le caractère pacifique de cette manifestation » (sic), a écrit le nonce apostolique à Kinshasa, Luis Mariano Montemayor, dans une Lettre aux ecclésiastiques congolais .

 

Les autorités ont interdit et dispersé dimanche dernier une marche des laïcs proche de l'Eglise qui demandaient au président Joseph Kabila de s'engager publiquement à quitter le pouvoir. Ces événements auraient fait au moins cinq morts, d'après plusieurs sources occidentales. Le gouvernement affirme, lui, qu'il n'y a pas eu de morts « en lien avec les manifestations du 31 décembre ».

 

« Tenant compte de la popularité de la marche du 31 décembre 2017, il est fort probable que d'autres initiatives seront organisées dans les prochains mois », ajoute la lettre du nonce datée du 5 janvier et qui s'échangeait sur les réseaux sociaux. Ingérence directe du Vatican dans le processus intérieur congolais !

 

Le gouvernement a « condamné fermement les événements survenus le 31 décembre 2017 et a mis en garde les organisateurs contre toute récidive ». Des élections sont prévues le 23 décembre 2018 pour organiser le départ et la succession du président Kabila, dont le deuxième et dernier mandat a pris fin le 20 décembre 2016 d'après la Constitution.

 

DERRIERE LA CHARGE DES EVEQUES LIGUES PAR LE VATICAN ET BRUXELLES CONTRE KABILA, IL Y A LA MONTEE EN PUISSANCE DE L’EGLISE NATIONALE KIMBANGUISTE …

 

Comment comprendre l’implication des évêques dans les appels à manifester contre Kabila ? 

Il faut analyser sans concession la prise de position de l'Église catholique du Congo contre le président Kabila  et poser les véritables questions :

 

- Comment la complicité de l’Eglise catholique s’est maintenue après 1960 avec le néo-colon belge (Cour belge, Eglise belge, Réseaux libéraux MR de Louis et Charles Michel, l’actuel premier ministre belge) (1) (2) et le Vatican (dont la diplomatie agissante et puissante est hostile au président Kabila et au président Nkurunziza du Burundi) ?

- Comment l’hostilité du Vatican et des évêques congolais et belges se double d’une rivalité avec l’EGLISE NATIONALE CONGOLAISE KIMBANGUISTE (issue de l’œuvre politique et religieuse du prophète Simon Kimbangu, héros de la résistance au colonialisme belge, arrêté et emprisonné par Bruxelles en 1921 et mort après trente années en prison), qui soutient Kabila ?

- Comment des évêques en sont arrivés à appeler à un soulèvement pour soutenir les intérêts néocoloniaux de Washington, Bruxelles et Paris ?

 

* Sur ce sujet essentiel :

Voir sur PANAFRICOM-TV/

LUC MICHEL SUR ‘ZOOM AFRIQUE’ (PRESS TV, 28 DEC. 2017):

POUR QUI AGISSENT VRAIMENT LES EVEQUES CONGOLAIS OPPOSES AU PRESIDENT KABILA, QUI APPELLENT A UN SOULEVEMENT  ?

sur https://vimeo.com/249095093

 

A demi-mots, la très anti-Kabila ‘Libre Afrique’ confirme ce clivage religieux et écrit que « Après les sorties musclées et déterminées des églises catholiques et protestantes, il fallait s’attendre à ce que le pouvoir du président congolais hors mandat Joseph Kabila tente de sortir une nouvelle carte de sa manche. C’est fait depuis ce jeudi 18 janvier. Aux commandes de cette tentative de saboter la nouvelle marche des catholiques annoncée pour ce dimanche 21 janvier dans toute la RDC, le pasteur Théodore Mugalu, directeur de la maison civile de Kabila depuis 2003 et ex-ambassadeur de la RDC en Tanzanie. Un homme chargé de gérer les affaires de la famille mais aussi un défenseur acharné du maintien au pouvoir coûte que coûte de Joseph Kabila. Ce jeudi, donc, Mugalu, pasteur de l’évangile selon William Marrion Branham, un muhemba du Katanga, a invté dans ses beaux bureaux des pasteurs des églises du Réveil » …

 

LE « KIMBANGUISME » C’EST QUOI ?

 

Le nom officiel de l'Église kimbanguiste est depuis 1987 « Église de Jésus-Christ sur la Terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu », en sigle EJCSK, anciennement appelée « Église de Jésus-Christ sur la Terre par le prophète Simon Kimbangu ».

 

L’église est fondée le 6 avril 1921 par Simon Kimbangu. Ce jour-là, il déclare avoir eu une apparition de Jésus-Christ, qui lui aurait permis d'accomplir une guérison miraculeuse sur Nkiantondo. La nouvelle de ces événements se répand dans le Bas-Congo, mais également au Congo français et au Congo portugais (aujourd'hui Angola). Des pèlerins arrivent alors au village de Nkamba. On attribue ensuite de nombreux miracles à Simon Kimbangu : guérisons de malades voire résurrection des morts. Devant l'ampleur des événements, les autorités du Congo belge se sentent menacées par le mouvement de Kimbangu. Une enquête pour sédition est ouverte, menée par l'administrateur Léon Morel. Après une arrestation ratée le 6 juin 1921, Simon Kimbangu se réfugie à Mbanza Nsanda où il déclare : « Les blancs deviendront noirs et les noirs deviendront blancs » à propos de la décolonisation. Cela confirme les soupçons de sédition, et les recherches reprennent. Le 11 septembre 1921,il décide de se rendre aux autorités coloniales. Le 12 septembre, il est arrêté avec quelques disciples. Jugé par un tribunal militaire, il est condamné à la peine capitale avant que le roi des Belges ne commuât cette peine en prison à perpétuité. De 1921 à 1951, il passera donc 30 ans à la prison de haute sécurité d’Élisabethville (Lubumbashi).

 

Les autorités coloniales belges, considérant le kimbanguisme comme un mouvement subversif, prennent pendant plusieurs décennies des mesures répressives à l'égard des membres : envoi dans des camps de relégation, puis, à partir de 1940, dans des « Colonies Agricoles pour Relégués Dangereux » (C.A.R.D.). Les adeptes parviennent cependant à maintenir des activités clandestines.

 

L’Église kimbanguiste revendique 22 millions de fidèles dans le monde[réf. nécessaire]. Pour la CIA, environ 10 % des 85 millions d'habitants de la RDC sont kimbanguistes. Une autre estimation donne 10 millions de kimbanguistes en RDC, et 17 millions dans le monde. L’Eglise soutient le Président Kabila …

 

NOTES :

 

(1) Voir Luc MICHEL, KAZAKHGATE : VERS UN SCANDALE D’ETAT IMPLIQUANT LE PARTI LIBERAL BELGE MR ET SES RESEAUX AFRICAINS !

sur http://www.lucmichel.net/2017/02/15/lucmichel-net-kazakhgate-vers-un-scandale-detat-impliquant-le-parti-liberal-belge-mr-et-ses-reseaux-africains/

 

(2) Voir Luc MICHEL sur LA REPUBLIQUE D’EUROPE/

LE KAZAKHGATE DEVIENT-IL LE ‘REYNDERSGATE’ ? LE VICE-PREMIER MINISTRE ET MINISTRE BELGICAIN DES AFFAIRES ETRANGERES ET DERRIERE LUI LES RESEAUX DU MR EN AFRIQUE DE PLUS EN PLUS CIBLES !

sur http://www.lucmichel.net/2017/05/15/la-republique-deurope-le-kazakhgate-devient-il-le-reyndersgate-le-vice-premier-ministre-et-ministre-belgicain-des-affaires-etrangeres-et-derriere-lui-les-reseaux-du-mr/

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

 

* PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

 

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/ 

 

ISRAEL-PALESTINIAN-VATICAN-POPE LM.GEOPOL - Geopolitique du vatican  II jerusalem rdc (2018 01 19) FR (4)

LM.GEOPOL - Geopolitique du vatican  II jerusalem rdc (2018 01 19) FR (2)

Posted in * EODE/ Geopolitics, * Français | Leave a comment