#LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ UN VRAI TOURNANT GEOPOLITIQUE EN ASIE : LE PAKISTAN SE DETOURNE CHAQUE JOUR DAVANTAGE DE l’ALLIANCE AMERICAINE

 

LM.GEOPOL - Retour sur le Pakistan    (2018 04 10) FR (1)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2018 04 10/

 

Certaines analystes à courte vue, braqué sur l’actualité immédiate, croient voir au gré de leurs émotions des « tournants géopolitiques ». J’ai appelé cela avec ironie « la géopolitique de l’émotion », qui est tout sauf de la Géopolitique. Alors qu’en Syrie des géopolitiques fondamentales s’opposent – la géopolitique russe Crimée-Levant (constante depuis Catherine la Grande !) vs la géopolitique américaine du « Grand Moyen Orient » -, la « révolution est ailleurs ». Au cœur de l’Asie centrale et face à l’Océan indien ! Chaque jour davantage le Pakistan se détourne de l’alliance américaine et se tourne vers l’Eurasie en marche (1), celle de l’Axe Moscou-Pékin-Téhéran.

 

Cette révolution aura des conséquences, elle va accélérer la lutte pour la domination de l’Océan indien (2). Le retournement d’Islamabad se doublant d’une orientation de New-Dehli vers Washington, Paris et Tel-Aviv. La grande question, celle que personne ne pose encore, c’est l’évolution des rapports de force au Pakistan même, et le chemin que prendra la fraction wahhabite des officiers pakistanais (Armée et services secrets ISI), au cœur de l’alliance américaine depuis des décennies (3) …

 

NOUVELLE CRISE DIPLOMATIQUE ENTRE ISLAMABAD ET WASHINGTON

 

Alors que les États-Unis et le Pakistan entretiennent des relations difficiles, la transgression des règles de conduite par un diplomate américain a déclenché une nouvelle crise diplomatique entre les deux pays.

 

Cet incident diplomatique révèle le fossé qui s’est creusé entre Washington et Islamabad …

Au Pakistan, la police a interdit au colonel Joseph Emanuel Hall, attaché militaire américain auprès de l’ambassade des États-Unis en poste à Islamabad de quitter le pays. Une voiture de l'ambassade américaine a heurté le samedi 7 avril une moto au Pakistan, tuant un homme sur place et blessant deux autres. L'attaché de défense américain, qui conduisait un Land Cruiser, a ainsi tué un homme près de Daman-e-Koh, à Islamabad après avoir grillé le feu rouge. Une déclaration publiée par l'ambassade américaine a confirmé l'accident.

 

Hier, lundi 9 avril, le colonel Joseph Emanuel Hall a tenté de quitter l’aéroport d’Islamabad, mais en vain. Il a été identifié et arrêté par les forces de l'ordre. La police a appelé le ministère des Affaires étrangères à annuler l’immunité diplomatique de ce prévenu américain, car il a délibérément commis un délit. L’ambassadeur américain a été convoqué au ministère pakistanais des Affaires étrangères.

 

Selon le vice-ministre pakistanaise des Affaires étrangères, Tehmina Janjua, « toute prise de décision à propos de ce dossier est liée aux lois pakistanaises et à la Convention de Genève » (sur les usages diplomatiques).  Les experts estiment que le Pakistan ne relâchera pas facilement le colonel Joseph Emanuel Hall ce qui a créé un problème majeur pour les États-Unis.

 

LE PAKISTAN REFUSE DE SOUTENIR LES USA DANS LEUR CONFLIT AVEC LA RUSSIE

 

Le Pakistan ne perdra pas son « impartialité » dans le conflit actuel entre les États-Unis et la Russie. Le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Khawaja Mohammed Asif a déclaré, ce mardi 3 avril, que son pays « ne perdrait pas son impartialité » face au conflit entre Washington et Moscou et « qu’il ne répéterait pas les erreurs du passé ».

 

« En cas du déclenchement d’une guerre froide entre les États-Unis et la Russie, le Pakistan restera impartial, car il a déjà subi d'importants préjudices dans les années 80 en raison de son alliance avec Washington. Nous avons coopéré avec les États-Unis et nous n’avons gagné que des sanctions », a déclaré Khawaja Mohammed Asif.

 

Il a précisé que la Chine assurerait une médiation entre la Russie et les États-Unis et qu’Islamabad suivrait toute décision que Pékin prendrait. « La Chine est un ami fiable du Pakistan et nous suivrons ses décisions dans tous les domaines », a-t-il souligné.

 

Le ministère russe des Affaires étrangères a récemment annoncé sa décision de fermer le consulat des États-Unis à Saint-Pétersbourg en signe de protestation contre l’expulsion des diplomates russes du territoire américain. La tension entre Washington et Moscou atteint son niveau le plus élevé depuis la Guerre froide. Le gouvernement pakistanais est en train de développer ses relations avec la Russie et ses liens avec Washington se ternissent de plus en plus.

 

WASHINGTON CONTINUE A FRAPPER ISLAMABAD :

SEPT SOCIETES PAKISTANAISES SANCTIONNEES PAR WASHINGTON

 

Sur fond de relations tendues entre Islamabad et Washington, ce dernier a imposé des sanctions à sept entreprises pakistanaises soupçonnées « ’avoir des liens avec le commerce nucléaire » ce qui pourrait nuire aux ambitions du Pakistan de rejoindre le ‘uclear Suppliers Group’(NSG). Ici, encore une fois, les sanctions US sont une arme de guerre économique.

 

Du fait du soutien supposé du Pakistan aux terroristes en Afghanistan, ce que nient vivement les autorités pakistanaises, les relations entre les États-Unis et le Pakistan ont été de plus en plus tendues ces dernières années. Le 22 mars, le Bureau de l’industrie et de la sécurité, du département américain du Commerce, a adopté des sanctions contre sept compagnies pakistanaises tout en les plaçant sur sa « liste des entités » (Entity List, selon l’expression anglaise). Pour le moment, les autorités pakistanaises n’ont pas réagi à cette mesure de la Maison-Blanche.

 

Les compagnies désignées par le gouvernement américain sont accusées « d’être liées au commerce nucléaire » et « d’avoir agi au détriment des intérêts des États-Unis, en ce qui concerne la sécurité nationale et la politique étrangère », a indiqué le Bureau dans un rapport sur un site web affilié au gouvernement américain.

 

La « liste des entités » du Département US du commerce ne gèle pas les actifs, mais exige que les sociétés américaines et étrangères qui font affaire avec celles figurant sur la liste obtiennent d’abord une licence.

 

Auparavant, des responsables pakistanais ont été accusés de livrer des secrets nucléaires à la Corée du Nord et certains d’autres pays. L’accusation la plus controversée concerne l’affaire d’Abdul Qadeer Khan, le savant père de la Bombe pakistanaise …

 

NOTES :

 

(1) Cfr. sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

L’APPEL DE L’EURASIE EN MARCHE :

L’ADMINISTRATION TRUMP EST-ELLE EN TRAIN DE PERDRE LE PAKISTAN AU PROFIT DE PEKIN (ET DE MOSCOU) ?

sur http://www.lucmichel.net/2018/01/08/luc-michels-geopolitical-daily-lappel-de-leurasie-en-marche-ladministration-trump-est-elle-en-train-de-perdre-le-pakistan-au-profit-de-pekin-et-de-moscou/

Et : L’APPEL DE L’EURASIE EN MARCHE (II) :

LE PAKISTAN SE TOURNE VERS L’ORGANISATION DE COOPERATION DE SHANGHAI

sur http://www.lucmichel.net/2018/03/16/luc-michels-geopolitical-daily-lappel-de-leurasie-en-marche-ii-le-pakistan-se-tourne-vers-lorganisation-de-cooperation-de-shanghai/

 

(2) Voir sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

GEOPOLITIQUE DE L’OCEAN INDIEN (II) :

EN INDE MACRON POISSON-PILOTE DE LA POLITIQUE ANTI-CHINOISE DES USA DE TRUMP

sur http://www.lucmichel.net/2018/03/13/luc-michels-geopolitical-daily-geopolitique-de-locean-indien-ii-en-inde-macron-poisson-pilote-de-la-politique-anti-chinoise-des-usa-de-trump/

Voir aussi : CONTRADICTIONS INTERNES AU SEIN DES BRICS ET DE L’ORGANISATION DE COOPERATION DE SHANGHAI: LES MALDIVES POINT CHAUD DE LA RIVALITE SINO-INDIENNE OU LA CRISE S’INTENSIFIE …

sur http://www.lucmichel.net/2018/02/21/luc-michels-geopolitical-daily-contradictions-internes-au-sein-des-brics-et-de-lorganisation-de-cooperation-de-shanghai-les-maldives-point-chaud-de-la-rivalite-sino-indienne-ou-la/

Et : L’INDE ENTRE GEOECONOMIE – L’INTEGRATION EURASIATIQUE ET LES ‘NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE’ – ET VIEILLE GEOPOLITIQUE (CONTENTIEUX AVEC LA CHINE ET ALLIANCE AMERICAINE)

sur http://www.lucmichel.net/2017/11/06/luc-michels-geopolitical-daily-linde-entre-geoeconomie-lintegration-eurasiatique-et-les-nouvelles-routes-de-la-soie-et-vieille-geopo/

 

(3) Lire sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

ISLAMISMES RADICAUX. ETAT DES LIEUX (I):

LE PAKISTAN SOUS INFLUENCES ISLAMISTES

sur http://www.lucmichel.net/2017/12/02/luc-michels-geopolitical-daily-islamismes-radicaux-etat-des-lieux-i-le-pakistan-sous-influences-islamistes/

Et : SCHYZOPHRENIE PAKISTANAISE (II):

LE TROUBLE JEU D’ISLAMABAD. LE CAS EXEMPLAIRE DE L’ASSASSINAT DE BENAZIR BHUTTO

sur http://www.lucmichel.net/2018/01/03/luc-michels-geopolitical-daily-schyzophrenie-pakistanaise-ii-le-trouble-jeu-dislamabad-le-cas-exemplaire-de-lassassinat-de-benazir-bhutto/

 

(Sources : Fars – Interfax – EODE Think-Tank)

 

Photo :

Manifestation contre Donald Trump à Lahore, au Pakistan, le 10 janvier 2018.

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

 

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –

Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme

(Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

 

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/ 

 

 

 

LM.GEOPOL - Retour sur le Pakistan    (2018 04 10) FR (2)

 

LM.GEOPOL - Retour sur le Pakistan    (2018 04 10) FR (3)

 

LM.GEOPOL - Retour sur le Pakistan    (2018 04 10) FR (4)

 

This entry was posted in * EODE/ Geopolitics, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.