EODE/ GEOPOLITIQUE/ DAMAS VS ANKARA : LE DOSSIER QUI EMPECHE TOUT RAPPROCHEMENT REEL ENTRE ERDOGAN ET LA RUSSIE

2017-02-23_182114
 
EODE/ 2017 02 23/
 
La Turquie néo-ottomane du dictateur islamiste Erdogan, engagée dans une politique opportuniste de chantage avec les USA, l’OTAN et l’UE (qui resteront ses partenaires géopolitiques), est opposée à Damas, allié proche de Moscou, sur le dossier syrien et kurde. Ce qui empêchera (comme nous l’analysions dès juillet 2016) tout rapprochement durable avec la Russie. On notera encore l’hostilité de la presse d’état iranienne contre le régime turc …
 
* Aller plus loin :
Lire Luc Michel sur EODE THINK TANK/
GEOPOLITIQUE/ QUEL SOI-DISANT ‘RAPPROCHEMENT TURCO-RUSSE’ ? ERDOGAN REUSSIT SON COUP DE POKER OPPORTUNISTE !
 
Le ministre syrien de la Réconciliation nationale, Ali Haïdar, a critiqué la Turquie pour avoir occupé le sol syrien et a souligné qu’Ankara tentait d’imposer sa présence à Damas. « Au cours de la première étape, la Syrie a l’intention de résoudre via les voies politiques la question de l’intervention turque dans le Nord syrien », a-t-il réaffirmé. Lors d’une interview accordée à Sputnik (qui, comme sur le dossier Trump, tombe à nouveau de haut sur le dossier Erdogan), Ali Haïdar a annoncé que la politique et la position du gouvernement syrien n’avaient pas changé concernant la présence des troupes turques et que Damas la considérait toujours comme une violation de sa souveraineté et une occupation illégale de son territoire.
 
* Lire Luc Michel sur le contentieux actuel turco-syrien :
LE BILAN DU COUP DE POKER DIPLOMATICO-MILITAIRE D’ERDOGAN : ANKARA GAGNANT – USA ET OTAN ALIGNES – MOSCOU ET DAMAS FURIEUX ET PREOCCUPES …
 
Le ministre syrien n’a pas « exclu un affrontement direct avec la Turquie », avant de souligner « qu’il revenait au gouvernement et au commandement militaire de choisir le lieu, le moment et la modalité de cet affrontement ». Il a toutefois estimé « qu’il vaudrait mieux que cette question soit réglée politiquement et qu’elle ne débouche pas sur un affrontement direct ».
 
LE MINISTRE SYRIEN DE LA RECONCILIATION NATIONALE, ALI HAÏDAR :
« RIEN N’INTERDIT UNE CONFRONTATION DIRECTE ENTRE LA SYRIE ET LA TURQUIE »
 
Selon ce responsable syrien, rien n’interdirait cette confrontation avec la Turquie : « La Turquie s’efforce d’imposer sa présence au gouvernement syrien, c’est la seule chose qui est interdite. »
 
Soulignant que la relation entre Damas et les Kurdes était une question domestique puisque ces derniers ne sont pas des ressortissants étrangers, mais font partie intégrante de la nation syrienne, Ali Haïdar a annoncé que « la Russie ne pourrait pas jouer un rôle de médiateur en cette matière ».
 
* Lire sur PRESS TV (Iran) :
DAMAS CRITIQUE ANKARA POUR AVOIR VIOLE LE SOL SYRIEN
 
# ALLER PLUS LOIN …
 
* Voir sur PCN-TV :
LUC MICHEL/ RUSSIE-TURQUIE : PAS DE RAPPROCHEMENT DURABLE
 
* Et :
LUC MICHEL/ COUP DE POKER GEOPOLITIQUE D’ERDOGAN CONTRE LES KURDES ET DAMAS
 
KH / EODE GEOPOLITIQUE
_____________________
 
# EODE ORGANISATION :
* EODE-TV :
* ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/
EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS
(EODE) :

 

This entry was posted in # EODE TV, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.