# LUCMICHEL. NET/ LE TEMPS DES ‘CORONA-DICTATURES’ (001) : ISRAËL. LE CORONAVIRUS AU SECOURS DE NÉTANYAHOU (ORIENTXXI)

LM.NET - CORONADICTATURES 001 israelREVUE DE PRESSE

Avec ORIENTXXI/ 2020 03 27

 

Extrait 1 : « Quel que soit son avenir, Benyamin Nétanyahou, dit « Bibi », restera comme une figure politique hors norme dans l’histoire d’Israël. La manière dont cet homme, qui semblait à terre, est parvenu à utiliser la propagation dans son pays du coronavirus à son propre bénéfice montre l’emprise qu’il a désormais sur la société juive israélienne. Yossi Verter, chroniqueur politique du quotidien Haaretz dresse son bilan sur les trois semaines écoulées depuis les élections législatives du 2 mars : « Tenir son pays en otage, jouer sur la peur des citoyens, exploiter la crise du coronavirus à des fins d’extorsion politique, prêcher l’unité tout en semant la division et la haine, éroder la démocratie sous couvert de sécurité nationale »1… Rien moins. »

 

«  UN COUP D’ÉTAT RAMPANT »

 

Extrait 2 : « Pour la première fois, une majorité de membres d’un Parlement élu est empêchée d’agir par un gouvernement minoritaire. Pour la première fois aussi dans l’histoire du pays, les termes de « coup d’État rampant » sont prononcés ici et là. Mais Nétanyahou reste imperturbable. « Rien, pas même la crise du coronavirus, ne peut [le] changer », lance une autre chroniqueuse, Zehava Galon2. Mais pourquoi donc le coronavirus aurait-il pu changer Nétanyahou ? La suite allait montrer qu’au contraire, il saurait au mieux faire usage de la pandémie (…) Le 20 mars, Bibi promulgue l’état d’urgence en Israël pour lutter contre le virus. Des députés s’offusquent : en cette situation, l’appareil d’État doit continuer de fonctionner. Les réunions parlementaires peuvent se tenir sur Skype ou d’autres plateformes. Mais un porte-voix de Nétanyahou, le ministre Zeev Elkin, rappelle que les règles du Parlement exigent la présence des députés. Circulez… Nétanyahou passe en force, impose la non-prise en compte d’un Parlement élu. Depuis, il est en roue libre, entouré de marionnettes à sa dévotion, décidant seul de tout, avec un gouvernement non issu des urnes, sans Parlement ni aucune autre forme de contre-pouvoir. »

 

« LA CAPITULATION DU GÉNÉRAL GANTZ »

 

Extrait 3 : « Que fait, dès lors, le général Gantz, chef de l’« opposition » ? Il tourne complètement casaque, et accepte, contre tous ses engagements précédents, de participer à un gouvernement d’union nationale non seulement avec Nétanyahou, mais sous sa direction. Il a négocié un accord avec son adversaire pour lui laisser la direction du pays, à condition que Bibi lui abandonne son poste dans 18 mois. Stupeur en Israël. Le coronavirus a battu les électeurs israéliens à plate couture, et permis à Nétanyahou de continuer de régner. Il est décidément le politicien le plus dénué de scrupules qu’on puisse imaginer, mais il est aussi le plus madré. Ses adversaires font figure de nains. Le rédacteur en chef de Haaretz, Aluf Benn, s’étrangle d’indignation. Croire que dans 18 mois Nétanyahou laissera gentiment sa place à Gantz ? « Autant croire en la venue du Messie », écrit-il3. Et d’ajouter que le nom du parti de Gantz ne doit plus être Bleu Blanc, mais « Drapeau blanc ». L’éditorial de son quotidien parle de « capitulation ». On en est là. Nétanyahou, trois fois battu aux élections, est toujours en place, et son opposition apparaît plus que jamais incapable de se débarrasser de lui. »

 

* Lire (avec esprit critique) :

https://orientxxi.info/magazine/israel-le-coronavirus-au-secours-de-netanyahou,3741

 

# LA RECUPERATION POLITIQUE DU CORONAVIRUS :

COMMENT LA PANDEMIE DEBOUCHE SUR DES « CORONADICTATURES » !?

 

* Voir sur LUC-MICHEL-TV/

LUC MICHEL/ LE DEBAT PANAFRICAIN 2020 03 22 :

VOICI VENIR LE TEMPS DES ‘CORONADICTATURES’

sur https://vimeo.com/399472517

 

* Le géopoliticien Luc MICHEL :

COMMENT LA PANDEMIE DEBOUCHE SUR DES « CORONADICTATURES » !?

Le terme « coronadictature » a été utilisé cette semaine par le principal parti flamand (Belgique) et premier parti belge, qui « craignent un coup d’Etat non démocratique », désaisi du gouvernement fédéral par une coalition de partis minoritaires ayant perdu les élections, sous prétexte de coronavirus.

En Israël, sous le même prétexte de pandémie, Netanyahou et son Likud, suspendent le parlement pour tenter de rester au pouvoir. Le Sinbeth, service secret, est autorisé à surveiller les citoyens en dehors du contrôle légal.

En RCI, comme en Belgique et en Israël, la Rci, devenue une démocrature, connaît un coup d’État constitutionnel rampant sous prétexte de coronavirus. Ouattara modifiera le code électoral, à quelques mois d’élections déjà restreintes, ar ordonnance.

Au Niger, des heurts ont éclaté ce dimanche 15 mars entre manifestants et forces de défense et de sécurité. Les Nigériens sont descendus dans les rues de la capitale pour exiger la transmission à la justice du rapport d’audit du scandale de surfacturation des équipements militaires. Sous prétexte du coronavirus, l’Armée a durement réprimé les manifestants.

 

___________________________

 

# LUC-MICHEL-TV

La chaîne du Géopoliticien Luc MICHEL :

Sur https://vimeo.com/lucmicheltv

Plus de 4.700 Vidéos !

videos, interviews, émissions, expertises TV, podcasts

+ interventions sur AFRIQUE MEDIA, PRESS TV, PCN-TV,

PARS TODAY, EODE-TV, PANAFRICOM-TV

Et RADIO ALGERIE

 

This entry was posted in * EODE/ Geopolitics, * Français. Bookmark the permalink.

Comments are closed.