# EODE-BOOKS / REVUE DE PRESSE / ‘UN PARRAIN A LA MAISON BLANCHE’: LE LIVRE QUI REVELE LES LIENS DE TRUMP AVEC LA MAFIA

 

EODE-BOOKS - RP trump parrain (2020 06 24) FR

 


Revue de Presse
(Livres – Débats – Idées)/ 2020 06 24/
Avec AFP – A Michel – Vice Média/

EODE-BOOKS – lire – s’informer – se former
Un service du Département EDUCATION & RESEARCH
de l’Ong EODE

« Dans Un Parrain à la Maison Blanche, Fabrizio Calvi raconte comment Trump a noué des contacts privilégiés avec le crime organisé pour préserver son business immobilier. Sans être inquiété parce qu'il renseignait le FBI »
- Le Vif-L’Express (Bruxelles).

J’étais récemment sur un plateau d’Afrique Media, débattant de l’Affaire Bakayoko en RCI (1). Alors que je venais d’expliquer les rapports de l’Etat américain avec le trafic de drogue, le débat s’est alors enlisé. Des panelistes (aveugles aux réalités géopolitiques) vantant le « grand nettoyage de Trump » (sic) et l’action de la DEA contre la drogue (resic). Les mêmes affirment sans rire que Trump (malgré sa « nouvelle politique africaine ») était « l’allié naturel des africains » (resic). L’ennui c’est que leur héros de pacotille est un parrain, un mafieux installé à la Blanche !
LM

Note :
(1) Un journal nigerian, le Premium Times, reprend lers infos d’un grand média canadien Vice Media, qui publie une enquête sur le trafic de drogue en Afrique de l Ouest et met en en cause le ministre de la défense de la Côte d'Ivoire Ahmed Bakayoko qui est le parrain du trafic de cocaïne en côte d ivoire et dans la sous région selon des témoignages des diplomates…
Voir mes analyses sur https://vimeo.com/429672672
et https://vimeo.com/427392178


# UN PARRAIN A LA MAISON BLANCHE
Fabrizio Calvi (Auteur) 
Editeur Albin Michel
L'enquête explosive

Donald Trump est président des Etats-Unis. Officiellement, il n'a aucun rapport avec la Mafia.
Il reconnait juste avoir été obligé de négocier avec certaines familles qu'il qualifie de « very nic

e people ». En réalité, la vie cachée de l'ancien promoteur repose sur des décennies de concubinage avec la criminalité organisée, italo-américaine puis russe. Mais pas une seule inculpation ! Au fil des années les motifs n'ont pourtant pas manqué, mais à chaque fois, Donald s'en est tiré.

Le secret, bien gardé, de cette stupéfiante survie ? Le FBI, que le futur Président a manipulé, alternant dénégations et… dénonciations. Un temps menaçant, celui-ci finit étrangement par le protéger. Cette stratégie périlleuse lui ouvrira les portes de la Maison Blanche. Et de sa réélection ? C'est ce que montre cette enquête extraordinaire qui s'appuie sur des témoignages inédits, des archives judiciaires et des rapports officiels. Fabrizio Calvi, déjà auteur de nombreuses enquêtes explosives, dont ‘L'oeil de Washington’, avec Thierry Pfister, nous entraine dans une fascinante plongée au coeur des coulisses de l'organisation Trump.

REVUE DE PRESSE/
« UNE BREVE HISTOIRE DES LIENS ENTRE DONALD TRUMP ET LA MAFIA » (VICE MEDIA)

C’est une enquête de VICE MEDIA (Québec) qui a servi à attaquer Bakayoko. Mais voici le média canadien qui révèlait dès 2016 la corruption mafieuse de Trump, dont ils affirment que « Dans les années 1980, le magnat de l'immobilier avait un faible pour les crapules ».

* Lire sur :
https://www.vice.com/fr/article/4wzekg/histoire-des-liens-entre-donald-trump-et-la-mafia

Extrait : « Afin de mettre en perspective le regard que porte Trump sur la criminalité et l'application de la loi, il est utile de se pencher sur son passé afin de mieux saisir ses relations tumultueuses avec le crime organisé. Malgré ses diatribes incessantes contre les criminels, différents documents prouvent que le favori du Parti républicain a été plus que tolérant envers certains malfrats. Au cours de ses quarante années passées à faire des affaires, il s'est vu proposer par la mafia de nombreuses offres juteuses qu'il ne pouvait apparemment pas refuser.
Durant la campagne électorale, Trump s'est montré plutôt discret au sujet de ses anciennes fréquentations, même s'il n'a pas pu s'empêcher de se gargariser de son importance : « Je connais des gens qui feraient passer les politiciens les plus crapuleux pour de petits bébés », a-t-il déclaré à Chris Matthews en février dernier.
Un vieux rapport du FBI jette un nouveau regard sur l'attitude du magnat de l'immobilier vis-à-vis de la mafia. Il dresse le portrait d'un Trump jeune, mais déjà doué pour les affaires. Il a été rédigé en 1981 par un agent du FBI à la retraite, et évoque les discussions que lui et un autre agent ont eues avec le promoteur de 35 ans originaire du Queens – alors qu'il n'était encore qu'une étoile montante des affaires new-yorkaises. L'objet de ces réunions était d'évoquer l'irruption imminente de Trump dans l'industrie des casinos d'Atlantic City. Alors que ce rapport a été rédigé dans le langage empesé caractéristique des bureaucrates du FBI, les commentaires de Trump tranchent et dévoilent un amusement à peine masqué. Le candidat à la primaire républicaine avoue candidement avoir déjà entendu parler de l'importance de la mafia à Atlantic City – mais sans plus (…)
À l'époque, le mentor de Trump s'appelait Roy Cohn, un avocat sordide qui comptait comme clients une kyrielle de mafieux, dont les boss des familles Genovese et Gambino. Cohn, qui fut l'un des hommes de main du Sénateur américain Joseph McCarthy lors de sa chasse aux sorcières, s'était lancé par la suite dans le privé. Il recevait régulièrement ses clients Anthony « Fat Tony » Salerno et Paul « Big Paul » Castellano dans ses bureaux luxueux situés à New York. Au-delà de simples avis juridiques, ces visites leur permettaient de parler librement sans avoir à s'inquiéter des micros du FBI. De son côté, Cohn a fini par avouer à un journaliste que Trump l'appelait « quinze à vingt fois par jour (…)
Si le FBI se méfiait des propos de Donald Trump, c'est parce qu'il connaissait précisément ses liens avec des entreprises de construction de New York réputées mafieuses. Pour construire son premier projet à Manhattan, le Grand Hyatt New York sur la 42 e rue, Trump avait choisi de s'entourer d'une célèbre entreprise de démolition détenue en partie par des gangsters de Philadelphie qui officiaient également comme seigneurs du crime à Atlantic City. Pour couler le béton de son nouvel hôtel, Trump avait fait appel à une entreprise dirigée par Biff Halloran, un mec condamné quelques années plus tard pour son rôle dans l'augmentation démesurée du prix de l'immobilier dans la ville, le tout en lien avec la mafia. Trump avait également porté son choix sur une entreprise contrôlée par la famille Genovese, comme l'a démontré une enquête fédérale. »

_____________________

# EODE-BOOKS …
eode.books@yahoo.com 
http://www.eode.org/category/eode-books/

EODE ORGANISATION …

# EODE-TV :
* EODE-TV https://vimeo.com/eodetv 
* EODE-TV sur YouTube :
https://www.youtube.com/user/EODEtv
* Page Officielle EODE-TV
https://www.facebook.com/EODE.TV/
# ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS
(EODE) :
http://www.eode.org/ 
https://www.facebook.com/EODE.org/ 
https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/ 
https://www.facebook.com/EODE.africa/ 
https://www.facebook.com/EODE.russia.caucasus/ 
# GROUPE OFFICIEL ‘EODE – AXE EURASIE AFRIQUE’
https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/

This entry was posted in * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.