#LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LE NOUVEL AXE LONDRES-TOKYO (INTRODUCTION À LA GÉOPOLITIQUE DE L’IMPÉRIALISME BRITANNIQUE III)

 

LM.GEOPOL - Axe Londres-Tokyo (2018   08 09) FR 1

 

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2018 08 09/

 

: « Le Japon est le nouveau pouvoir médian clé; Le Royaume-Uni dispose de nombreuses technologies. Bien que cette mesure renforcera la position du Royaume-Uni à la fois dans la mer de Chine méridionale et dans l'océan Indien, il s'agira probablement de voler dans les plumes de Pékin »

- Robert Fox (King's College de Londres).

 

« C'est de la diplomatie de la canonnière post-moderne »

- Robert Fox (King's College de Londres).

 

Dans mes analyses précédentes sur le sujet, j’ai expliqué

comment l’Impérialisme britannique se redéployait (1). Et comment le Brexit était la marque de l’apparition d’une nouvelle version 2.0 de celui-ci. Phénomène d’ailleurs encore plus vaste, puisqu’il est aussi l’occasion d’un renouvellement de l’Impérialisme anglo-saxon, cette alliance des « cousins » de Washington et de Londres. Où les britanniques sont appelés à jouer un rôle accru de « second » de la domination américaine dans le monde. Aussi bien en Europe face à Moscou que dans le Pacifique face à Pékin …

 

J’expliquais aussi que le Brexit était une opération américaine, destinée à briser l’Union Européenne (le principal ennemi économique et financier – dollar vs euro – des USA) et à ramener Londres dans l’orbite directe américaine (2). Oubliez tous les écrans de fumée sur la soi-disant « ingérence russe dans les élections » (qui sont une comédie reposant – ou montée – sur les erreurs et l’amateurisme de certains médias russes) et regardez le phénomène, bien réel celui-là, des « Big Datas ». Dont l’affaire de « Cambridge Analytic » n’est que la pointe émergée de l’Iceberg, mais a révélé la véritable manipulation des scrutins présidentiels aux USA et du référendum sur le Brexit. Dévoilant notamment les lobbies et les réseaux qui ont porté Trump au pouvoir (dont les milliardaire US, la famille Mercer).

 

A part quelques complotistes français lunatiques (qu’un journal libanais a appelé les « pom pom girls de Trump »), il n’y a que les aveugles pour encore voir dans Trump un « nationaliste » (sic) « en guerre contre l’establishment US » (resic). Le dernier président américain est le choix d’un scénario politique et a été porté au pouvoir par les lobbies et les réseaux les plus radicaux de cet establishment US (ceux qui pensent que les USA peuvent gagner le prochaîne guerre mondiale et « faire du XXIe siècle un nouveau siècle américain ») : club des 121 généraux et amiraux du genéral Mattis, lobby pro-israélien AIPAC, lobby militaro-industriel (le programme de Trump prévoit la course aux armements aux USA et veut l’imposer à l’OTAN), lobbies du charbon et des hydrocarbures de schiste, lobby pro-Taiwan, neocons (dont Fox News TV) …

 

LE REDEPLOIEMENT DE L’IMPERIALISME BRITANNIQUE APRES LE BREXIT : L’AXXE LONDRES-TOKYO

 

« Pourquoi la marine britannique a-t-elle jeté l'ancre à Tokyo? », interrogeait ce 6 août la Lette d’information anglo-saxonne ‘The Monocle Minute’. Qui y répondait immédiatement dans le même titre : « La réponse, semble-t-il, consiste à tracer un parcours autour des obstacles dressés par le Brexit » (3).

 

‘Monocle’ expose comment l’Impérialisme britannique se redéploie après le Brexit sur de nouvelles positions stratégiques. Et noue une nouvelle alliance géopolitique avec Tokyo et un Japon qui renoue avec sa tradition militariste, sous les encouragements américains. Face à Londres et Tokyo : la Chine. Et évidemment les USA. Les stratèges américains, ceux de Stratfor, le puissant think tank lié au Pentagone et au Lobby militaro-industriel US, voient la confrontation avec Pékin comme inévitable et une défaite chinoise possible. Ajoutons que les mêmes influents stratèges voient dans le Japon, la Pologne et la Turquie, les trois grandes puissances émergentes du XXIe siècle. Une prévision qui repose à la fois sur la position géographique de ces trois états (« la politique c’est la géographie » disait déjà Napoléon I) et sur leur passé géopolitique (Empire japonais de 1900-1945, « Grande-Pologne » des XVe-XVIIe siècle, Empire ottoman). On comprend mieux le rôle attribué à Londres par Washington dans cette configuration géopolitique !

 

« LA DIPLOMATIE DE LA CANONNIERE POST-MODERNE »

 

L’analyse de ‘Monocle’ (revue anglo-saxonne publiée à Londres, New-York et Hong-Kong, qui reste indulgente avec les britanniques) met l’accent sur le caractère anti-chinois de l’alliance Londres-Tokyo :

 

« Parce que les liens avec ses plus proches voisins européens sont mis à rude épreuve par le Brexit, le Royaume-Uni va plus loin pour protéger ses intérêts à l'étranger. Le vendredi, l'un des plus gros bateaux de l'arsenal de la Royal Navy, le HMS Albion, navire de guerre amphibie de 22 000 tonnes, a accosté à Tokyo. Le plan de la visite est de permettre aux fonctionnaires et au personnel de l’industrie de la défense de faire un tour du navire et, après cela, il y aura quelques jeux de guerre (wargames) : le navire transporte environ 120 Royal Marines qui doivent s'entraîner avec les Forces de défense japonaises dans les prochains jours ».

 

« Une telle coopération est un signe des temps », selon Robert Fox, chercheur principal au King's College de Londres : « Le Japon est le nouveau pouvoir médian clé; Le Royaume-Uni dispose de nombreuses technologies. Bien que cette mesure renforcera la position du Royaume-Uni à la fois dans la mer de Chine méridionale et dans l'océan Indien, il s'agira probablement de voler dans les plumes de Pékin ». « C'est de la diplomatie de la canonnière post-moderne », dit Fox.

 

NOTES :

 

(1) Cfr. LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

INTRODUCTION À LA GÉOPOLITIQUE DE L’IMPÉRIALISME BRITANNIQUE

sur http://www.lucmichel.net/2018/06/25/luc-michels-geopolitical-daily-introduction-a-la-geopolitique-de-limperialisme-britannique/

Et :

INTRODUCTION À LA GÉOPOLITIQUE DE L’IMPÉRIALISME BRITANNIQUE (II): LE ROLE ET LA PLACE DE LONDRES …

sur http://www.lucmichel.net/2018/06/26/luc-michels-geopolitical-daily-introduction-a-la-geopolitique-de-limperialisme-britannique-ii-le-role-et-la-place-de-londres/

 

(2) LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ ENCORE ET TOUJOURS L’IMPERIALISME ANGLO-SAXON

sur http://www.lucmichel.net/2018/01/05/luc-michels-geopolitical-daily-encore-et-toujours-limperialisme-anglo-saxon/

 

(3) Cfr. “Making waves. Why has the UK’s navy dropped anchor in Tokyo? The answer, it seems, lies in charting a course around Brexit-shaped obstacles”, THE MONOCLE MINUTE, Monday 6 August 2018

 

(Sources : The Monocle Minute – Stratfor – EODE Think Tank)

 

Photos :

Jusqu’en 1918, britanniques et japonais étaient d’étroits alliés …

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

 

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –

Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme

(Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

 

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/ 

 

 

 

LM.GEOPOL - Axe Londres-Tokyo (2018   08 09) FR 2

 

LM.GEOPOL - Axe Londres-Tokyo (2018   08 09) FR 3

 

LM.GEOPOL - Axe Londres-Tokyo (2018   08 09) FR 4

 

This entry was posted in * EODE/ Geopolitics, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.