# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ FLASH VIDEO/ LES DESSOUS DU CONFLIT ENTRE BAKOU ET EREVAN (IV): COMME EN LIBYE, LA TURQUIE INTERNATIONALISE UNE GUERRE REGIONALE PAR PROCURATION

 

LM.GEOPOL - III-2020-1249 arménie VIII (2020 09 30) FR (1)

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Flash Vidéo Géopolitique/ Geopolitical Flash Video/
2020 09 30/
(Série III/2020-1249)

Le Flash Vidéo du jour …
Le géopoliticien Luc MICHEL dans le REPORTAGE du 29 septembre 2020
sur PRESS TV (Iran)

J’ai traité hier sur PRESS TV dans une analyse express la transformation par la Turquie d’une guerre régionale par procuration (et un ancien « conflit gelé »), ou s’opposaient Moscou et son OTSC, derrière Erevan, à l’OTAN et aux USA derrière Bakou. Comme en Libye, l’intervention d’Ankara a internationalisé cette guerre, y amenant les djihadistes syriens et les fabriquants d’armements israéliens. Comme je l’analysais moi-même en juillet dernier, « Après la Syrie et la Libye, la Turquie veut ouvrir un troisième front dans le Caucase », dit l’expert Gaïdz Minassian, spécialiste du Caucase, qui explique les « raisons de la nouvelle flambée de violence dans le Haut-Karabakh » où « Un conflit vieux de trois décennies embrase à nouveau le Caucase » (Le Point, ce 29 sept.). Voilà le Nagorno-Karabakh dans le caucase lié à Idlib en Syrie et à Syrte en Libye …

Sources :

* La Video sur LUC-MICHEL-TV
sur https://vimeo.com/463208191/

* L’article sur :
https://french.presstv.com/Detail/2020/09/29/635311/internationaliser-la-guerre-au-Caucase

* L’introduction de PRESS TV :
« Caucase: passer de la guerre par procuration à une guerre internationale.
Alors que les tensions dans le Haut-Karabakh restent vives, une réunion d’

urgence à huis clos du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Haut-Karabakh, secoué depuis ce week-end par des violences meurtrières, était attendue ce mardi à la demande de pays européens. L’Allemagne et la France sont à l’origine de cette initiative. 
Luc Michel, géopoliticien, nous explique ce sujet. »

# L’ACTUALITE (1) : 
LES DJIHADISTES MERCENAIRES PRO-TURCS SE BATTENT POUR L’AZERBAÏDJAN

« Les djihadistes mercenaires d’Ankara ont commencé à quitter l’ouest de la Libye », a déclaré une source à l’ANL de Haftar. Le directeur du département de l’Orientation morale de l'Armée nationale libyenne (ANL), le général de brigade Khaled al-Mahjoub, a déclaré que « les mercenaires, déployés par la Turquie en Libye, avaient commencé à quitter l’ouest du pays ». Selon al-Mahjoub, « plus de 3 000 mercenaires, pour la plupart des ressortissants syriens, ont quitté la Libye ». Il a toutefois refusé de fournir plus de détails. Cela alors que la Turquie est également accusée d’envoyer des mercenaires syriens en Azerbaïdjan pour combattre les forces arméniennes. 
Bien que Bakou rejette officiellement ces rapports, plusieurs médias rapportent que « des groupes de mercenaires sont déjà présents à l'intérieur de l’Azerbaïdjan pour participer à la bataille contre les forces du Karabakh ».

Dans la foulée, l’OSDH (une officine basée à Londres, sous contrôle des MI5 et MI6 brtianniques, anti-Assad mais anti-turque) réaffirme que « les mercenaires syriens, soutenus par la Turquie, ont subi, mercredi 30 septembre, leurs premières pertes en combattant aux côtés des forces armées azerbaïdjanaises ». Selon la même source, « les mercenaires pro-turcs auraient été frappés par les forces arméniennes sur l’une des lignes de front du Haut-Karabakh ». « Environ 320 mercenaires syriens soutiennent désormais les forces azerbaïdjanaises dans le conflit du Haut-Karabakh », ajoute l’OSDH. Alors que l’OSDH a signalé une seule victime syrienne, le producteur de la BBC, Riam Dalati, a déclaré, sur son compte Twitter, « qu'au moins neuf Syriens avaient été tués jusqu'à présent lors de combats dans le Haut-Karabakh. Selon Dalati », le nombre des victimes atteindrait « les 13 personnes ».

Le plan de la Turquie de déployer des miliciens syriens en Azerbaïdjan pour soutenir une poussée sur le Haut-Karabakh a été révélé pour la première fois en juillet dernier. Après des mois de déni, des sources proches des miliciens pro-turcs ont révélé le plan à Reuters, il y a deux jours. Selon une source américaine, « les mercenaires syriens envoyés en Azerbaïdjan toucheraient un salaire mensuel d’environ 1 500 à 2 000 dollars. « Les miliciens ont reçu pour mission de protéger les installations pétrolières. Cependant, ils se battent maintenant sur les lignes de front du Haut-Karabakh ».

# L’ACTUALITE (2) : 
CONFLIT BAKOU-EREVAN, UNE PROLONGATION DU CONFLIT EN SYRIE ? LA RUSSIE RÉAGIT …

Au moment où Ankara importe les djihadistes syriens au Caucase, la Russie rappelle sa contribution dans l’éradication du groupe terroriste Daech en Syrie. « Indispensable », voici le terme par lequel le ministre russe des Affaires étrangères a qualifié les opérations militaires de la Russie en Syrie, soulignant que « ces opérations avaient largement contribué dans l’éradication des terroristes et la protection du gouvernement dans ce pays ». Dans un article qu’il a rédigé pour la revue Krasnaya Zvezda, organe médiatique du ministère russe de la Défense, Sergueï Choïgou défend la présence militaire des troupes russes en Syrie : « À la question de savoir si la Russie a fait un bon choix en assumant cette lourde responsabilité, il faut répondre que la mission en Syrie était indispensable, voire la seule option que nous avions à ce moment-là ». Et d’ajouter : « À un moment donné, nous avons appris que Daech représentait une menace directe non seulement pour toute la région mais en plus pour toute la planète dont la Russie. Il s’agissait d’une organisation qui voulait faire soumettre toute l’humanité à ses propres lois ». 
Le ministre russe de la Défense a rappelé que les troupes syriennes avaient réussi à libérer 1 024 régions peuplées, des mains des terroristes, grâce au soutien de la Force aérienne russe. « C’est ainsi que l’armée syrienne a pu récupérer le contrôle de plus de 88% de la Syrie ». Sergueï Choïgou a souligné que la Russie avait empêché la chute du gouvernement syrien, mis fin aux conflits intérieurs et vaincu les terroristes de Daech. « Le réseau du terrorisme international a subi un coup dur lorsque nous avons sapé les sources financières de Daech en Syrie ».

(Sources : Press TV – Reuters – Krasnaya Zvezda – Le Point – EODE Think Tank)

Photo :
Capture d'ecran montrant l'artillerie azerie en action contre des positions de separatistes armeniens du Haut-Karabakh.


LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE
(Flash Vidéo Géopolitique/ 
Complément aux analyses quotidiennes de Luc Michel)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique : 
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – 
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme 
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/

 

LM.GEOPOL - III-2020-1249 arménie VIII (2020 09 30) FR (2)

 

This entry was posted in * EODE/ Geopolitics, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.