# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ GEOPOLITIQUE AFRICAINE : MADAGASCAR ENTRE ENJEUX GEOPOLITIQUES MAJEURS ET PRESIDENTIELLE SOUS INFLUENCE OCCIDENTALE

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Luc MICHEL pour EODE/
Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
2018 12 10/

Madagascar est un pays en crise. Au cœur de cet Océan Indien et au large de l’Afrique, où s’affronte les grandes puissances et les puissances régionale, USA (qui en 2003 ont précipité le pays dans le chaos au nom de leurs intérêt pétrolier), Russie (de retour en Afrique), Chine et Inde (qui se disputent le contrôle de l’Océan indien). Un pays secoué par les analyses à courte vue et les rumeurs.

QUELLE GEOPOLITIQUE POUR NE PAS SE TROMPER D’ANALYSE ?

J’avais dressé une analyse rapide des enjeux géopolitiques à Madagascar sur le plateau d’AFRIQUE MEDIA le 9 novembre dernier, à l’occasion de la Présidentielle 2018 dans ce pays :

Voir la video de "UNE" sur AFRIQUE MEDIA WEBTV/ 
LUC MICHEL (DIRECT AFRIQUE) : 
MADAGASCAR. QUELLE GEOPOLITIQUE POUR NE PAS SE TROMPER D’ANALYSE ?

OU VA MADAGASCAR ?

J’avais exposé mes inquiétudes pour ce malheureux pays, où la Présidentielle 2018 voyait une ingérence directe des ONG allemandes, représentant l’UE et le Bloc américano-occidental. Et en particulier de la ‘Friedrich Ebert Stiftung », fondation dépendant officiellement des Groenen, les ‘Vert-kakis’ allemandes et en réalité de l’OTAN et du Gouvernement de Berlin. Une ONG qui avait déjà tenté d’influencer la Présidentielle camerounaise (notamment en formant aux techniques de la communication et de la manipulation des réseaux sociaux et en introduisant des activistes pro-occidentaux déguisés en « panafricanistes » – sic – au Cameroun) …

L’organisation du second tour de la présidentielle malgache confirme, hélas, mes inquiétudes !

« A Madagascar, les clans des deux candidats à l’élection présidentielle ont pu tour à tour présenter au public leur programme au cours de deux débats d’idées, organisés par la Friedrich Ebert Fondation », explique RFI. Vous avez-dit ingérence ou captation des élections ? « Le principe : des représentants de chaque parti étaient questionnés tantôt par le public, tantôt par deux intervieweurs, sur le thème : « Quel programme pour la relance de Madagascar ? » Les finalistes du second tour sont actuellement critiqués pour ne laisser filtrer que de rares informations au sujet de leur programme, au point d’être soupçonnés de ne pas en avoir réellement. Ces débats ont-ils permis d’y voir plus clair ? Andry Rajoelina prévoit, s’il est élu, de maintenir les lois sur les grands investissements miniers, attractifs pour les investisseurs étrangers, mais de revoir le pourcentage des redevances de ces multinationales pour accroître les recettes de l’Etat. Marc Ravalomanana, lui, souhaite créer une banque nationale qui facilite l’accès aux prêts, avec des taux de remboursement faibles (inférieurs aux taux actuels), pour financer les projets des entrepreneurs, et ainsi diminuer le taux élevé de chômage des jeunes ».

« Les candidats garantissent tous deux, à leur manière, un avenir meilleur aux Malgaches. Mais face aux promesses d’Andry Rajoelina de constructions de villes nouvelles dans chaque région, ou aux projets, certes moins pharaoniques mais tout aussi ambitieux de Marc Ravalomanana, systématiquement les mêmes questions : combien cela va-t-il coûter ? Qui va payer ? Et avec quelle contrepartie ? », questionne RFI. « Durant le débat, la provenance des financements a toujours été tenue secrète », explique Pascal Rasaony, analyste politique. « On nous explique qu’il y a déjà des partenaires prêts à financer ces grands projets, mais tout ça reste très opaque. Y a-t-il eu des appels d’offres ? Les représentants des candidats bottent en touche. » Pour Lova Rabary-Rakotondravony, journaliste et juriste, la seconde intervieweuse, « Rajoelina énonce ce que le peuple a envie d’entendre. Son programme est populiste. Celui de Ravalomanana est plus réaliste, plus pragmatique ». Il annonce notamment, rappelle la journaliste, « vouloir continuer à recourir aux aides internationales notamment pour les projets sociaux et d’infrastructures » …

(Sources : RFI – PANAFRICOM-TV – Afrique Média – EODE Think Tank)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE
________________

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily

LUC MICHEL PAGE OFFICIELLE I/
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
WEBSITE http://www.lucmichel.net
LUC MICHEL Official International Fan Club
https://www.facebook.com/groups/LUCMICHEL.OfficialFanClub
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163

This entry was posted in # ARTICLES BY LANGUAGES, # EODE - ZONE AFRICA, # EODE THINK TANK, # MEDIAS / PRESS / COMMUNICATION, * EODE-TV, * EODE/ Analyses - Rapports, * EODE/ Geopolitics, * Français and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.