# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ CRISE AU CAUCASE (I): L’ARMEE DU NAGORNO-KARABAKH CAPTURE UN MILLIER DE DJIHADISTES PRO-TURCS !

 

LM.GEOPOL - III-2020-1262 crise au caucase I (2020 10 15) FR (1)

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Luc MICHEL pour EODE/
Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
2020 10 15/
(Série III/2020-1262

« Le président français Emmanuel Macron a indiqué jeudi 1er octobre disposer d'informations «de manière certaine» sur la présence de «combattants syriens de groupes djihadistes» au Nagorny Karabakh, théâtre de combats entre Arméniens et Azerbaïdjanais. «Nous disposons d'informations aujourd'hui de manière certaine qui indiquent que des combattants syriens de groupes djihadistes ont (transité) par Gaziantep pour rejoindre le théâtre d'opérations du Haut Karabakh. C'est un fait très grave nouveau, qui change la donne», a déclaré le chef d'État français à son arrivée à un sommet européen à Bruxelles, utilisant le nom retenu par la France pour désigner ce territoire. « 
- Le Figaro (1er octobre 2020).

L'armée du Karabakh a mené une opération militaire unique pour encercler des milliers de terroristes pro-turcs. Des représentants du ministère arménien des Affaires étrangères ont déclaré que l'armée du Nagorno-Karabakh « avait obtenu un succès incro

yable il y a quelques heures » dans le conflit sur le territoire du Haut-Karabakh, « entourant environ un millier de terroristes pro-turcs arrivés en Haut-Karabakh il y a quelques jours, forçant ces derniers à se rendre sans condition ». « Environ 1 000 militants syriens combattant contre les Arméniens en Haut-Karabakh ont déposé les armes et refusé de se battre contre les Arméniens, expliquant qu'il était impossible de vaincre les Arméniens, ce n'est pas la Libye ou la guerre syrienne, tout est différent ici », rapporte le représentant du ministère arménien des Affaires étrangères sur sa page officielle Facebook.

Apparemment, les terroristes ont tenté de percer dans des zones clés afin de lancer une offensive massive contre les positions de l'armée du Nagorno-Karabakh, cependant, ils ont été encerclés soudainement et n'ont pu que se rendre. La source rapporte que « les miliciens ont volontairement décidé de se rendre, car malgré les promesses de la Turquie, ils n'ont reçu aucune récompense ».

L’IMPLICATION TURQUE

Dans ce cadre il convient de noter qu’Ankara a déployé quatre autres chasseurs multifonctionnels F-16 en Azerbaïdjan, qui, comme prévu, seront utilisés pour frapper le territoire du Nagorno-Karabakh et, en cas d'intervention d'Erevan, le territoire arménien. Il est signalé que « les chasseurs ont été transférés vers l'un des aérodromes militaires de l'Azerbaïdjan via l'espace aérien de la Géorgie voisine, bien qu’il y a une semaine, Tbilissi avait rejeté l'ouverture de son espace aérien pour le transfert de biens et d'armes militaires vers l'Azerbaïdjan ».

Garik Movsisyan, un officier supérieur des forces de défense aérienne d'Arménie, a parlé de la « participation active des F-16 turcs à l'agression contre le Haut-Karabakh et l'Arménie ». Il a rappelé que « l'aviation turque était apparue en Azerbaïdjan lors d'exercices à grande échelle ». De plus, lors de la préparation et de la conduite des exercices, « elle a effectué des vols d'entraînement le long des frontières de l'Arménie et du Haut-Karabakh, le long des routes Ganja-Vardenis, Ganja-Karvachar, Ganja-Gadrut, Ganja-Stepanakert. Une fois les exercices terminés, les avions turcs sont restés à Ganja ». Pour le moment, le nombre exact des F-16 de l'armée de l'air turque déployés en Azerbaïdjan est resté inconnu. Cependant, compte tenu des données d’Avia.pro, « on suppose que six F-16 turcs soient actuellement installés dans les bases aériennes de l'armée de l'air azerbaïdjanaise, soit 50 % plus que les avions de combat de ce type, qui sont en service dans l'armée de l'air arménienne ».

NAGORNO-KARABAKH: 
COORDINATION MILITAIRE IRANO-RUSSE ?

Plus de 3 000 terroristes djihadistes à la solde d’Ankara se battent, aux côtés des forces azerbaïdjanaises, contre l’Arménie. Ces terroristes, répartis en plusieurs bataillons et acheminés depuis la Syrie et la Libye, représentent une menace sérieuse pour la région. En Syrie, l’Iran et la Russie ont tout fait pour empêcher les djihadistes d’accéder au pouvoir alors que la Turquie les soutenait. Reste à savoir comment la République d’Azerbaïdjan a accepté que les djihadistes, ennemis jurés des chiites (l’Azerbaidjan est à majorité chiite), combattent aux côtés de leurs militaires. L’infiltration des terroristes djihadistes dans les pays de l’Asie centrale et le Caucase (1) a toujours été une source de préoccupation du fait que ces régions étaient quasiment touchées par la pensée wahhabite du régime saoudien.

Le cessez-le-feu que la Russie a instauré entre l’Arménie et la République d’Azerbaïdjan (2) a été violé et les deux parties se sont accusées mutuellement. Or, il existe des rapports authentiques montrant que le cessez-le-feu aurait été violé par les terroristes djihadistes. En effet, la présence des djihadistes, soutenus par Ankara, dans le Caucase risque de dégrader la situation dans cette région. Les intérêts d’Ankara dans le Caucase, quoiqu’ils soient, valent-ils autant que les relations qu’entretient Ankara avec l’Iran et la Russie. Il se peut que les actes provocateurs de Recep Tayyip Erdogan fassent réagir l’Iran et la Russie pour qui tout impact négatif de la présence des djihadistes dans le Caucase devra être assumé par la Turquie.

La Turquie s’est déjà laissée impliquer sur plusieurs fronts : en Syrie, en Libye, en Irak, en Grèce et maintenant dans le Haut-Karabakh et Ankara ne sera pas certes en mesure de poursuivre toutes ses ingérences à long terme. « Il est clair que les agissements de la Turquie dans la région n’émanent pas de sa politique étrangère mais ils sont plutôt dictés par les Etats-Unis », estiment les experts iraniens. La Turquie n’a jamais été critiquée par Washington pour tout ce qu’elle a fait dans la région. « Ce qui est sûr et certain est que l’Iran et la Russie devront, une fois de plus, s’unir dans le même front afin de reproduire l’expérience qu’ils ont déjà vécue en Syrie ».

NOTES :

(1) Cfr. sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ 
LA MENACE DE L’ISLAMISME RADICAL SUR LE CAUCASE RUSSE DANS SA PERSPECTIVE GEOPOLITIQUE
http://www.lucmichel.net/2018/02/19/luc-michels-geopolitical-daily-la-menace-de-lislamisme-radical-sur-le-caucase-russe-dans-sa-perspective-geopolitique/

Et : Luc MICHEL, DAECH AU CAUCASE ! UNE OPPORTUNITE POUR L’AFRIQUE ?, Edito spécial pour NOUVEAUX HORIZONS MAGAZINE, (Cameroun) N° 5 du 6 juillet 2015,
sur http://www.eode.org/nouveaux-horizons-magazine-luc-michel-daech-au-caucase-une-opportunite-pour-lafrique/

(2) Cfr. sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ 
FLASH VIDEO/ MOSCOU IMPOSE UNE TREVE PRECAIRE ENTRE AZÉRIS ET ARMÉNIENS AU NAGORNO-KARABACH
http://www.lucmichel.net/2020/10/12/luc-michels-geopolitical-daily-flash-video-moscou-impose-une-treve-precaire-entre-azeris-et-armeniens-au-nagorno-karabach/

(Sources : Le Figaro – Farsi – EODE Think Tank)


LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique : 
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – 
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme 
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/ 
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

 

LM.GEOPOL - III-2020-1262 crise au caucase I (2020 10 15) FR (2)

 

This entry was posted in * EODE/ Geopolitics, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.