# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ POLITIQUE IRRESPONSABLE DE BUCAREST: LES USA RESSERRENT LEUR ETREINTE SUR UNE ROUMANIE DEVENUE PLATEFORME D’AGRESSION CONTRE LA RUSSIE

 

LM.GEOPOL - Roumanie plateforme  anti-russe (2017 09 12) FR (1)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Flash géopolitique – Geopolitical Daily/

2017 09 12/

 

« Les dispositifs balistiques mis en place avec le soutien de Washington en Roumanie et dans les autres pays européens sont en réalité une menace contre Moscou et un moyen de neutraliser l’arsenal nucléaire russe »

- MAF russe.

 

La politique des dirigeants roumains, de « droite » comme de « gauche », inféodés à l’OTAN et soumis à la politique agressive de Washington est irresponsable. Elle soumet le pays, où les USA ont déployés missiles et radars visant la Russie, et à ses frontières, à la menace d’une frappe nucléaire russe directe. Et met un terme à la fraternité russo-roumaine entre peuples orthodoxes, oubliant que la Russie a libéré les roumains de la domination turque au XVIIIe et XIXe siècle …

 

Partie I/

L’ACTU DU JOUR :

WASHINGTON OBLIGE LA ROUMANIE À NOMMER UN NOUVEAU MINISTRE DE LA DÉFENSE

 

Selon Reuters, le gouvernement social-démocrate de la Roumanie a nommé aujourd’hui, mardi 12 septembre 2017, un nouveau ministre de la Défense dans un élan de modernisation de son armée impulsé par l’OTAN. La Roumanie a en effet promis à son allié, l’Amérique, de consacrer désormais chaque année 2 % de son produit intérieur brut à la défense, et ceci neuf années durant.

Par ailleurs, le parti social-démocrate au pouvoir (PSD) a annoncé que le ministre de l’Économie, Mihai Fifor, 47 ans, remplacera Adrian Tutuian, l’ex-ministre de la Défense qui a quitté la semaine dernière son poste après que son bureau a déclaré qu’il n’était pas possible de payer en intégralité le salaire du personnel de l’armée, déclaration qui a été infirmée quelques heures plus tard par le ministère des Finances. « C’est une position clé. Fifor est une personne responsable, il a l’avantage d’avoir été ministre de l’Économie et d’avoir déjà travaillé en étroite collaboration avec le ministère de la Défense sur l’industrie militaire », a déclaré Liviu Dragnea, responsable du PSD, qui a ajouté que le portefeuille du ministre de l’Économie écherrait désormais à un parlementaire du PSD, Gheorghe Simon.

Membre de l’OTAN, la Roumanie accueille une base de défense antimissile américaine sur son sol et a envoyé des milliers de troupes pour participer aux opérations en Irak et en Afghanistan. L’une des premières étapes de la réforme militaire sera l’achat de systèmes de missiles d’artillerie mobile pour 1,25 milliard de dollars, avec Lockheed Martin comme principal fournisseur, un plan approuvé par le département d’État américain, le mois dernier.

 

Partie II/

LES MAUVAIX CHOIX GEOPOLITIQUES DE BUCAREST

 

La Roumanie est l’exemple même d’un « darwinisme géopolitique », où les grands états avalent les petits, et ainsi de suite. Bucarest a en effet elle aussi des nostalgies géopolitiques, elles aussi agitées par Washington : celles de la GRANDE-ROUMANIE de 1918-44, ayant alors avalé des provinces hongroises, polonaises, russes et ukrainiennes, et jusqu’à Odessa en 1941-44. Bucarest a des visées ouvertes sur la Moldavie (ex Bessarabie russe), la Transdniestrie (PMR, capitale Tiraspol, la « Transnistrie » des médias de l’OTAN), la Bucovine du Nord ukrainienne (L’Ukraine, qui est de facto dans les mains américaines, et aussi via l’OTAN dans celles de Berlin et Varsovie, est l’objet de projets de partages entre ses alliés atlantistes : Pologne, Roumanie, Hongrie ont toutes des visées territoriales, issues des Années 1918-44,  sur l’Ukraine. Des cartes d’une petite Ukraine, dépecée, réduite à Kiev, circulent depuis 2015). Mais elle est elle-même convoitée économiquement par l’Allemagne et utilisée comme un pion par les américains (ayant accepté l’installation de radars et de missiles US sur son sol, la Roumanie est devenue une cible directe pour les missiles nucléaires russes).

 

Voir l’analyse de fond et le débat de fond ouvert par moi en roumanie en 2015 :

 

Je lançais cette thématique de « Bucarest plate-forme d’agression anti-russe, devenue elle-même cible prioritaire en cas de guerre avec Moscou » en Roumanie et en Russie en Avril 2015 sur LA VOIX DE LA RUSSIE. Et j’avais même provoqué un grand débat sur les médias (TV et presse nationale) roumains, étant même cité par STIRILE PROTV, la principale chaîne roumaine, et tous les grands médias nationaux …

 

* Sur le site de STIRILE PROTV/

POLITICIAN BELGIAN: ROMANIA SE TRANSFORMA IN “PLATFORMA DE AGRESIUNE” CONTRA RUSIEI

sur http://stirileprotv.ro/stiri/international/politician-belgian-romania-se-transforma-in-platforma-de-agresiune-contra-rusiei.html

 

* Sur EODE/ Luc Michel :

GEOPOLITIQUE/ LA ROUMANIE TRANSFORMEE PAR L’OTAN EN PLATE-FORME D’AGRESSION CONTRE LA RUSSIE

sur http://www.eode.org/eode-press-office-geopolitique-la-roumanie-transformee-par-lotan-en-plate-forme-dagression-contre-la-russie/

 

Photo : Des soldats américains dans la base militaire de Deveselu, en Roumanie, à l’occasion de l’inauguration du système antimissile « Aegis Ashore » mis en place par l’OTAN.

La carte qui explique comment le système de l’OTAN est une arme d’agression et le rôle joué par la Roumanie (la Pologne et la Turque).

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

________________

 

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/ 

 

 

 

 

 

LM.GEOPOL - Roumanie plateforme  anti-russe (2017 09 12) FR (3) LM.GEOPOL - Roumanie plateforme  anti-russe (2017 09 12) FR (4)

LM.GEOPOL - Roumanie plateforme  anti-russe (2017 09 12) FR (2)

This entry was posted in # EODE - ZONE RUSSIA-CAUCASUS, * EODE/ Geopolitics, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.