# EODE-BOOKS / HISTOIRE DE L’AFRIQUE DU NORD : LES BERBERES JUIFS

EODE-BOOKS - Berbères juifs (2020 11 24) FR

EODE-BOOKS – lire – s’informer – se former

Un service du Département EDUCATION & RESEARCH

de l’Ong EODE

 

* BERBERES JUIFS

L'EMERGENCE DU MONOTHÉISME EN AFRIQUE DU NORD

Julien Cohen-Lacassagne Shlomo Sand (Préface)

Editeur : La Fabrique

 

Un livre novateur, qui renouvelle le sujet !

Voici un livre qui bouleverse complètement les idées reçues sur l’origine des juifs d’Afrique du Nord. Le récit classique est simple : après la destruction du deuxième temple de Jérusalem par les troupes de Titus en l’an 70 de notre ère, les juifs de Judée furent contraints à l’exil et se dispersèrent dans le monde entier, ou` ils fondèrent des communautés européennes, orientales, africaines, asiatiques et maghrébines. Dans cette conception, les juifs d’Afrique du Nord descendraient, comme tous les autres, de la population initiale de Judée.

 

IL APPARAIT AUJOURD’HUI QUE SI LE TEMPLE A BIEN ETE DETRUIT, L’EXIL CONSECUTIF N’A JAMAIS EU LIEU.

 

Comment un exode aussi massif aurait-il pu matériellement se produire ?

« Dans quels camions ? » demande Shlomo Sand dans son grand livre, « Comment le peuple juif fut inventé » (Fayard, 2008).

 

Les communautés juives étaient nombreuses dans tout l’Orient bien avant la destruction du temple : d’après Philon d’Alexandrie, les juifs étaient plus nombreux en Egypte, en Libye, en Asie mineure et surtout à Babylone qu’autour de Jérusalem. Ils ne parlaient hébreu que pour la liturgie et le reste du temps, ils utilisaient la langue du pays ou` ils vivaient (souvent le grec).

 

D’OU` PROVIENNENT DONC LES JUIFS D’AFRIQUE DU NORD?

 

La réponse est simple : ce sont des Berbères judaïsés. Le judaïsme antique était fortement prosélyte (à la différence du judaïsme actuel) Le monothéisme juif, né à Babylone, s’est propagé dans le bassin méditerranéen, sous l’œil bienveillant (au moins au début) de l’empire romain, Les Phéniciens, grands navigateurs – ce que leurs voisins Judéens n’étaient pas – a beaucoup contribueé à l’extension du monothéisme juif, dont ils étaient proches par la langue et les idées.

 

On appelle souvent « Sépharades » les juifs d’Afrique du Nord. Cohen-Lacassagne montre que c’est une erreur : sépharade signifie espagnol (ou plus largement ibère). Or s’il est vrai qu’une partie des juifs d’Espagne ont franchi le détroit lors de la reconquista par les Rois très catholiques, ils ne représentent qu’une très faible partie de la population juive maghrébine de l’époque – constituée, répétons-le, de Berbères judaïsés. « Au Maghreb comme ailleurs, être juif ne coîncide ni avec une réalité ethnique, ni avec une réalité linguistique, ni avec une réalité nationale – pas plus qu’être musulman ». En Méditerrane´e et au Moyen-Orient s’est constituée avec l’arrivée de l’islam une authentique civilisation judéo-musulmane, bien plus réelle que l’hypothétique civilisation judéo-chrétienne. Après le triomphe du christianisme, devenu religion officielle, le judaîsme se trouva confiné dans l’arrière-pays rural, au cœur d’un réseau de solidarité arabo-judéo-berbère, ce qui lui a sans doute permis de survivre jusqu’a` l’époque actuelle.

 

LA CRITIQUE DE ‘JEUNE AFRIQUE’ :

« UNE PLONGEE ETOURDISSANTE DANS LE JUDAÏSME ANTIQUE MAGHREBIN »

 

« Avec ce brillant essai, « Berbères juifs, l’émergence du monothéisme en Afrique du Nord », Julien Cohen-Lacassagne, professeur d’histoire au lycée international Alexandre-Dumas d’Alger, nous offre une plongée étourdissante dans le judaïsme antique maghrébin. L’Histoire part du présent. C’est ainsi que Julien Cohen-Lacassagne résume la démarche derrière son excellent essai. À travers une enquête historique fouillée, il retrace l’histoire méconnue, voire tue, des Berbères juifs en Afrique du Nord. Et déconstruit, en creux, les mythes d’une diaspora juive exclusivement judéenne.

Véritable courroie de transmission, les Berbères numides ont accueilli le prosélytisme judaïque, forgeant ainsi une assise idéologique, ferment de la civilisation judéo-musulmane. Si la construction d’une mythologie est propre à tout peuple, le texte de Cohen-Lacassagne « creuse en profondeur pour laisser apparaître tout ce qu’il y a en commun à l’humanité ». Une approche salutaire tant la géopolitique des trois monothéismes a façonné un passé antique et médiéval. Un passé qui agit toujours, pétri de ses nombreuses contre-vérités. »

 

* Jeune Afrique : Vous publiez « Berbères juifs », une plongée foisonnante dans le judaïsme antique. Quelle est la genèse de cet ouvrage ?

Julien Cohen-Lacassagne : Il y a des raisons subjectives puisque ma famille maternelle est d’origine juive algérienne, plus exactement d’Oran. J’éprouvais donc une forme de curiosité à l’égard de l’Afrique du Nord, ainsi que de l’attachement, renforcés par le fait que j’avais passé une partie de ma petite enfance au Maroc et que j’avais séjourné en Mauritanie à l’occasion de la préparation de ma maîtrise.

 

 

Source : https://www.jeuneafrique.com/1017299/societe/berberes-juifs-une-identite-unique-et-exclusive-est-fragile/

 

Date de parution 19/06/2020

Format 11cm x 16cm

Nombre de pages 160

 

_____________________

 

# EODE-BOOKS …

eode.books@yahoo.com

http://www.eode.org/category/eode-books/

https://www.scoop.it/t/eode-books

 

EODE ORGANISATION …

 

# EODE-TV :

* EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

* EODE-TV sur YouTube :

https://www.youtube.com/user/EODEtv

* Page Officielle EODE-TV

https://www.facebook.com/EODE.TV/

# ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/

EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS

(EODE) :

http://www.eode.org/

https://www.facebook.com/EODE.org /

https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/

https://www.facebook.com/EODE.africa/

https://www.facebook.com/EODE.russia.caucasus/

# GROUPE OFFICIEL ‘EODE – AXE EURASIE AFRIQUE’

https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/

 

 

This entry was posted in # EODE BOOKS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.