# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LIVRE GEOPOLITIQUE/ UNE HISTOIRE DE L’AVENIR DE LA GUERRE: ‘THE FUTURE OF WAR : A HISTORY’

 

LM.GEOPOL.LIVRES - The future of war (2019 07 26) FR (1)

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Luc MICHEL pour EODE-BOOKS/
Avec Afrique-Media-Livre/
supplément livre au Quotidien géopolitique/ Geopolitical Daily de Luc MICHEL/
2020 07 26/

« L'avenir de la guerre ne se lit pas dans son passé (…) Dans un livre magistral, le chercheur Lawrence Freedman examine la difficulté qu'il y a à prédire les conflits, devenus plus complexes et imprévisibles (…) C'est presque un truisme de dire que nos attentes concernant des événements futurs sont influencées par notre expérience du passé. En ce sens, le livre The Future of War : A History, de Lawrence Freedman, ne semble pas apporter d'autre élément que cette évidence : les responsables militaires définissent leurs stratégies en fonction du déroulement du conflit précédent et de leur désir d'exploiter de nouvelles technologies pour éviter les erreurs commises par leurs prédécesseurs. Néanmoins, The Future of War offre une vision bien plus nuancée … »
- Le Point (25 juillet).

# THE FUTURE OF WAR : 
A HISTORY
Lawrence Freedman
Editeur: publiuAffairs (USA)

Un historien militaire (1), professeur et conseiller politique primé (2) entend livrer « l'histoire définitive de la guerre sous toutes ses formes et applications », montrant « ce qui a conduit et continue de conduire cette forme humaine unique de violence politique » … Il, faut not

er que l’éditeur ‘PublicAffairs’ est aussi celui du milliardaire Georges Sorös !

Les questions sur l'avenir de la guerre sont une caractéristique régulière du débat politique, de l'analyse stratégique et de la fiction populaire. 
Où chercher de nouveaux dangers ? 
Quels plans astucieux un agresseur pourrait-il avoir en tête ? 
Quelles sont les meilleures formes de défense ? 
Comment la paix pourrait-elle être préservée ou le conflit résolu ?

De la déroute française à Sedan en 1870 aux insurrections contemporaines implacables en Irak et en Afghanistan, Lawrence Freedman, un penseur militaire de renommée mondiale, révèle à quel point la plupart des affirmations des futuristes militaires sont fausses. Mais ils restent néanmoins influents.

L’INFLUENCE DE CLAUSEWITZ FAUSSE LE DEBAT

L’influence persistante en ce XXIe Siècle des théories de Clausewitz fausse cependant le débat. Ayant fait de la « guerre la continuation de la politique par d’autres moyens » et cherchant dans cette guerre l’instant décisif, celui qui va précipiter le destin, Clausewitz a légué en héritage l’idée fausse, valable d’Alexandre à Napoléon, obsolète depuis 1865 et la Guerre de Sécession aux USA (la première guerre moderne), que la guerre sera l’instant bref et rapide qui précipitera la décision politique. Idée fausse depuis que la guerre s’est associée au Capitalisme et à son industrialisation. Des guerres mondiales aux guerres néocoloniales (Irak, Afghanistan ou Syrie) en passant par les guerres de la décolonisation, l’idée de la Blitzkrieg est une utopie, comme Hitler le découvrira devant Moscou en 1941 et devant Stalingrad en 1942-43 …

Freedman montre en effet comment ceux qui ont imaginé la guerre future ont souvent eu une idée idéalisée de celle-ci comme confinée, brève et décisive, et ont régulièrement insuffisamment pris en compte la possibilité de longues guerres – d'où la persistance obstinée de l'idée d'un coup de grâce, que ce soit par une offensive terrestre fringante, une première frappe nucléaire ou une cyberattaque. Il note également le peu d'attention accordée aux guerres civiles jusqu'à ce que l'Occident commence à y intervenir dans les années 1990, et comment les frontières entre la paix et la guerre, entre l'armée, le civil et le criminel sont de plus en plus floues.

Le récit de Freedman « sur un siècle et demi de guerre et la pensée (souvent erronée) qui précède la guerre est un défi pour les faucons et les colombes, et place la réflexion stratégique actuelle dans une perspective historique vivifiante », conclut l’éditeur.

NOTES ET RENVOIS :

(1) Auteur de ‘Strategy: A History’, Sélectionné comme meilleur livre du ‘Financial Times de 2013’, Sir Lawrence Freedman, « l'une des principales autorités mondiales en matière de guerre et de politique internationale », capture la vaste histoire de la réflexion stratégique, dans un compte rendu toujours engageant et perspicace de la façon dont la stratégie est arrivée à imprégner tous les aspects de nos vies.
« La gamme du récit de Freedman est extraordinaire, écrit l’éditeur, passant de la stratégie étonnamment avancée pratiquée dans les groupes de primates, aux stratégies opposées d'Achille et d'Ulysse dans L'Iliade, les conseils stratégiques de Sun Tzu et Machiavel, les grandes innovations militaires du baron Henri de Jomini et Carl von Clausewitz, les fondements de la stratégie révolutionnaire dans les luttes de classe par Marx, les aperçus de la stratégie d'entreprise trouvés dans Peter Drucker et Alfred Sloan, et les contributions des principaux spécialistes des sciences sociales travaillant sur la stratégie aujourd'hui. La question centrale au cœur de la stratégie, note l'auteur, est de savoir s'il est possible de manipuler et de façonner notre environnement plutôt que de simplement devenir la victime de forces indépendantes de notre volonté ». À maintes reprises, « Freedman démontre que l'imprévisibilité inhérente à cet environnement soumis aux événements fortuits, aux efforts des adversaires, aux faux pas des amis fournit à la stratégie son défi et son drame. Les armées, les entreprises ou les nations passent rarement d'un état de choses prévisible à un autre, mais se frayent un chemin à travers une série d'États, chacun n'étant pas tout à fait ce qui était prévu, nécessitant une réévaluation de la stratégie originale, y compris son objectif ultime. Ainsi, l'image de la stratégie qui se dégage de ce livre est une image fluide et flexible, régie par le point de départ et non par le point final ».
Un brillant aperçu des théories stratégiques les plus importantes de l'histoire, de l'utilisation de la tromperie par David contre Goliath à l'utilisation moderne de la théorie des jeux en économie, ce volume magistral résume toute une vie de réflexion sur la stratégie.

(2) Lawrence Freedman est professeur émérite d’études sur la guerre au King’s College de Londres. Élu membre de la British Academy en 1995 et récompensé par la CBE en 1996, il a été nommé historien officiel de la campagne des Malouines en 1997. Il a reçu le KCMG en 2003. En juin 2009, il a été nommé membre de la enquête officielle sur la Grande-Bretagne et la guerre en Irak de 2003. Le professeur Freedman a beaucoup écrit sur la stratégie nucléaire et la guerre froide, et commenté régulièrement les problèmes de sécurité contemporains. Son livre de 2013, Strategy, était un meilleur livre de 2013 dans le Financial Times, A Choice of Enemies: America Confronts the Middle East a remporté le prix Lionel Gelber 2009 et la médaille du duc de Westminster pour la littérature militaire.

(Sources : Le Point – PublicAffairs – EODE-Books – EODE Think Tank)


LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE
Supplément livre au Quotidien géopolitique/ Geopolitical Daily de Luc MICHEL

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique : 
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – 
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme 
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/ 
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

 

LM.GEOPOL.LIVRES - The future of war (2019 07 26) FR (2)

 

This entry was posted in * EODE/ Geopolitics, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.