# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ SYRIE D’UNE GUERRE A L’AUTRE (III): USA ET ANKARA ALLIES CONTRE LA RUSSIE ?

 

LM.GEOPOL - Voici déjà la seconde guerre de syrie III ankara vs moscou (2018 01 13) FR (1)

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2018 01 13/

 

« USA/Ankara alliés contre la Russie ? » s’interrogeait hier la presse iranienne …

 

* Lire la Partie I de cette analyse :

SYRIE D’UNE GUERRE A L’AUTRE (I):

AVEC 14 BASES, L’US ARMY S’IMPLANTE DURABLEMENT EN SYRIE

sur http://www.lucmichel.net/2018/01/11/luc-michels-geopolitical-daily-syrie-dune-guerre-a-lautre-i-avec-14-bases-lus-army-simplante-durablement-en-syrie/

 

* Lire la Partie II de cette analyse :

SYRIE D’UNE GUERRE A L’AUTRE (II): LA BATAILLE POUR IDLIB OU LE PASSAGE D’UN CONFLIT A L’AUTRE

sur http://www.lucmichel.net/2018/01/12/luc-michels-geopolitical-daily-syrie-dune-guerre-a-lautre-ii-la-bataille-pour-idlib-ou-le-passage-dun-conflit-a-lautre/

 

WASHINGTON ET ANKARA MAIN DANS LA MAIN CONTRE MOSCOU EN SYRIE

 

Une enquête du ministère russe de la Défense a tiré au clair le rôle des Américains dans cette offensive inouïe qu’a été « l’attaque des drônes » contre les forces russes en Syrie. « Les terroristes auraient bénéficié du soutien technique d’un avion de type « Poseidon US » au moment de l’attaque. Quant à leur CentCom, il se trouverait à Idlib, zone de désescalade placée sous contrôle de la Turquie ».

 

« S’agit-il d’une synergie US/Turquie contre les forces alliées pour les empêcher de reprendre le contrôle d’Idlib ? », interroge ‘Farsi’. Malgré leurs intérêts divergents, Ankara et Washington semblent toutefois agir de concert à Idlib : le soutien US/turc va invariablement aux terroristes qui opèrent à Idlib y compris à ceux inclus dans les forces de ‘Bouclier de l’Euphrate’.

 

Reste à savoir comment Moscou va s’y prendre ? Deux lettres de protestation viennent d’arriver au chef de l’état-major turc et à son collègue du Renseignement. En attentant, la libération d’Idlib est l’affaire de quelques semaines voire même quelques jours. Ces événements confirment mes analyses constantes sur la « duplicité turque » (1).

 

Et pendant que la Syrie et les syriens continuent à libérer leur pays des terroristes, la diplomatie française continue à vociférer contre l'offensive syrienne à Idleb, tel que ce fût le cas lors de la reprise d'Alep l'an dernier.

 

A IDLIB « L’AXE MOSCOU-ANKARA » MIS A L’EPREUVE (LE MONDE)

 

« La bataille d’Idlib met l’axe Moscou-Ankara à l’épreuve » titre ‘Le Monde’ : « La Turquie proteste auprès de la Russie, ainsi que de l’Iran, contre la « violation des frontières de la zone de désescalade » dans cette région ».

 

« L’alliance entre la Russie, la Turquie et l’Iran, les trois Etats garants du processus d’Astana (Kazakhstan) engagés dans la neutralisation des zones tenues par la rébellion anti-Assad en Syrie, n’a jamais été aussi fragile. Entre Moscou et Ankara, des frictions ont surgi à propos de l’offensive menée actuellement par le régime syrien, avec l’appui de l’aviation russe, dans le sud-est de la région d’Idlib, la dernière province syrienne entièrement aux mains des insurgés. Sous le contrôle d’une multitude de groupes rebelles dominés par l’ex-Front Al-Nosra, filiale syrienne d’Al-Qaida, la région d’Idlib abrite 2,6 millions de personnes, dont plus d’un million de déplacés du conflit. Forte du soutien militaire de ses alliés russe et iranien, l’armée de Bachar Al-Assad y a récemment conquis une centaine de villages et cherche désormais à prendre le contrôle de la route qui relie Damas à Alep, ainsi que de la base d’Abou Al-Douhour, tenue par les rebelles depuis 2015. Des groupes liés à l’organisation Etat islamique (EI) ont en outre occupé une vingtaine de localités abandonnées par les rebelles », commente le quotidien parisien.

 

« Ulcérée par l’offensive du régime syrien sur Idlib », la Turquie a convoqué, mardi 9 janvier, les ambassadeurs d’Iran et de Russie au ministère des affaires étrangères, à Ankara. « Il s’agissait de leur dire l’« embarras » turc face à la « violation des frontières de la zone de désescalade d’Idlib » telle qu’elle avait été définie au printemps 2017 dans l’accord tripartite d’Astana, écrit encore ‘Le Monde’ …

 

Protestations russes adressée au chef de l’état-major turc et à son collègue du Renseignement,

Convocation des ambassadeurs d’Iran et de Russie au ministère des affaires étrangères à Ankara, le rapprochement d’Erdogan avec la Russie (2), mélangé d’opportunisme et de chantage vis-à-vis de Washington et Bruxelles (Le régime AKP néo-ottoman est plus que jamais membre de l’OTAN et négocie toujours avec l’UE, derrière les coups de poker d’Erdogan) a atteint ses limites …

 

LA RUSSIE ENJOINT A LA TURQUIE A RESPECTER LE CESSEZ-LE-FEU DANS LA REGION

 

Dans une lettre officielle, la Russie vient de rappeler la Turquie au « respect de la trêve dans la zone de désescalade à Idlib » en Syrie et lui a demandé « des efforts pour contraindre les opposants syriens à mettre fin aux hostilités ». 

 

« Les drones d’assaut des terroristes qui avaient lancé des frappes sur les bases russes en Syrie avaient décollé d’une zone contrôlée par les opposants syriens “modérés” », a annoncé le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Citant le ministère russe de la Défense, la chaîne de télévision ‘Russia Today’ a indiqué que « ces drones avaient décollé de la localité de Maazara au sud-ouest de la zone de désescalade d’Idlib ». « Dans la lettre adressée à la Turquie, la Russie a appelé ce pays à rester attaché à ses engagements pris dans le cadre de l’accord sur une trêve dans cette région », a ajouté Russia Today.

 

Un Boeing P-8 Poseidon de l’US Navy effectuait une mission de patrouille dans la zone entre la base aérienne russe de Hmeimim et la base navale de Tartous en Syrie lorsque des activistes ont tenté d’attaquer les installations à l’aide de 13 drones, a révélé mardi le ministère  (voir la Partie II de mon analyse)

 

Le ministère russe de la Défense a précisé que dans sa lettre au général Hulusi Akar, chef d’état-major des forces turques, et au patron du service de renseignement turc (MIT), Hakan Fidan, elle avait « mis l’accent sur la nécessité qu’Ankara respecte les engagements qu’il a pris dans le cadre de l’accord sur le cessez-le-feu en Syrie ». « Bientôt, le Congrès du dialogue national syrien aura lieu dans la ville russe de Sotchi. Pourquoi les opposants syriens interviennent-ils contre ces actions et rejettent les négociations de Genève sous la supervision des Nations unies ? » est-il dit dans ce communiqué. « Lors de frappes sur les bases russes de Hmeimim et de Tartous en Syrie, un avion d’espionnage américain les survolait », a précisé le ministère russe de la Défense quelques jours après la tentative des drones intelligents de mener des raids contre ces bases, en affirmant que « ces drones avaient été mis à la disposition des terroristes par certains pays ». « La simultanéité du survol des avions d’espionnages américains et de l’attaque terroriste menée par ces drones contre les bases russes en Syrie a éveillé la curiosité », a indiqué le ministère russe de la Défense.

 

D’autre part, Frants Klintsevich, le premier vice-président de la commission de la défense et de la sécurité du Conseil de la Fédération de Russie, a déclaré : « Nous disposons d’informations établissant l’implication des États-Unis dans les frappes menées par des drones sur les bases russes de Hmeimim et de Tartous en Syrie. »

 

QUAND LES AGENDAS RUSSE ET TURC S’OPPOSENT …

 

Erdogan veut le départ d’Assad (3), alors que Moscou (et Téhéran) lui réaffirme son soutien. Depuis le début du « Grand jeu syrien » opportuniste d’Erdogan, je n’ai cessé de rappeler que c’était là la fracture profonde qui empêcherait tout rapprochement durable entre la Turquie et la Russie (4). Sans oublier des projets géopolitiques et géoidéologiques qui s’opposent (5) …

 

L’envoyé spécial du président russe et sa délégation viennent de rencontrer le président syrien à Damas et ont évoqué les développements dans le pays et la région. Alexandre Lavrentiev a rencontré ce jeudi 11 janvier le président syrien Bachar al-Assad à Damas, a-t-on appris de l’agence de presse iranienne Fars. Les derniers développements en Syrie et dans la région ont dominé les discussions entre les deux parties, a rapporté l’agence de presse officielle syrienne SANA.

 

Le président syrien a déclaré que « les importantes victoires remportées par l’armée avec l’aide de la Russie et de ses alliés dans la lutte contre le terrorisme ont contribué à dénouer les plans hégémoniques ourdis par l’Occident et ses mercenaires en vue du démembrement de la Syrie et des autres pays de la région ». « Ces victoires jouent un rôle dans le renforcement des efforts visant à créer une solution politique et pacifique qui soit susceptible de ramener la stabilité en Syrie », a-t-il déclaré.

 

NOTES :

 

(1) Voir sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

DUPLICITE TURQUE EN SYRIE (II) : EN ACCORD AVEC LES USA, LA TURQUIE TENTE DE MINER LA SOUVERAINETE DE LA SYRIE

sur http://www.lucmichel.net/2017/11/14/luc-michels-geopolitical-daily-duplicite-turque-en-syrie-ii-en-accord-avec-les-usa-la-turquie-tente-de-miner-la-souverainete-de-la-syrie/

 

 

(2) Voir sur EODE THINK TANK/ GEOPOLITIQUE/

QUEL SOI-DISANT ‘RAPPROCHEMENT TURCO-RUSSE’ ? ERDOGAN REUSSIT SON COUP DE POKER OPPORTUNISTE !

sur http://www.lucmichel.net/2016/08/24/eode-think-tank-geopolitique-quel-soi-disant-rapprochement-turco-russe-erdogan-reussit-son-coup-de-poker-opportuniste/

 

(3) Voir sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

QUI REFUSE LA PAIX EN SYRIE ? (I) : ERDOGAN ENTRE CONSTANCE IDEOLOGIQUE NEO-OTTOMANE ET OPPORTUNISME GEOPOLITIQUE

sur http://www.lucmichel.net/2017/12/27/luc-michels-geopolitical-daily-qui-refuse-la-paix-en-syrie-i-erdogan-entre-constance-ideologique-neo-ottomane-et-opportunisme-geopolitique/

 

(4) Voir sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

DUPLICITE TURQUE EN SYRIE (II) : LA PRESSE D’ETAT IRANIENNE S’INTERROGE SUR LE ‘GRAND JEU SYRIEN’ D’ERDOGAN

sur http://www.lucmichel.net/2017/10/17/luc-michels-geopolitical-daily-duplicite-turque-en-syrie-ii-la-presse-detat-iranienne-sinterroge-sur-le-grand-jeu-syrien-derdogan/

 

(5) Voir sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

LE SOI-DISANT ‘RAPPROCHEMENT RUSSO-TURC’(II) : COMMENT LES PROJETS GEOPOLITIQUES NEOEURASISTE RUSSE ET TURC (INTEGRATION DANS L’UE OU PANTOURANISME) SONT ANTAGONISTES !?

sur http://www.lucmichel.net/2017/11/08/luc-michels-geopolitical-daily-le-soi-disant-rapprochement-russo-turcii-comment-les-projets-geopolitiques-neoeurasiste-russe-et-turc-integration-dans-lue-ou/

 

(Sources : Sana – Presse iranienne – Fars – RT – EODE Think-Tank)

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

 

* PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

 

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/ 

 

 

 

LM.GEOPOL - Voici déjà la seconde guerre de syrie III ankara vs moscou (2018 01 13) FR (3)

LM.GEOPOL - Voici déjà la seconde guerre de syrie III ankara vs moscou (2018 01 13) FR (2)

This entry was posted in * EODE/ Geopolitics, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.