# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ VERS UN AXE GLOBAL PEKIN-TEHERAN : L’IRAN DISCUTE AVEC LA CHINE D’UN ACCORD DE PARTENARIAT STRATÉGIQUE DE LONG TERME

 

LM.GEOPOL - Axe global chine-iran (2020 07 06) FR  (1)

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Luc MICHEL pour EODE/
Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
2020 07 06/

D’une part, il y a la position géographique stratégique de l’Iran (1) : pivot géopolitique de l’Eurasie, carrefour entre l’Asie centrale, le Proche-Orient et l’Afrique, essentiel aux « nouvelles routes de la Soie » de Xi jinping.
D’autre part, il y a l’anarchie internationale introduite par Trump dans l’Ordre mondial (2) et ses politiques de sanctions tous azimuts, guerre économique et financière mondiale. La contre-offensive contre les sanctions américaines ont rapproché et uni Moscou, Pékin et Téhéran. Comme la Loi César (3) a rapproché les pays du Liban, Syrie, Irak, Iran et Irak …

L'Iran discute en ce moment avec la Chine d'un « accord de partenariat stratégique de long terme » et cela n'a "rien de secret", a assuré dimanche le ministre des Affaires étrangères iranien lors d'un discours chahuté devant les députés à Téhéran. « Avec assurance et conviction, nous sommes en train de négocier avec la Chine un accord stratégique de 25 ans portant sur des investissements dans divers secteurs », a déclaré Mohammad Javad Zarif, très combattif. La Chine est le premier partenaire commercial de l'Iran et était l'un des principaux acheteurs de brut iranien ava

nt le rétablissement des sanctions américaines contre le secteur énergétique iranien, qui a diminué considérablement les exportations pétrolières de Téhéran. Il n'y a "rien de secret" dans les discussions en cours avec Pékin et la nation sera informée "lorsqu'un accord sera conclu", a répondu M. Zarif devant les députés.

UN « PARTENARIAT STRATEGIQUE GLOBAL »

Le chef de la diplomatie iranienne a ajouté que l'annonce de ces discussions avait été rendue publique en janvier 2016 lors d'une visite du président chinois Xi Jinping à Téhéran. Dans un communiqué commun, les deux pays s'étaient alors engagés à négocier en vue d'un « accord de coopération élargie sur 25 ans » prévoyant des « investissements réciproques » dans différents domaines comme « les transports, les ports, l'énergie, l'industrie et les services. « Le gouvernement et le peuple iraniens cherchent, comme ils l'ont toujours fait, à élargir leurs relations avec des pays indépendants et fiables tels que la Chine », avait alors déclaré le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, jugeant « tout à fait correct et sage » le projet sino-iranien, également présenté comme un « partenariat stratégique global ».

L’EMBARGO SUR LES ARMES CONTRE L’IRAN :
LE DECLENCHEUR DU RAPPROCHEMENT EURASIATIQUE

Pourquoi les USA commettraient une grave erreur en prolongeant l'embargo sur la vente d'armes à l'Iran? Et si l'Amérique parvenait à proroger l'embargo sur la vente d'arme à l'Iran? C'est la question que se pose ‘The National Interest’ tout en soulignant que ce n'est peut-être pas une bonne idée puisque « sous sanction, les Iraniens font preuve d'une détermination inouïe, d'une innovation hors paire » : « Alors que les pays occidentaux tentent de renouveler l'embargo sur la vente d'armes à l'Iran, la Chine et la Russie, deux alliés de l'Iran, s'y opposent. Et ils ont bien raison. Car au train où va l'Iran, il pourrait devenir d'ici quelques temps un rival sérieux ».

Le CGRI a annoncé qu'il recevrait « au moins 800 nouveaux chars » qui, en dépit de l'absence d'assistance de la Russie, ressemblent étroitement au T-90S. En effet, en 2016, le Russe Uralvagonzavod a annoncé qu'il autoriserait l'Iran à construire sous licence le char de combat principal (MBT) T-90S au niveau national, une fois les restrictions à la coopération technique levées. Mais à cause des sanctions unilatérales des États-Unis, le projet n'a pas avancé. Il y a quatre ans encore, Téhéran avait d'autres idées, notamment la construction de ses propres chars sans l'aide de Moscou. Il semble maintenant que cela se soit finalement produit. La semaine dernière, le commandant des forces terrestres de l'armée iranienne, le général de brigade Kiomars Heydari, a déclaré à a télévision nationale que le ministère de la Défense et les forces armées avaient développé conjointement un T-90 MBT. En phase finale, le nouveau char doit passer des tests avant d'être livré à l'armée de terre. Le général de brigade Heydari a aussi déclaré que « le char était équipé d'un nouveau stabilisateur d'armes à feu et de nouveaux systèmes de défense chimique, et qu'il avait été conçu comme une arme de guerre moderne ». Les forces terrestres de l'armée iranienne en ont reçu le premier lot composé de chars entre 22 septembre et 21 octobre. Le CGRI a annoncé qu'il recevrait au moins 800 nouveaux chars semblables au T-90S "iranisé"qu'il a baptisé Karrar lorsque le programme a été annoncé en 2017. Le Karrar « peut transporter trois personnes et comporte une armure composite avec des panneaux d'armure explosive-réactive (ERA) sur la tourelle et la coque, tout comme le T-90. Son armement principal est un canon à alésage lisse de 125 mm 2A46M avec un stabilisateur pour son armement principal. C'est un char qui serait beaucoup plus avancé que le Zolfaqar, autre char de conception iranienne. Et ce n'est pas tout : récemment un char d’assaut T-72M optimisés a été testé par l'Iran lors d'une cérémonie en présence du commandant en chef du CGRI. Des experts de l’industrie iranienne de la défense ont révélé quelques spécificités de ce char d’assaut T-72M né sous sanction: Un système d’observation nocturne sophistiqué et un système de vision thermique de haute technologie ont été installés sur ce char ».

Vouloir trop prolonger l’embargo sur la vente d'arme à l'Iran en fera un fabriquant de pointe et c'est ce que l'Amérique devra éviter tout comme la Chine et la Russie", conclut ‘The National Interest’.

NOTES :

(1) Cfr. sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ 
MOSCOU, TEHERAN ET L’UNIFICATION DE L’EURASIE (I) : POURQUOI L’AXE PEKIN – MOSCOU – TEHERAN EST-IL LA REALITE GEOPOLITIQUE DESTINEE A DURER ET A SE RENFORCER EN EURASIE ?
http://www.lucmichel.net/2018/03/01/luc-michels-geopolitical-daily-moscou-teheran-et-lunification-de-leurasie-i-pourquoi-laxe-pekin-moscou-teheran-est-il-la-realite-geopoli/

(2) Voir sur AFRIQUE-MEDIA-WEBTV/
LUC MICHEL: TRUMP INTRODUIT L’ANARCHIE DANS L’ORDRE MONDIAL. LE CAS DE LA CPI 
(APPELS SUR LE CONTINENT, AFRIQUE MEDIA, 2020 07 02)
https://vimeo.com/435497522

(3) Cfr. LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY
La loi dite ʽCésarʼ (I) : la guerre commerciale et
financière turco américaine contre Damas
http://www.palestine-solidarite.org/analyses.luc_michel.150620.htm

(Sources : AFP – Farsi – Afrique Media – The National Interest – EODE Think Tank)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique : 
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – 
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme 
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/ 
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

 

LM.GEOPOL - Axe global chine-iran (2020 07 06) FR  (2)

 

LM.GEOPOL - Axe global chine-iran (2020 07 06) FR  (3)

 

This entry was posted in * EODE/ Geopolitics, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.