# EODE-BOOKS / GEOPOLITIQUE/ COMMENT LA FRANCE ENTEND SE REDEPLOYER STRATEGIQUEMENT COMME UNE GRANDE PUISSANCE MARITIME (AMIRAL COLDEFY) ?

EODE-BOOKS - Amiral coldefy (2020 11 01) FR
Un livre important dont Luc MICHEL vient de parler sur AFRIQUE MEDIA TV …
 
EODE-BOOKS – lire – s’informer – se former
Un service du Département EDUCATION & RESEARCH
de l’Ong EODE
 
# AMIRAL – LE SEL ET LES ETOILES
par Alain Coldefy,
Préface de Erik Orsenna
Lettre de l’amiral Philippe de gaulle
 
« Ce livre est le témoignage inédit et riche d'un homme qui a incarné la puissance militaire française pendant toute sa longue carrière. Conscient des enjeux géostratégiques et de l'attente que le monde a de la France, il nous offre sa vision éclairée … »
- L’éditeur Favre.
 
« Notre avenir est maritime (…) la France est la deuxième puissance maritime mondiale et on a des richesses que les autres nous pillent parce qu’on a pas la volonté de les contrôler »
- Amiral Alain Coldefy.
 
Un livre essentiel pour comprendre le redéploiement de l’impérialisme français, que certains de ses stratèges entendent réorganiser comme une thalassocratie, une puissance mondiale maritime appuyée sur les « confettis de l’empire » (les Outre-mers) et la « politique ultramarine » de la France. Ce sont les vues de l’amiral Coldefy, qui entend « établir une vaste stratégie pour un nouvel équilibre des forces ». Imprégné des thèses du Gaullisme historique sur la « grandeur française » et le « sens aigu de l'indépendance militaire de la France » et introduit par une Lettre de l’amiral Philippe de gaulle (le fils du général), ce livre est essentiel pour comprendre les ambitions des stratèges français.
 

LA PRESENTATION DE L’EDITEUR FAVRE
 
« Ce livre est le témoignage inédit et riche d'un homme qui a incarné la puissance militaire française pendant toute sa longue carrière. Conscient des enjeux géostratégiques et de l'attente que le monde a de la France, il nous offre sa vision éclairée et nous raconte aussi avec passion ses aventures au bout du monde.
Il a navigué sur toutes les mers. À bord d'une corvette, aux manœuvres d'un sous-marin nucléaire d'attaque ou aux commandes d'un porte-avions, il a connu la plupart des crises internationales de ces dernières décennies. Il était sur la Méditerranée quand le Proche-Orient connaissait les secousses de la guerre de Kippour. Il était à la barre quand la guerre Iran-Irak imposait une surveillance du golfe arabo-persique.
Il était à la tête de la flotte française pendant le conflit au Kosovo, quand les bombardiers s'envolaient du pont du Foch pour aller pilonner les positions serbes…
Dans ces missions à haut risque, Alain Coldefy a développé une perception sensible de la stratégie internationale et un sens aigu de l'indépendance militaire de la France. Au point de s'opposer (sic), quand il l'a fallu, à un contre-amiral américain qui voulait le voir déguerpir au plus vite pour mieux écraser Srebrenica sous un déluge de feu. Coldefy, son porte-avions et son sous-marin nucléaire n'ont pas bougé, assurant la tranquillité dans l'espace adriatique. " Coldefy, c'est un guerrier, je savais que je pouvais lui faire confiance ", dira l'Américain. »
 
« Par la suite, Alain Coldefy a été directeur des relations internationales des armées, développant une vision politique et militaire qui lui permet d'établir une vaste stratégie pour un nouvel équilibre des forces. Aujourd'hui, loin des terrains d'affrontements, l'Amiral nous livre ses conceptions d'un avenir fait d'une armée de métier, armée à la fois technique et performante. »
 
REVUE DE PRESSE (1)/
« NOTRE AVENIR EST MARITIME, AFFIRME L'AMIRAL ALAIN COLDEFY » (RFI, 12 OCT. 2020)
 
« Ancien major général des armées et pacha du porte-avion Clemenceau, l'amiral Alain Coldefy publie ses mémoires dans lesquelles il revient sur la longue carrière. L’actualité de ces dernières semaines a montré à nouveau à quel point la mer est un espace stratégique. En Méditerranée orientale, la Grèce et la Turquie se disputent des gisements dans des zones maritimes. L’Amiral Alain Coldefy est ancien major général des armées, ancien pacha du porte-avion Clemenceau et désormais président de la Société des membres de la légion d’honneur. Il publie ses mémoires (…) Dans cet ouvrage, Alain Coldefy revient sur la guerre au Kosovo, durant laquelle il était chef de la division des relations extérieures à l’État-major des armées. "Il s’agissait pour la communauté internationale de détruire les moyens de commandement et de coercition de Milošević [Slobodan Milošević, ancien président yougoslave, ndlr] et de l’amener devant le tribunal pénal international", se souvient-il.  Alain Coldefy tire plusieurs enseignements de cette guerre, notamment que "les dictateurs (sic) perdent toujours, même si parfois cela prend du temps" (…) Face à eux, "la communauté internationale a gagné", affirme Alain Coldefy ».
 
LA QUESTION DE LA MÉDITERRANNÉE ORIENTALE
 
Extrait 2 : « Le conflit qui se joue entre la Grèce et la Turquie en Méditerranée orientale réaffirme le caractère stratégique de la mer. "Les peuples se battent pour l’eau, pour la nourriture et pour les richesses. Mais certains Etats ne veulent pas respecter le jeu international", commente l’amiral. "On essaye de faire des règles pour délimiter des zones dans lesquelles les Etats ont des droits souverains. Et la Turquie enfreint les règles", constate l'amiral (…) Être amiral, c’est aussi se retrouver en pleine tempête parfois. Et lorsque cela arrive, "on est très contents d’avoir appris des fondamentaux à l’école". "On affronte par exemple la mer de face, on est mieux au large qu’à quai. Quand un ouragan se déchaîne, il faut affronter le vent, la mer de côté et attendre que ça cesse", explique Alain Coldefy (…) "Notre avenir est maritime", conclut Alain Coldefy, comme il l'a écrit dans son livre. Selon lui, "la France est la deuxième puissance maritime mondiale et on a des richesses que les autres nous pillent parce qu’on a pas la volonté de les contrôler". »
 
REVUE DE PRESSE (2)/
CE QU’EN DIT ‘LE FIGARO’ :
« LES PORTRAITS DU FIGARO. ALAIN COLDEFY, L’OPTIMISME VOLONTAIRE » (16 SEPT. 2020)
 
Extraits : « Ancien amiral commandant de la force aéronavale, il a navigué sur toutes les mers, connu plusieurs guerres. Il en a tiré une vision politique et stratégique et une connaissance des hommes aiguisée (…) Sur la couverture du livre d’Alain Coldefy Le Sel et les étoiles, l’éditeur, Favre, a choisi d’ajouter son grade, «amiral». Le mot claque comme un résumé de son parcours: le commandement, sur les porte-avions Clemenceau et Foch ; la mer, à qui il proclame sa passion ; la volonté, dans les tempêtes qu’il raconte ou lors de la guerre du Kosovo ; l’autorité, dont il faut faire preuve à chaque fonction, dans les cabinets ministériels, dans l’industrie, dans les think-tank… L’éditeur a aussi fait figurer la silhouette de l’amiral en uniforme. Ce choix a l’air de laisser Alain Coldefy perplexe. Il aurait peut-être préféré se voir en action sur le pont d’un navire. Il a laissé faire, comme il s’est laissé convaincre d’écrire le récit de ses mille vies. «On est toujours venu me chercher», sourit-il modestement ».
 
_____________________
 
# EODE-BOOKS …
 
EODE ORGANISATION …
 
# EODE-TV :
* EODE-TV sur YouTube :
* Page Officielle EODE-TV
# ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS
(EODE) :
# GROUPE OFFICIEL ‘EODE – AXE EURASIE AFRIQUE’
 
 
 
 
This entry was posted in # EODE BOOKS, * EODE-Books/ Géopolitique. Bookmark the permalink.

Comments are closed.