# CE MARDI SOIR 11 DEC. 2018 SUR AFRIQUE MEDIA/ ‘FACE A L’ACTUALITE’ AVEC LE GEOPOLITICIEN LUC MICHEL : GEOPOLITIQUE AFRICAINE. CENTRAFRIQUE (PARIS VS MOSCOU) & RDC (BRUXELLES VS KINSHASA)

AMTV - FACE ACTU LM geopol afro rca    + rdc (2018 12 11)

 

Vers 20h00 (Douala-Ndjaména-Malabo)
et (Bruxelles-Paris-Berlin)
Avec les panelistes invités ce soir
Luc MICHEL en Duplex EODE-TV depuis Bruxelles
 
Thèmes de l’émission :
 
SUJET D'ACCUEIL.
RCA :
La Russie intègre le conseil de sécurité de la République centrafricaine.
 
>>> Le géopoliticien Luc MICHEL :
* ANALYSE LE CONTEXTE GÉOPOLITIQUE DU DOSSIER CENTRAFRICAIN, le choc Paris (allié aux USA) vs Moscou.
* Ce qui est en jeu est fondamental pour les deux rivaux :
La place de la France de Macron et Le Drian, « shérif de l’Afrique » selon les généraux de Trump, en Afrique ;
Le « grand retour de la Russie sur les champs de bataille de la Guerre froide » (dix

it STRAFOR, le grand think tank américain) et la place de Moscou en Afrique …
 
SUJET PRINCIPAL
RDC :
l'Union Européenne accentue les sanctions contre le candidat Emmanuel Ramazani Shadary.
Pourquoi cet acharnement de l'Union Européenne contre le gouvernement congolais ?
 
>>> Luc MICHEL :
* ANALYSE LE DESSOUS DES CARTES DE L’ACTION DE BRUXELLES, SIÈGE DE L’UNION EUROPÉENNE MAIS AUSSI CAPITALE DU NÉO-COLON BELGICAIN, DANS LA RÉGION DES GRANDS LACS, EN RDC ET AU BURUNDI ;
explique comment fonctionne le lobby néo-colonial belge, celui des Réseaux africains du MR (le parti libéral belge francophone de l’ex-commissaire européen Louis Michel, de son fils le premier ministre belge fédéral Charles Michel et du ministre des Affaires étrangères belge Reynders) ;
* dénonce l’hypocrise de Bruxelles en matière de libertés, de droits de l’Homme et de « démocratie ». L’Union européenne prolonge en effet d’un an ses sanctions contre le dauphin choisi par le président congolais Joseph Kabila. Le Conseil des ministres européens des Affaires étrangères a en effet prolongé, ce lundi, les sanctions décidées en décembre 2016 et mai 2017 contre 14 personnalités du gouvernement Kabila en raison de "leurs actions pour entraver les élections ou de leur responsabilité dans des violations des droits de l’homme" (resic). Emmanuel Ramazani Shadary, candidat officiel à la présidentielle du 23 décembre, en fait partie. On notera que le gouvernement Kabila, qui ne se représente pas, organise pour la première fois dans l'histoire congolaise une succession démocratique par élection …
* explique comment les nostalgies néo-coloniales de la Belgique se dissimulent derrière l’hostilité à la majorité présidentielle congolaise.
_____________________________
AFRIQUE MEDIA
* AFRIQUEMEDIA.pageofficielle
* GROUPE OFFICIEL AFRIQUE MEDIA TV
(Plus de 125.000 membres ! Administré par
les COMITES AFRIQUE MEDIA et Luc Michel)
 
This entry was posted in # EODE TV, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.