# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ CONTRE OFFENSIVE RUSSE : MOSCOU CONTINUE A CIBLER BERLIN ET MET EN CAUSE LE SOUTIEN ALLEMAND AUX TERRORISTES DES ‘CASQUES BLANCS’

 

LM.GEOPOL - III-2020-1310 White helmets (2020 12 26) FR (1)

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Luc MICHEL pour EODE/
Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
2020 12 26/
Série III/2020-1310

La Russie sait se faire respecter. Les sanctions occidentales font toujours l’objet de contre-sanctions russes. Et à Moscou, les « claques se rendent toujours par deux » ! Berlin vient d’en faire l’expérience …

I-
PROVOCATION NAVALNY: 
LA RUSSIE CONVOQUE PLUSIEURS AMBASSADEURS « EUROPEENS » ET ANNONCE DES SANCTIONS CONTRE L'ALLEMAGNE

Des hauts responsables français, allemand et suédois en Russie ont été convoqués ce mardi au ministère des Affaires étrangères qui reproche à ces pays leurs « agissements dans l'affaire de l'empoisonnement présumé de l'opposant Alexeï Navalny », une provocation de l’OTAN (1), a indiqué l'agence d'Etat Ria Novosti. « L'ambassadeur de France et des représentants des ambassades d'Allemagne et de Suède sont arrivés en fin de matinée au siège de la diplomatie russe », selon cette source. Il s'agit des trois pays qui disent « avoir identifié une substance neurotoxique de type Novitchok dans l'organisme de l'opposant », des conclusions qui ont conduit à des sanctions de l'UE contre des responsables russes.

MOSCOU ANNONCE DES CONTRE-SANCTIONS VISANT DES RESPONSABLES EUROPEENS !

La Russie a annoncé aussi ce mardi « sanctionner des responsables européens », en re

présailles à des mesures adoptées en octobre par l'UE après « l'empoisonnement présumé du principal opposant du pays » (sic), Alexeï Navalny. Dénonçant les sanctions européennes visant depuis octobre plusieurs hauts responsables, la diplomatie russe a indiqué « avoir élargi la liste des représentants de pays membres de l'UE interdit d'entrer sur le territoire de la Fédération de Russie », une liste établie après l’Affaire de Crimée en 2014 (2).

La Russie a notamment ordonné des interdictions d'entrée sur son territoire aux représentants de l'Etat allemand, a indiqué ce mardi la chargée d'affaires de l'ambassade d'Allemagne à Moscou, Beate Grzeski. Cette contre-mesure lui a été annoncée au ministère russe des Affaires étrangères. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov avait prévenu que Moscou « imposerait des sanctions à l'Allemagne en représailles à celles édictées par l'Union européenne à l'encontre de Moscou » à la suite de la provocation Navalny.

PROVOCATION NAVALNY: LA RUSSIE IMPOSE DES RESTRICTIONS DE VOYAGE A L'ALLEMAGNE

La Russie a donc ordonné ce 22 décembre des interdictions d'entrée sur son territoire aux représentants de l'Etat allemand, a indiqué mardi la chargée d'affaires de l'ambassade d'Allemagne à Moscou, Beate Grzeski. Cette contre-mesure lui a été annoncée au ministère russe des Affaires étrangères. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov avait prévenu que Moscou « imposerait des sanctions à l'Allemagne en représailles à celles édictées par l'Union européenne à l'encontre de Moscou » à la suite de la Provocation Navalny.

L'Allemagne juge sans vergogne les nouvelles sanctions de la Russie à son endroit « injustifiées » (sic), ont indiqué mardi des sources au sein du ministère des Affaires étrangères allemand. « Alors que ce genre de contre-mesures russes a déjà existé par le passé, elles demeurent du point de vue du gouvernement (allemand) injustifiées » (resic), ont souligné ces sources.

En 2018, Moscou avait déjà réagi aux sanctions de l'UE et d'autres pays suite à une autre provocation, l’affaire de « l'empoisonnement de l'ancien espion russe Sergei Skripal au Royaume-Uni » en expulsant des diplomates du pays.

II-
MOSCOU MET EN CAUSE LE SOUTIEN ALLEMAND AUX CASQUES BLANCS

Le ministère russe des Affaires étrangères a mis en garde le gouvernement allemand contre les conséquences de son soutien au groupe terroriste dit «Casques blancs» actif dans le nord-est de la Syrie. Et présenté, à Hollywood notamment (par les Réseaux Sorös- clooney) comme des héros, un documentaire sur ces terroristes liés au Jabat al-Nosra (al Qaida en Syrie) ayant même été oscarisé (3) ! La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a souligné que le ministère allemand des Affaires étrangères « cherchait à présenter les Casques blancs aux Syriens comme un symbole d’espoir ». Le soutien matériel, fourni par le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères à l'organisation pseudo-humanitaire «Casques blancs», pourrait « sans doute être utilisé pour résoudre les problèmes humanitaires en Syrie, mais aussi pour financer le terrorisme », a déclaré ce jeudi 24 décembre la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Faisant allusion aux 5 millions d’euros d’aide alloués par le ministère allemand des Affaires étrangères à l’organisation, Mme Zakhrova a déclaré : « On ne sait toujours pas, pour le public allemand également, quelle partie de ces fonds est allée au soutien de la coopération entre les équipes pseudo-humanitaires avec les terroristes dans le nord-est de la Syrie, ni non plus si cette somme couvre la relocalisation solennelle d'un des dirigeants des Casques blancs, Khalid al-Sarih, de Jordanie en Allemagne. » Selon Mme Zakharova, il est facile de « se perdre dans la comptabilité du parrainage par l’Allemagne des casques blancs ». « Il devient de plus en plus difficile de tracer une ligne entre les dispositions légales de soutien à diverses tâches humanitaires et divers soutiens aux terroristes, manifestement glorifiés par Berlin », a souligné la diplomate. « Le ministère allemand des Affaires étrangères, apparemment, a complètement rejeté toute hésitation et agit de plus en plus en tant que principal promoteur et sponsor des Casques blancs», a-t-elle conclu.

Prétendant « venir au secours des personnes vivant dans les zones de guerre en Syrie », la soi-disant organisation humanitaire des casques blancs a été fondée en 2013. Les Casques blancs ont auparavant préparé le terrain pour accuser Damas de recourir à l’usage des armes chimiques contre les civils syriens (4). À titre d’exemple les images divulguées datant de plus d’un an, montrent les Casques blancs injecter de l'adrénaline dans la poitrine des enfants afin de les faire passer pour les victimes d'une attaque chimique.

La mise en garde de la diplomatie russe intervient alors que des sources locales en Syrie ont signalé l’arrivée de matériel militaire appartenant à l’armée syrienne à l’aéroport d’al-Tabqa dans l’ouest de Raqqa dans le nord de la Syrie. Accompagné de dizaines de membres de la cinquième brigade, le convoi militaire a été envoyé dans le but de déminer les alentours des zones de Safyan et d'al-Rusafa avec le soutien logistique russe. Toujours dans le Nord syrien, le représentant des États-Unis pour la Syrie, James Jeffrey, a invité les Forces démocratiques syriennes (FDS) à s’abstenir de tout acte provocateur à l’encontre de la Turquie sur fond de la reprise des attaques d’artillerie de l’armée turque et ses alliés terroristes contre la ville Aïn Issa dans la province de Raqqa.

Le MAE russe fait d’une pierre deux coups. Appui à l’action anti-terroriste syro-russe en Syrie et mise en garde à Berlin en pointe dans la provocation russophobe de l’Affaire Navalny …

NOTES ET RENVOIS :

(1) Le président russe est revenu lors de sa conférence de presse annuelle sur la provocation dite « l'affaire Navalny . Pour Poutine, si la Russie avait voulu empoisonner Navalny il serait mort: « Si on l'avait voulu, l'affaire aurait été menée à son terme » … Le président russe Vladimir Poutine a jugé que Alexeï Navalny, « n'avait pas été empoisonné par ses services spéciaux, car autrement il serait mort (…) Le patient de la clinique berlinoise a le soutien des services spéciaux américains (…) Et comme c'est le cas, il doit être surveillé par les services spéciaux. Mais ça ne veut pas dire qu'il fallait l'empoisonner », a-t-il dit. « Si on l'avait voulu, l'affaire aurait été menée à son terme », a-t-il lâché lors de sa conférence de presse annuelle. Poutine se refuse de prononcer le nom de son détracteur, et se réfère à lui par rapport au lieu de son hospitalisation après son empoisonnement présumé. Il a balayé une récente enquête de plusieurs médias, dont Bellingcat, CNN et Der Spiegel, voyant la patte du FSB, les services secrets héritiers du KGB dont Poutine a été un temps le chef, derrière la tentative d'assassinat ayant visé M. Navalny.
« Ce n'est pas une enquête, mais la légitimation de contenus (préparés) par les services spéciaux américains », a-t-il estimé.

(2) Voir sur EODE-TV/
LUC MICHEL: LISTE NOIRE ANTI-UE VS SANCTIONS ANTI-RUSSES. LE DESSOUS DES CARTES ET LA REPRESSION CONTRE LES PRO-RUSSES (2015)
sur https://vimeo.com/131584186

(3) Dans le documentaire, les Casques blancs sont décrits comme un groupe héroïque sauvant la vie de civils syriens innocents. Leurs séquences vidéo illustrent le chaos et la tragédie qui se déroulent en Syrie et montrent le groupe qui aide pacifiquement les civils blessés alors qu’ils combattent, sans recourir à la violence, contre la guerre et la terreur qui s’ensuivent. c'est vraiment déchirant et encore plus dévastateur en sachant qu'une grande partie est de la propagande et potentiellement fausse ! e synopsis du film des Oscars se lit comme suit: « Dans le chaos de la Syrie déchirée par la guerre, des volontaires civils non armés et neutres connus sous le nom de «casques blancs »passent au peigne fin les décombres après les bombardements pour secourir les survivants. Bien qu'ils aient déjà sauvé plus de 60 000 vies depuis 2013, ces courageux premiers intervenants continuent de se mettre en danger chaque jour.
La vérité ici est que ces informations ont été manipulées afin de brosser un tableau erroné de ce qui se passe réellement en Syrie. Commençons par démystifier le documentaire lui-même. « Le film lui-même n'est pas un vrai documentaire », explique Patrick Henningsen, analyste géopolitique chez 21st Century Wire. « Toutes les images utilisées dans le film ont été fournies aux producteurs par les Casques blancs eux-mêmes. Cette équipe de production de films – les productions Netflix – n'a filmé aucune des soi-disant scènes de sauvetage. » Il continue: « Ce film est essentiellement un coussin de relations publiques pour une opération secrète de 100 à 150 millions de dollars, qui est essentiellement un front d'ONG financé par l'USAID (Ndla : une des « vitrines légales de la CIA »), le ministère britannique des Affaires étrangères, divers États membres de l'UE, le Qatar et d'autres nations diverses et diverses, ainsi que des membres du public, qui très franchement à mon avis et bien d'autres, ont été dupés en donnant leur argent pour ce groupe de sauvetage, c'est tout sauf. Il fonctionne essentiellement comme un groupe de soutien aux côtés d'Al-Nusra et d'al-Din al-Zenki et d'autres groupes terroristes connus opérant en Syrie. C'est un fait qui a été prouvé par un certain nombre de témoignages oculaires ». Eva Bartlett, journaliste canadienne et militante des droits de l’homme, a révélé que « leurs séquences vidéo contiennent en fait des enfants qui ont été «recyclés » dans différents rapports; afin que vous puissiez trouver une fille nommée Aya qui apparaîtra dans un rapport en août, par exemple, et elle se présentera le mois prochain dans deux endroits différents. » Bartlett a été conférencière lors d'un panel des Nations Unies sur les événements actuels en Syrie. Elle prononce un discours incroyablement perspicace sur ce qui se passe réellement en Syrie et sur le fait que « les Casques blancs ne sont pas les héros que tout le monde pense qu'ils sont, mais plutôt un groupe terroriste stratégique financé par les États-Unis et d'autres pays et partis intéressés ». En ce qui concerne les images d'enfants «recyclées», vous pouvez en savoir plus à ce sujet : Ils montrent de nombreux exemples de casques blancs affichant exactement les mêmes photos d'enfants, affirmant qu'ils ont été pris à des dates différentes.

(4) Qui sont vraiment les Casques blancs ?
Fondés en 2013, les Casques blancs sont en grande partie financés par les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Europe. Ils affirment ne recevoir « aucun financement de tiers ayant un intérêt direct pour la Syrie », mais un rapide coup d'œil sur les finances raconte une autre histoire. Vanessa Beeley, chercheuse et journaliste indépendante, explique qu' « ils sont en fait financés de plusieurs millions de dollars, de façon conservatrice, cent millions de dollars, des États-Unis – 23 millions de dollars via l'USAID; du Royaume-Uni environ 65 millions de dollars; La France fournit des équipements. » Les États-Unis financent la guerre syrienne depuis un certain temps, il est donc clair qu’ils ont un intérêt direct. Après un voyage en Syrie, la membre du Congrès américain Tulsi Gabbard a discuté publiquement des « intérêts des États-Unis dans la guerre syrienne » (alors que les États-Unis vendent des armes à Daech et à d'autres groupes terroristes), offrant un appel à l'action convaincant dans le processus: « Je retourne à Washington, DC avec une détermination encore plus grande de mettre fin à notre guerre illégale pour renverser le gouvernement syrien. J'appelle le Congrès et la nouvelle administration à répondre immédiatement aux appels du peuple syrien et à soutenir la loi Stop Arming Terrorists Act. Nous devons cesser de soutenir directement et indirectement les terroristes – directement en fournissant des armes, une formation et un soutien logistique aux groupes rebelles affiliés à al-Qaïda et à l'Etat islamique; et indirectement via l'Arabie saoudite, les États du Golfe et la Turquie, qui, à leur tour, soutiennent ces groupes terroristes. Nous devons mettre fin à notre guerre pour renverser le gouvernement syrien et concentrer notre attention sur la défaite d'Al-Qaïda et de l'Etat islamique.
Les Casques blancs prétendent également être « neutres et sans armes », ce qui est loin d'être la vérité. Comme l'explique Vanessa Beeley, « si nous regardons leurs prétentions d’être neutres, elles sont entièrement intégrées dans des zones tenues par des terroristes, qu'il s'agisse principalement du Front Al-Nusra ou de l'EI ou de l'une des diverses brigades de terroristes associées qui prennent largement leur commandement. du Front Al-Nusra, c'est là que les Casques blancs sont exclusivement. » Beeley a également noté que les Casques blancs « fournissent des soins médicaux aux terroristes, ils acheminent du matériel depuis la Turquie vers les zones terroristes (…) Ils ont été filmés en train de participer et de faciliter l’exécution d’un civil à Alep. Ils publient sur leurs pages de médias sociaux des vidéos de célébration de l'exécution de soldats civils arabes. » Elle a poursuivi: « à partir du témoignage de la véritable défense civile syrienne à travers la Syrie, ils ont également été impliqués dans la prise de contrôle des véritables unités de la défense civile syrienne, le vol de leur équipement et les éventuels massacres et enlèvements de véritables équipages de la défense civile syrienne ». Ce qui est encore plus épouvantable, c'est que le groupe a été surpris en train de simuler et de mettre en scène des images. Cela soulève la question: quelle part des images du documentaire a également été mise en scène ?

(Sources : Interfax – RIA Novosti – EODE-TV – EODE Think Tank)


LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique : 
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – 
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme 
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/ 
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

 

LM.GEOPOL - III-2020-1310 White helmets (2020 12 26) FR (2)

 

This entry was posted in * EODE/ Geopolitics, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.