# CE JEUDI MATIN 3 JANVIER 2019 SUR AFRIQUE MEDIA/ LA MATINALE ‘LIGNE ROUGE’ AVEC LE GEOPOLITICIEN LUC MICHEL : INGERENCE OCCIDENTALE DANS LES ELECTIONS CONGOLAISES. QUE VEULENT WASHINGTON ET BRUXELLES A LA RDC ?

AMTV - LIGNE ROUGE LM usa vs rdci   (2019 01 03)

Vers 7h00 (Douala-Ndjaména-Malabo)
et (Bruxelles-Paris-Berlin)
Présentation Vanessa Ngadi Kwa
Avec les panelistes invités ce matin
Luc MICHEL en Duplex EODE-TV depuis Bruxelles
 
Thème de l’émission :
« RDC: PRÉSIDENTIELLE 2018
Washington dénonce « un scrutin ni libre ni transparent ».
Comment comprendre cette ingérence des Etats-Unis, immédiatement soutenus par l’Union Européenne ? »
 
A quelques jours de la proclamation des résultats provisoires, « échéance à hauts risques », les autorités congolaises ont coupé le signal de réception de Radio France internationale (RFI) et retiré l'accréditation de sa correspondante en RDC, où la radio publique française est très écoutée. "Nous n'allons pas laisser une station mettre de l'huile sur le feu au moment où nous attendons la compilation des résultats provisoires", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende. CGTN (télévision de Bemba) – à ne pas confondre avec son homonyme chinoise – est aussi brouillée. Les autorités congolaises qui ont déjà suspendu l'accès à internet et aux réseaux sociaux, où les ennemis du Congo tentent de semer panique et chaos.
Les Etats-Unis, suivis par leurs domestiques de l’Union dite « européenne », demandent à Kinshasa de débloquer l’accès à Internet. « Nous demandons au gouvernement de ne pas bloquer les moyens de communication et notamment l’accès à Internet ainsi que les médias », écrivent les représentants de l’Union européenne (UE) et des États-Unis à Kinshasa dans un communiqué conjoint signé par d’autres pays (dont la France, le Canada et le néo-colon belge).
 
# LUC MICHEL :
DECRYPTE L’INGERENCE AMERICAINE AU CONGO …
 
Sujets développés par le géopoliticien :
 
* Comprendre l’intérêt des USA pour la RDC ;
Le Congo, « pivot géopolitique de l’Afrique » au cœur du soi-disant « printemps africain » (lancé au Sommet USA-African Leaders d’août 2014 à Whashington) ;
L’UE, vassale des USA via l’OTAN, porteurs de valises des américains en RDC et en Afrique ;
Comment les plan US ont échoué en RDC. Les « jokers » des USA, de Katumbi à Bemba et à Fayulu, et l’échec de la candidature unique de l’Opposition compradore, parrainée par le State Department US, les Réseaux Sorös et la multinationale des mines Glencore (opposée au nouveau code minier de Kabila) ;
Tsisekedi, candidat initial du Quai d’Orsay et du Lobby néocolonial belge (Réseaux libéraux d

u MR, famille Louis et Charles Michel), fait échouer la candidature unique ;
 
* La déstabilisation (I) de la RDC entre 2014 et l’automne 2018, le fétichisme occidental des élections et des constitutions ;
La déstabilisation de la campagne électorale (II) (octobre-décembre 2018) par les chancelleries et les médias occidentaux, le rôle des faux sondages (Université de New-York, Berci, Ipsos et cie) ;
 
* La déstabilisation (III) des élections et post-électorale (depuis le 20 déc.) ;
La diffusion de faux résultats par les médias occidentaux (dont RFI), les candidats Fayulu et Tsisekedi ;
L’interdiction de diffusion de RFI (média d’état français, dont la correspondante en RDC a perdu son accréditation) et de CGTN (TV de Bemba) ;
La fermeture du Net congolais pour éviter le chaos et l’organisation d’une « révolution de couleur » en RDC ;
La campagne de médiamensonges occidentale (RFI, LCI, France24, Arte, Euronews, Vox Africa –dépendant de la CIA-, Le Monde Afrique –financé par la fondation ASIWA de Sorôs-, La libre Afrique -Bruxelles- et cie) ;
Comment ces médias sément la panique, ‘La Libre Afrique’ (La Libre Belgique, grand quotidien belge » évoque dans des éditos à lacide « la chute du régime » (sic) ou « il est minuit moins 5 en RDC pour éviter un Rwanda bis » (resic) ;
Comment les USA, suivis servilement par l’UE, Paris, le néocolon belge et Ottawa, veulent ordonner à Kinshasa la réouverture du Net …
 
# ALLER PLUS LOIN …
 
PRESS TV interviewe Luc MICHEL :
Les électeurs congolais étaient appelés aux urnes, dimanche 30 décembre, pour désigner un successeur à Joseph Kabila, qui ne se représente pas. Durant ces dernières semaines, de nombreuses campagnes d’intoxication ont tenté de déstabiliser ces élections. Les médias mainstream n’ont manqué aucune occasion afin de décrire la situation en RDC de catastrophique et d’instable. Mais la présence massive des Congolais aux urnes et leur souhait de désigner démocratiquement leur président à prouver le contraire.
Selon Luc Michel, géopoliticien, « il est quand même incroyable de voir les Occidentaux s’agiter autant pour intoxiquer les élections congolaises ».
 
* Voir sur PANAFRICOM-TV/
LUC MICHEL SUR LE ‘ZOOM AFRIQUE’ DE PRESS TV
(IRAN, 31 DEC. 2018) :
MEDIAMENSONGES OCCIDENTAUX CONTRE LA PRESIDENTIELLE CONGOLAISE
 
_____________________________
AFRIQUE MEDIA
* AFRIQUEMEDIA.pageofficielle
* GROUPE OFFICIEL AFRIQUE MEDIA TV
(Près de 126.000 membres ! Administré par
les COMITES AFRIQUE MEDIA et Luc Michel)
This entry was posted in # EODE TV, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.