# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ DJIHADISMES : EL-KHORASSAN, LA BRANCHE LOCALE DE DAECH, S’EST IMPLANTEE EN AFGHANISTAN ET VISE L’ASIE CENTRALE

 

LM.GEOPOL - Daech en afghanistan  (2017 12 14) FR (1)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2017 12 14/

 

« L’OTAN, avec les États-Unis en tête, est venue en aide à Daech en Afghanistan. Leurs hélicoptères, par exemple, déplacent les daechistes et leurs approvisionnements dans ce pays »

- Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

 

 « Il y a des documents authentiques sur les soutiens qu’apportent les forces étrangères aux groupes terroristes sur le sol afghan (…) les soutiens de Washington à Daech afghan ne visent qu’à prolonger les troubles dans la région »

- L’ancien président afghan, Hamed Karzai.

 

Le directeur du Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie, Alexandre Bortnikov, avait révélé, en octobre, que le groupe terroriste Daech tentait de s’infiltrer en Russie, en Chine et en Inde, via le territoire afghan.

 

I-

LES TERRORISTES DE DAECH SE SONT RELOCALISES EN AFGHANISTAN

 

Le deuxième vice-directeur adjoint du gouvernement afghan se dit « profondément préoccupé par la multiplication des agissements du groupe terroriste Daech dans le nord de l’Afghanistan ». Mohammad Mohaqiq, qui venait de rentrer d’une visite dans le nord de l’Afghanistan, a déclaré, le mercredi 15 novembre, lors d’un séminaire à Kaboul, que « le groupe terroriste Daech avait multiplié ses agissements dans cette région ».

 

« Les provinces de Fâryâb, de Sar-é Pol et de Djôzdjân sont largement devenues des fiefs des terroristes de Daech, de nationalité étrangère. Un grand nombre d’éléments de Daech ont été transférés en Afghanistan, après qu’ils eurent accumulé des échecs en Syrie et en Irak. Ces terroristes, pour la plupart originaires d’Ouzbékistan, de Tchétchénie et d’autres pays d’Asie centrale, multiplient leurs fiefs dans le nord de l’Afghanistan, si bien que beaucoup d’habitants de cette région ont été obligés de quitter leurs maisons », a expliqué Mohammad Mohaqiq.

 

LE MINISTRE IRANIEN ZARIF MET EN GARDE CONTRE LA PRESENCE DE DAECH EN AFGHANISTAN

 

Ce redéploiement de Daech inquiète fortement les russes et les iraniens. Lors d’une conférence internationale consacrée à l’Afghanistan, le ministre iranien des Affaires étrangères a appelé ce 1er décembre à faire attention à la présence croissante de Daech en Afghanistan.

 

« Lors de la réunion du ‘Cœur de l’Asie’, nous avons insisté sur la nécessité de prêter attention à la présence de Daech en Afghanistan, phénomène qui se développe ces jours-ci », a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif en marge de la conférence. « Cette conférence est un effort visant à créer des intérêts communs et une coopération, en particulier entre les pays de la région, en vue de contribuer au rétablissement de la sécurité et au développement économique de l’Afghanistan », a-t-il ajouté.

 

La Conférence a été lancée en 2011 pour servir de plate-forme pour un dialogue sur les questions régionales, notamment la coopération sécuritaire, politique et économique entre l’Afghanistan et ses voisins. L’édition 2017 a réuni 250 représentants de 40 pays et organisations internationales, à Bakou, capitale de la République d’Azerbaïdjan.

 

M. Zarif a déclaré par ailleurs que le conflit afghan n’a pas de solution militaire, affirmant que sans une stratégie globale à l’échelle régionale, la réalisation d’une paix durable serait impossible. « L’Afghanistan a réalisé des progrès dans divers domaines, mais il a également été confronté à l’invasion étrangère et à la menace de Daech », a déclaré le diplomate iranien.

Le groupe terroriste, connu dans le monde entier pour sa brutalité, a commencé à établir une présence notable en Afghanistan près d’un an après avoir fait main basse sur les terres en Irak et en Syrie en 2014.

 

L’AFGHANISTAN, NOUVEAU TERRAIN DE CHASSE DE DAECH

 

Le vice-président afghan, Mohammad Mohaghegh, a annoncé à Téhéran, le 22 novembre 2017, qu’après leur défaite cuisante en Irak et en Syrie, les éléments terroristes de Daech tentaient encore une fois leur chance dans le nord de l’Afghanistan. Le vice-président afghan est soucieu des tentatives de la branche locale de Daech, El-Khorassan, de mettre sur pied son nouveau nid dans la région septentrionale du pays.

 

Lors de la cérémonie de clôture de la « Conférence mondiale sur les takfiristes » (djihadistes) à Téhéran, Mohammad Mohaghegh s’est exprimé en ces termes : « Daech semble vouloir multiplier ses bastions dans le nord de l’Afghanistan. Dans le cas où cela sera fait, toutes les régions de l’Asie centrale seraient instables et dangereuses. »

 

II-

GEOSTRATEGIE DU CHAOS VERSION AFGHANE :

LES USA REJOUENT UNE FOIS DE PLUS LE « SCENARIO DU DIABLE » EN AFGHANISTAN

 

* Voir aussi sur PCN-TV/

SYRIE-LIBYE-OCCIDENT-DJIHADISTES : LE SCENARIO DU DIABLE/

LUC MICHEL SUR ‘AFRIQUE MEDIA TV’

Sur https://vimeo.com/114044478

 

Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, avait déclaré : « L’OTAN, avec les États-Unis en tête, est venue en aide à Daech en Afghanistan. Leurs hélicoptères, par exemple, déplacent les daechistes et leurs approvisionnements dans ce pays. » Les responsables russes ont, à maintes reprises, accusé l’administration Trump de soutiens tous azimuts aux éléments liés à Daech en Afghanistan.

 

L’ancien président afghan, Hamed Karzai a récemment appelé la communauté internationale à persuader les États-Unis de mener un combat sincère contre le terrorisme dans le monde. « Il y a des documents authentiques sur les soutiens qu’apportent les forces étrangères aux groupes terroristes sur le sol afghan », a-t-il dit. Karzai a par ailleurs souligné que les soutiens de Washington à Daech afghan ne visaient qu’à prolonger les troubles dans la région.

 

AFGHANISTAN: LES OPERATIONS ANTI-DAECH DES TALIBANS FREINEES PAR LES ÉTATS-UNIS

 

Dans un communiqué, les talibans ont fait savoir que « les militaires US, aux côtés de certains éléments au sein de l'armée afghane ont à nouveau fait avorter leurs opérations contre les takfiristes de Daech à Khugiani, à l’est du pays ».

 

 « Les opérations anti-Daech des talibans dans le village de Khugiani dans la province de Nangarhar, à l’est de l’Afghanistan, ont échoué à cause des atermoiements des forces américaines », ont indiqué les talibans dans un communiqué. « Il y a une semaine, les éléments de Daech ont pris d’assaut Khugiani dans l’indifférence de l'armée US. Une fois les talibans passés à l’acte pour refouler Daech, elles les ont néanmoins visés », révèle le communiqué. « Quoique les membres des talibans aient pu refouler les daechistes des villages de Khugiani et de Sour Dag, les forces US et certains éléments au sein de l'armée afghane tentent de mettre le bâton dans les roues du groupe afghan de sorte que leurs récentes opérations à Khugiani contre Daech ont été ralenties », selon toujours le texte.

 

Le communiqué demande par ailleurs à l’ONU de « faire pression sur l’Occident pour suspendre le projet de Daech en Afghanistan ». Ce n’est pas la première fois que les talibans mettent en cause les armées américaine et afghane pour leurs tractations en coulisse en faveur de Daech sur le sol afghan.

 

Le député de la province de Qandahar, Lali Hamidzi vient de révéler que le chef de la direction nationale de la sécurité, Mohammed Massoum Stanekzaï était derrière le projet de Daech en Afghanistan.

 

LES CONCLUSIONS A TIRER DE CE REDEPLOIEMENT DE DAECH

 

On notera deux choses :

 

* Le « scénario du diable » fait des islamistes talibans des « partenaires acceptables », combattant Daech. Du déjà vu en Syrie, où le Jabbat al-Nosra (al-Qeida en Syrie)  est devenu un pertenaire des occidentaux conter Assad en premier, puis contre Daech.

 

* Les dénonciations du chef de la direction nationale de la sécurité, Mohammed Massoum Stanekzaï, comme complice de Daech, rappelle la fracture au Pakistan entre une partie des civils et des militaires et la fraction wahhabite de l’Armée pakistanaise et des services secrets (ISI, Inter Intelligence Service).

 

Tout ceci n’inaugure rien de bon pour l’Asie centrale, la Russie et la Chine !

 

Photos :

Membres de El-Khorassan, branche afghane de Daech.

Soldats américains et afghans.

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

 

* PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

 

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/ 

 

LM.GEOPOL - Daech en afghanistan  (2017 12 14) FR (3) LM.GEOPOL - Daech en afghanistan  (2017 12 14) FR (4)

LM.GEOPOL - Daech en afghanistan  (2017 12 14) FR (2)

This entry was posted in * EODE/ Geopolitics, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.