# EODE-BOOKS / BD POLITIQUE / ‘REVENANTS’. UN REGARD SUR LES SOLDATS PERDUS DES GUERRES AMERICAINES …

EODE BOOKS BD Revenants-soldats americaines futuropolis 1

EODE-BOOKS – lire – s’informer – se former

Un service du Département EDUCATION & RESEARCH

de l’Ong EODE

 # Revenants

une BD de Olivier Morel et Maël

chez Futuropolis

 « au cœur des interrogations d’une société malade de sa guerre »

 Nous ne sommes pas de ceux qui jettent un regard hautain ou méprisant sur le BD. Vecteur de communication grand public, la BD avec les ‘romans graphiques’ atteint la maturité d’un genre littéraire à part entière.

 « La bande dessinée est un fil tendu entre une certaine recherche utopique de la justice et peut-être de la réconciliation ; et de l'autre côté, des personnages romanesques : la bande dessinée est dans cette force romanesque des personnages que j'ai rencontré quand j'ai développé le fil… », explique l’auteur.

 Après avoir réalisé un documentaire sur les vétérans américains traumatisés par les guerres en Irak et en Afghanistan, Olivier Morel leur consacre donc le dessinateur Maël, une bande dessinée, ‘Revenants’ publiée aux éditions Futuropolis. Français naturalisé américain, Olivier Morel livre un témoignage coup-de-poing sur ses rencontres avec des jeunes Marines américains, victimes de stress post-traumatique.

 AVANT LA BD : LE FILM ‘L’AME EN SANG’ …

 « Il y a d’abord eu le film documentaire télévisé (« L’Âme en sang ») dans lequel le réalisateur franco-américain Olivier Morel allait à la rencontre de  jeunes vétérans américains revenus d’Irak pour les écouter et les filmer, témoignant  du traumatisme vécu après leur participation à la guerre en Irak. Pour aller plus loin, le dessinateur Maël vient apporter sa patte au projet en racontant l’histoire de ce documentaire pas comme les autres  en mettant des « images » sur les cauchemars de ces jeunes soldats atteints du trouble de stress post-traumatique  « 

- Benzine mag

Olivier Morel a réalisé un documentaire, ‘L’Âme en sang’, qui donne la parole à six vétérans — des fantômes hantés par des fantômes —, qui portent l’insupportable de ce qu’ils ont vécu : vu et fait en Irak.

 Ce film poignant, utile, diffusé sur Arte en 2011, et dans de nombreux festivals aux États-Unis et en Europe, rappelle que le nombre de suicides de vétérans est aujourd’hui supérieur à celui des soldats tués sur le sol irakien. Ils sont 70 000 vétérans aux USA, dont 22 mettent fin à leur vie chaque jour.

 Mai 2010, le tournage est fini et Morel est frustré car il n’a pas pu tout mettre : le passé, l’inconscient, l’imagination, le rêve, les projections psychotiques…, ne peuvent pas faire partie de la dramaturgie documentaire. Un ami commun le met en relation avec Maël. Après avec vu son film et ses carnets de repérages, Maël, tout à la fois enthousiaste et plein d’incertitudes et d’interrogations quant à la responsabilité qu’il endosse, décide de faire une bande dessinée.

 Cet album n’est pas le livre du film. Il raconte l’histoire du film. C’est-à-dire pourquoi Olivier Morel a décidé de le faire et comment il a travaillé. Il montre ce lien particulier, délicat et intime, qui unit le réalisateur aux vétérans qu’il filme. La méthode narrative choisie par Maël, tout en délicatesse allusive, refusant toute intrusion voyeuriste, est à la mesure de son engagement. Son dessin très représentatif du réel, ne laisse de place ni à l’improvisation, ni aux « accidents » du trait, il est un outil pour faire passer le vécu.

 Bande dessinée documentaire de haut vol, ‘Revenants’ raconte l’histoire de quelques vétérans d’Irak, atteints du trouble de stress post-traumatique, et celle d’Olivier Morel qui leur consacra un film.

 CE QU’ILS EN DISENT :

 * La critique de Marie Rameau :

« J’en lis des albums de BD. J’en commence beaucoup. J’en lis pas mal en diagonale. Les sentiments sont divers lors de ces lectures. Le plaisir, l’ennui, la fascination, la colère, l’indifférence. Parfois je tombe sur un album qui me retourne et me met une trempe. Et c’est une bonne chose que de se retrouver, à travers une BD, en face de l’humain et donc en face de soi. Maël et Olivier Morel viennent de m’offrir ce cadeau avec « Revenants », édité par Futuropolis. Attention. Ca secoue (…) « Revenants » est une sorte de making off d’un documentaire sur les vétérans de la guerre en Irak réalisé par Olivier Morel il y a quelques années. Ici scénariste, il plonge le lecteur dans les coulisses de cette aventure traumatique, pour les vétérans interviewés comme pour lui-même. Ces soldats partis pour des raisons diverses allaient revenir détruits. Certains sont partis par patriotisme, d’autres pour se prouver quelque chose ou pour sortir de leur misère. Ces hommes et ces femmes ont certes retrouvé les leurs et leur pays, mais ils ont laissé une part d’eux sur le terrain et ça les ronge. Définitivement.

C’est comme la douleur intense qu’inflige un membre fantôme. Le mal est là, invisible, vicieux. Se soigner à coup de rendez-vous chez le psy, participer à des meetings d’anciens de la guerre, boire jusqu’au coma , essayer de parler pour déposer ce si lourd sac de pierres… En vain. Les données officielles parlent de 3 vétérans se suicidant toutes les semaines et de 100,000 vét’ sans domicile aux Etats-Unis. La réalité dépasserait de beaucoup ces chiffres, évidemment. L’aventure documentaire relatée ici et surtout les liens tissés entre les protagonistes dans l’horreur de la confession sont un boulet de canon d’humanité et de souffrance. Ce qui pourrait vous faire fuir, lecteurs. Ce qui ne DEVRAIT PAS vous faire détourner les yeux. « Revenants » est un témoin important. »

 * La critique de Benzine Mag :

« La bande dessinée de Maël nous conduit sur les pas d’Olivier Morel dans ses différentes rencontres, nous faisant entendre le récit de tous ces jeunes témoignant leur expérience en tant que soldats américains envoyés en Irak mais aussi et  surtout des conséquences et donc des troubles et cauchemars qui les pourrissent la vie depuis leur retour. Visions d’horreur, violences psychologiques, actes de tortures, tout revient en mémoire ; et de ces chocs reçu là-bas, personne ne semble pouvoir s’en défaire et chacun semble même avoir laissé une part de lui-même dans ce conflit. »

http://www.benzinemag.net/2013/11/02/revenants-mael-olivier-morel/

 L'AUTEUR

 Olivier Morel, né en France, est aujourd’hui citoyen américain. Il est réalisateur de films documentaires et auteur de séries radiophoniques. Il vit aux Etats-Unis depuis 2005, y enseigne le français et la littérature comparée à l’Université de Notre Dame à South Bend, Indiana.

 L’essentiel de son travail porte sur la relation entre trauma et création. Il a travaillé sur la mémoire et les récits de survivants, en particulier de la Shoah et de la Grande Guerre. Maël vit dans le Dauphiné. Par ailleurs compositeur, guitariste, chanteur du groupe HitchcockGoHome, Maël s’impose de livre en livre dans le cercle restreint des auteurs de bande dessinée qui comptent. Témoin le quadriptique Notre Mère la guerre, encensé par la critique comme par le public.

 ALLER PLUS LOIN :

 Sophie Torlotin s'entretient avec les deux auteurs Olivier Morel et Maël sur RFI :

 http://www.rfi.fr/emission/20130917-olivier-morel-mael-auteurs-bande-dessinee-revenants-editions-futuropolis

 Dessinateur  Mael

Scénario Olivier Morel

Editeur  Futuropolis

Date de parution           21/09/2013

ISBN   2754808744

EAN    978-2754808743

_____________________

 

EODE-BOOKS

eode.books@yahoo.com

http://www.eode.org/category/eode-books/

 

* EODE EDUCATION & RESEARCH :

The Department EDUCATION-FORMATION-RESEARCH of the Ngo EODE and of EODE-THINK TANK.

http://www.facebook.com/pages/EODE-Education-Research/246061642114064

 

* EODE / Eurasian Observatory for Democracy & Election (Brussels-Paris-Moscow-Kichinev)

http://www.eode.org/

http://www.facebook.com/EODE.org

EODE BOOKS BD Revenants-soldats americaines futuropolis 2

EODE BOOKS BD Revenants-soldats americaines futuropolis 3

EODE BOOKS BD Revenants-soldats americaines futuropolis 4

This entry was posted in * EODE-Books/ BD politiques, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.