# EODE-BOOKS / NIHILISME ET TERRORISME AU XXIe SIECLE : L’ANGLE MORT DE REGIS DEBRAY

L'ANGLE MORT

EODE-BOOKS – lire – s’informer – se former
Un service du Département EDUCATION & RESEARCH
de l’Ong EODE
 
# L'ANGLE MORT
Auteur: Régis Debray
Editeur : Du Cerf
L’acte souvent suicidaire du terroriste nous force à penser ce qu’on ne veut plus et même ce qu’on ne peut plus penser : la place de la mort dans notre vie.

 
LA MORT, ANGLE MORT DE NOS SOCIÉTÉS (RÉGIS DEBRAY) :
LA CHRONIQUE DE BERNARD GINISTY
Dans son dernier ouvrage, Régis Debray s’interroge sur ce qu’il appelle « l’Angle mort » de nos sociétés que l’acte souvent suicidaire des terroristes nous oblige à regarder en face : la place de la mort dans notre vie. «On ne s’expliquera pas jusqu’au bout avec les « fous de Dieu » sans s’expliquer avec notre situation à nous qui sommes devenus sages, paraît-il, au point de ne plus croire en une quelconque vie future » (1) Et il continue : « On a si bien perdu de vue cette vieille connaissance du Paradis, que les divers plans de lutte contre la radicalisation se heurtent à un plafond de verre qu’on n’aperçoit même plus. Pas question donc de rappeler à nos responsables que le scénario damnation/rédemption, et la kyrielle de représentations et de sentiments qu’il commande en aval (culpabilité, espérance, châtiment, expiation, etc. ) a gouverné jusqu’à hier les mentalités faites au moule des religions rapidement dites du Livre » (2).

 

Régis Debray balaye les paisibles certitudes scientistes héritées du XIXème siècle pour qui ces questions ne seraient que propos de retardataires face à une modernité éclairée et triomphante. C’est ce qu’il appelle la dialectique Coca-Cola/Ayatollah : « Qui ne voit que le rouleau compresseur de la mondialisation économique et heureuse suscite une balkanisation furieusement culturelle, réveillant autour de la planète les soubresauts identitaires que l’on sait » (3).
L’auteur pose la question aux chrétiens : « D’où vient que le christianisme s’est socialement transformé en un humanisme plus, une éthique pour mieux se porter et améliorer la vie en commun et non comme une préparation à la vie éternelle ? (4) Il faut bien reconnaître que les annonces d’un paradis futur par les religieux et de lendemains qui chantent par des apparatchiks ont trop souvent servis à justifier les pires comportements des pouvoirs en place comme de ceux qui voulaient les remplacer. Beaucoup de ceux qui ont milité pendant des lustres pour des solidarités concrètes et la préparation d’un avenir meilleur en ont gardé un goût amer. Cela conduit aux replis individualistes, identitaires, religieux et nationalistes qui se multiplient.
Dans ce contexte, la question que se pose Régis Debray à la fin de son livre nous concerne tous : « Reste à savoir (…) si une civilisation peut grandir et tenir sur ses deux pieds en se privant de toute trouée sur un lointain, ou en logeant ses confins de conquête dans l’espace interplanétaire et non plus intergénérationnel, pour desserrer le temps si bref imparti à chaque terrien de passage » (5). La mort met en question tous nos systèmes d’installation dans des certitudes et dans des modes de vie. Elle nous rappelle notre condition de « passant » comme l’exprime le poète René Char : « Ce qui m’a mis au monde et qui m’en chassera n’intervient qu’aux heures où je suis trop faible pour lui résister. Vieille personne quand je suis né. Jeune inconnue quand je mourrai. La seule et même passante » (6).
Notes et renvois :
(1) Régis DEBRAY : L’Angle Mort, éditions du Cerf, 2018, page 9. Ce texte est celui de la leçon inaugurale prononcée par Régis Debray le 9 mars 2018 dans le cadre des Rendez-vous du Bastogne War Museum intitulée : « Le terrorisme : sommes-nous en guerre, » A l’occasion de la sortie de l’ouvrage, le journal Le Monde des 2 et 3 septembre a publié un débat entre Régis Debray et Edgar Morin intitulé On n’arrive pas encore à regarder la mort en face.
(2) Id. pages 25-26
(3) Id. page 33
(4) Id. page 30. Frère John de Taizé dresse le même constat : « Si nous fixons notre regard sur les soucis pratiques du commun des fidèles ainsi que des responsables d’Eglises (…) l’eschatologie a été reléguée aux oubliettes de l’histoire. Le christianisme s’est vu, comme une religion mondiale, pour certains même « la vraie religion » (…) Bref elle existe pour agir comme une influence humanisante sur la société (In Terre de passage. Le Samedi saint et la redécouverte de l’au-delà, éditions Les Presses de Taizé, 2017, pages 7-8).
(5) Id. page 81
(6) René CHAR : Feuillets d’Hypnos, in Œuvres complètes, La Pléiade Editions Gallimard Paris I988 p. 178.

L'angle mort auteur

Fiche technique :
EAN13 9782204129152
ISBN  978-2-204-12915-2
Date de publication 31/08/2018
Collection ACTUALITE
Nombre de pages 144
Dimensions 18 x 12 x 0 cm
Poids 79 g
_____________________
 
# EODE-BOOKS …
eode.books@yahoo.com
http://www.eode.org/category/eode-books/
https://www.scoop.it/t/eode-books
 
EODE ORGANISATION …
 
# EODE-TV :
* EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
* EODE-TV sur YouTube :
https://www.youtube.com/user/EODEtv
* Page Officielle EODE-TV
https://www.facebook.com/EODE.TV/
# ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS
(EODE) :
http://www.eode.org/
https://www.facebook.com/EODE.org /
https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/
https://www.facebook.com/EODE.africa/
https://www.facebook.com/EODE.russia.caucasus/
# GROUPE OFFICIEL ‘EODE – AXE EURASIE AFRIQUE’
https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/
 
 
 
This entry was posted in # EODE BOOKS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.