# EODE-BOOKS / REVUE DE PRESSE/ LE LIVRE QUI EXPLIQUE LES PLANS DE POUTINE : ‘DANS LA TETE DE VLADIMIR POUTINE’

 

EODE-BOOKS - ds la tête de poutine (2022 05 11) FR (1)

 

Revue de Presse
(Livres – Débats – Idées)/ 2022 05 11/

EODE-BOOKS – lire – s’informer – se former
Un service du Département EDUCATION & RESEARCH
de l’Ong EODE

* Dans la tête de Vladimir Poutine,
éd. Actes Sud

* Lénine a marché sur la Lune.
La folle histoire des cosmistes et transhumanistes russes,
éd. Solin/Actes Sud

En 2015, le philosophe Michel Eltchaninoff a écrit “Dans la tête de Vladimir Poutine” en s’appuyant sur les lectures du président russe. Un ouvrage éclairant sur les inspirateurs de l’idéologie radicale du chef du Kremlin. Et de la guerre qu’il mène en Ukraine.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, Michel Eltchaninoff court d’un plateau de télévision à un studio de radio, multiplie les entretiens. Rien d’étonnant : tout le monde sollicite l’auteur du prophétique. Et Russophobie régnante, personne ne l’écoute ! Dans la tête de Vladimir Poutine, initialement publié en 2015 et qui paraît aujourd’hui dans une version augmentée. Ce philosophe, spécialiste de Dostoïevski, auquel il a consacré une thèse, rédacteur en chef de Philosophie Magazine, a vécu en Russie au début des années 1990. Il y a vu émerger un discours visant à redonner fierté aux Russes.

REVUE DE PRESSE/
“AVEC SA ‘VOIE RUSSE’, POUTINE PREPARE UN MONDE POST-OCCIDENTAL”
(TELERAMA, 23 03 2022)

* Vous écrivez que Vladimir Poutine considère avoir une mission civilisationnelle. Quel en est le substrat idéologique ?

Pour Poutine, l’Union soviétique a failli car elle était trop soumise à une idéologie marxiste-léniniste à laquelle plus personne ne croyait. Il tente sa chance avec une idéologie plus vaste et plus simple, en essayant d’imposer l’idée d’une continuité entre la Russie blanche et la Russie rouge. Et le seul lien existant entre les deux est celui de l’empire, de l’accroissement du territoire. Le mythe de l’empire russe, dont les frontières respirent et sont destinées à s’étendre.

Pour cela, il s’appuie notamment sur le courant des philosophes russes slavophiles du XIXe siècle…

Ils ont posé l’idée d’une civilisation russe à part, spécifique, différente de l’Occident. Vladimir Poutine cite ainsi Nikolaï Danilevski (1822-1885), devenu l’un des principaux inspirateurs de sa politique. Dans La Russie et l’Europe, Danilevsky décrit une concurrence civilisationnelle et même un conflit inévitable avec l’Occident. Poutine ajoute à ce substrat une strate de soviétisme, l’idée d’un grand État auquel on doit vouer le sacrifice de sa vie. Mais aussi l’eurasisme (né dans les années 1920, et postulant que le destin de la Russie est de se développer vers l’est). Et le conservatisme, en se posant lui-même, depuis 2013, en gardien de l’identité chrétienne de l’Europe pour attirer ceux qui regrettent les dérives libérales et sociétales de l’Occident. L’ensemble forme une sorte de nouvelle « voie russe ».

JEROME SESSINI, PHOTOGRAPHE DE GUERRE EN UKRAINE : “C’EST LA PREMIERE FOIS QUE J’AI EN FACE UNE ARMEE AUSSI PUISSANTE QUE L’ARMEE RUSSE”

Vladimir Poutine cite aussi Ivan Ilyine, un théoricien politique du début du XXe siècle (1883-1954), dont il tire des éléments programmatiques. Qui était-il ?
Ivan Ilyine était un émigré russe blanc, très conservateur, exilé par Lénine en 1922. Son recueil d’articles Nos missions est devenu un des livres de chevet de Vladimir Poutine. Ilyine imagine, des décennies avant la chute de l’Union soviétique, ce que pourrait devenir la Russie après la chute du communisme. Pour lui, le danger, c’est d’être divisé, affaibli, démembré par l’Occident en Ukraine et dans le Caucase, notamment. Pour éviter le chaos, IIvan Ilyine appelle à la construction d’une nouvelle « idée russe » et à l’avènement d’un leader n’obéissant pas aux mêmes règles que celles des démocraties occidentales. Le chef qu’il appelle de ses vœux ne serait pas soumis à l’alternance, au respect du droit, à l’organisation d’une discussion démocratique. Il décrit le guide d’une démocratie d’acclamation, dans la longue durée et soulevant l’enthousiasme de son peuple.

« Poutine est dans une posture viriliste de quelqu’un qui fait ce qu’il dit et dit ce qu’il fait. Son discours (…) sur l’Ukraine étant posé depuis des années, qu’il entame une action militaire était une hypothèse hautement probable. »

Cet ouvrage a sans doute provoqué un effet de sidération sur Poutine. Il s’est certainement reconnu dans cette figure du chef impitoyable quand il faut l’être, aimé par le peuple et sachant s’opposer fermement à l’Occident. Vladimir Poutine s’est d’ailleurs arrangé pour disposer de la longue durée [il a récemment fait modifier la Constitution russe afin de pouvoir rester au pouvoir jusqu’en 2036, ndlr].

Un des autres penseurs favoris de Poutine est Lev Goumilev…

Régulièrement cité, Lev Goumilev (1912-1992) apporte deux choses à Poutine : l’eurasisme, dont j’ai déjà parlé, et le concept de « passionnarité », une idée pseudo-scientifique selon laquelle le peuple russe serait dépositaire d’une force vitale qui ne doit pas et ne peut pas être empêchée. L’Occident, en décadence, vieillissant, chercherait à entraver le déploiement de la Russie. Poutine adhère pleinement à cette idée, à laquelle il fait régulièrement référence. Il convient de souligner que ce n’est pas une théorie raciste. Il est très attentif à ne pas se fourvoyer dans un nationalisme ethnique russe, car il est à la tête d’un État plurinational et plurireligieux.

Les événements historiques s’entremêlent à cette construction idéologique opposée à l’Occident…
Certains événements sont interprétés comme une attaque directe contre la Russie, alors qu’ils ne le sont pas nécessairement. Par exemple, en 1999, juste avant que Poutine n’accède à la présidence, les bombardements de l’Otan sur Belgrade [pour faire pression sur la Yougoslavie, slave et orthodoxe, après l’invasion du Kosovo, ndlr] représentent pour Vladimir Poutine un traumatisme profond. Le 24 février, en déclarant la guerre à l’Ukraine, le président russe a d’ailleurs rappelé que l’Otan avait bombardé Belgrade sans mandat de l’ONU. Signalant que son indignation demeurait intacte.

“IL ETAIT IMPENSABLE QUE VLADIMIR POUTINE PLONGE LE MONDE DANS UNE CRISE DONT SON PEUPLE SOUFFRIRAIT. ON S’EST TROMPE.”

* En lisant votre ouvrage, écrit en 2014, on remarque une grande cohérence dans le discours de Poutine. Vous terminiez, d’ailleurs, par une inquiétude quant au sort de l’Ukraine. Tout semblait tracé et pourtant, on ne l’a pas anticipé…

Poutine est dans une posture viriliste de quelqu’un qui fait ce qu’il dit et dit ce qu’il fait. Son discours sur l’Occident et sur l’Ukraine étant posé depuis des années, qu’il entame une action militaire était une hypothèse hautement probable. En revanche, il était difficile d’en deviner l’ampleur. D’autant qu’en France, chez beaucoup de citoyens et de responsables politiques, il existe une fascination pour Poutine. On l’aime comme un personnage de film, qui bouscule les gens propres sur eux, nourris au politiquement correct, un bad boy. Mais c’est de la fiction. Quand on vit en Russie, la brutalité du pouvoir est une évidence.

En outre, le président russe sait offrir du rêve, du fantasme, des outils de conquête, au citoyen lambda comme au responsable politique. De l’extrême droite à l’extrême gauche de notre échiquier politique, on a répété qu’il ne fallait pas l’humilier. En fonction des formations politiques, cela tient à la fascination du chef, à l’anti-américanisme, au conservatisme anti-woke, à une forme de nostalgie du gaullisme pour une partie de la droite républicaine.

Enfin, peut-être le manque de clairvoyance s’explique-t-il également par une raison philosophique : les chefs d’État et d’entreprise sont utilitaristes. Ils pensent aux conséquences de leurs actions sur le bien-être général et la prospérité économique. Dans ce schéma, il était impensable que Vladimir Poutine plonge le monde dans une crise dont son peuple souffrirait. On s’est trompé.

* ‘La Russie, disait Jean-Luc Godard, est le dernier pays de la fiction’, le pays où on se met à croire aux histoires que l’on raconte. Et il y a là quelque chose de vrai.”
Poutine a-t-il une ambition messianique ?

C’est possible. Un pan de la culture russe estime qu’en Russie naissent des idées destinées à révolutionner le monde. Avec sa « voie russe », Vladimir Poutine prépare un monde post-occidental, et s’appuie sur le fantasme d’une supériorité sacrificielle de l’homme russe. Il actualise une vieille tradition de messianisme, selon laquelle la Russie doit proposer au monde une idée unificatrice et absolue. Je viens, par exemple, d’étudier dans Lénine a marché sur la Lune (éd. Solin/Actes Sud) un courant très peu connu en Occident, mais qui court du XIXe siècle à nos jours : le « cosmisme russe », qui consiste à vouloir rendre l’homme immortel et à l’envoyer vivre dans l’espace. On est dans le mythe le plus total (…)

* Que pensez-vous de l’image d’un Vladimir Poutine isolé, voire fou ?

On ne gouverne jamais seul. Et la Russie dispose d’un État qui fonctionne. Mais, depuis quelques mois, et encore plus depuis la déclaration de reconnaissance des républiques séparatistes du Donbass, on constate chez Vladimir Poutine une répétition obsessionnelle des mêmes thèmes, une forme d’enfermement idéologique. Quand il décrit la guerre en Ukraine comme une nouvelle Seconde Guerre mondiale, on sent une substitution du mythe au réel. Est-il seul ou pas ? Est-ce une psychose collective ou individuelle ? Impossible de le savoir. Quand il dit : « Nous nous battons contre des néonazis ukrainiens qui se défendent avec des boucliers humains », on sent que l’on est entré dans une fiction qui n’admet plus l’intrusion de la réalité. Y croit-il ou non ? Quoi qu’il en soit, c’est très inquiétant.


# EODE-BOOKS …
eode.books@yahoo.com
http://www.eode.org/category/eode-books/

EODE ORGANISATION …

# EODE-TV :
* EODE-TV sur YouTube :
https://www.youtube.com/user/EODEtv
* Page Officielle EODE-TV
https://www.facebook.com/EODE.TV/
# ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS
(EODE) :
http://www.eode.org/
https://www.facebook.com/EODE.org/
https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/
https://www.facebook.com/EODE.africa/
https://www.facebook.com/EODE.russia.caucasus/
# GROUPE OFFICIEL ‘EODE – AXE EURASIE AFRIQUE’
https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/

 

EODE-BOOKS - ds la tête de poutine (2022 05 11) FR (2)

 

This entry was posted in # EODE BOOKS, # EODE TV, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.