# CENTRAFRICA-NEWS-TV/ REVUE DE PRESSE/ GUERRE MEDIATIQUE & RUSSOPHOBIE/ NOUVEAU MEDIAMENSONGE DU STATE DEPARTMENT US SUR LE FANTOMATIQUE ‘GROUPE WAGNER’ EN AFRIQUE

 

CNT - 288 state department (2022 05 27)

 

2022 05 27/

« Nous suivons des informations extrêmement inquiétantes selon lesquelles un grand nombre de personnes ont été tuées plus tôt cette semaine dans le village de Moura, dans la région de Mopti, au centre du Mali… Nous sommes préoccupés par le fait que de nombreux rapports suggèrent que les auteurs de ces exactions étaient des forces incontrôlées du groupe Wagner soutenu par le Kremlin. »
Le porte-parole du State Depatment US Ned Price 3 avril 2022)

Nouvelle désinformation du State Department US sur la Russie – le Mali – la centrafrique – le Tchad – le Cameroun – le Golfe de Guinée – la Guinée équatoriale …

# I :
REVUE DE PRESSE/
« LE GROUPE WAGNER, EVGUENI PRIGOJINE, ET LA DESINFORMATION DE LA RUSSIE EN AFRIQUE »
(State department US, 26 05 2022)

https://www.state.gov/disarming-disinformation/wagner-group-yevgeniy-prigozhin-and-russias-disinformation-in-africa/

« La Russie a recours à la désinformation sur différents continents pour des objectifs variés, souvent par l’intermédiaire de mandataires avérés au service indirectement des objectifs de politique étrangère du Kremlin, ce qui laisse la porte ouverte aux démentis.

Dans certaines régions d’Afrique – notamment, plus récemment, au Mali – des mandataires liés au Kremlin exploitent l’instabilité pour élargir son influence, en particulier par la désinformation et le déploiement des forces du groupe Wagner.

LE GROUPE WAGNER ET EVGUENI PRIGOJINE

Le groupe Wagner, soutenu par le Kremlin, exploite l’insécurité pour étendre sa présence en Afrique, au péril de la stabilité, de la bonne gouvernance et du respect des droits humains. Evgueni Prigojine, que l’on appelle aussi le « chef de Poutine » en raison de ses contrats de restauration avec le Kremlin, est un oligarque russe et le chef et bailleur de fonds de Wagner. Bien que les responsables russes refusent d’admettre tout lien avec le groupe Wagner, le gouvernement russe a au moins connaissance des activités de ce groupe ou se sert de ce groupe et d’autres entités appartenant à Prigojine comme mandataires pour diffuser de fausses informations et mener des opérations secrètes et armées à l’étranger, notamment au Mali, en République centrafricaine, en Libye, en Syrie et en Ukraine. Les États-Unis, l’UE et le Royaume-Uni ont sanctionné Prigojine, notamment en imposant des mesures de rétorsion visant son réseau d’influence malveillante en Afrique.

WAGNER ARRIVE AU MALI EN PROIE A LA DESINFORMATION

Fin 2021, des rapports ont fait état du déploiement probable des forces du groupe Wagner au Mali, un pays dont l’armée avait pris le pouvoir deux fois en moins d’un an et qui continuait de lutter contre une menace terroriste croissante exploitant des populations marginalisées et une gouvernance historiquement faible. Les forces du groupe Wagner se sont déployées au Mali en décembre 2021 en se présentant comme capables de contrer la menace terroriste, au milieu d’un déluge de désinformation ciblée pour dissimuler son arrivée et ses activités.

Le rapport de février 2022 du Digital Forensic :

Research Lab a révélé que dans les mois qui ont précédé le déploiement de Wagner, un réseau coordonné de pages Facebook au Mali présentait la Russie comme un « partenaire viable » et « une alternative à l’Occident », encourageait le report des élections démocratiques et tentait de susciter un soutien local pour Wagner. Les médias locaux se sont souvent fait l’écho de ces récits en publiant des entretiens avec des responsables russes qui vantaient les « conseillers » de Wagner tout en affirmant que le groupe était la « victime injuste » d’une « guerre de l’information » en raison de son rôle dans la « destruction du système néocolonial ». Maxim Shugaley, président de la Fondation pour la protection des valeurs nationales (FZNC), un groupe de réflexion russe lié à Prigojine et sanctionné par les États-Unis, a critiqué la mission de maintien de la paix de l’ONU (MINUSMA) au Mali (déployée depuis 2013 pour soutenir la mise en œuvre d’un accord de paix, protéger la population civile et faciliter l’aide humanitaire) affirmant à tort que l’ONU « crée des organisations terroristes ».

Le président Poutine a admis que des organisations militaires russes privées opèrent au Mali, mais a nié que son gouvernement joue un rôle quelconque dans leurs activités. En mai 2022, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a également admis que Wagner était au Mali mais sur une « base purement commerciale ». Malgré ces aveux, le gouvernement de transition malien actuellement au pouvoir, dirigé par les putschistes d’août 2020, continue de nier la présence des forces wagnériennes (…)

LA DESINFORMATION LIEE A PRIGOJINE DANS TOUTE L’AFRIQUE

Les activités de désinformation de Prigojine vont bien au-delà du Mali et s’étendent à certaines parties de l’Afrique au service des objectifs du Kremlin ou des intérêts particuliers de Prigozhin. À travers des sociétés qui exploitent les ressources naturelles de l’Afrique, des agents politiques qui affaiblissent les acteurs démocratiques, des sociétés écrans se faisant passer pour des ONG et par la manipulation des médias sociaux, Prigojine diffuse de fausses informations pour influencer la politique africaine en faveur de la Russie.

Prigojine est surtout connu pour avoir financé l’Internet Research Agency (IRA), une usine à trolls (sic) dont on sait qu’elle s’est à plusieurs reprises ingérée dans les élections américaines, mais également active dans le domaine de la désinformation dans le monde entier, y compris en Afrique. Les réponses des entreprises de réseaux sociaux aux activités de désinformation de Prigojine en Afrique montrent l’étendue de ses activités:

Des opérations de suppression de comptes de Facebook/Meta en janvier 2022 ont révélé des entités liées à l’IRA ciblant des journalistes africains principalement au Nigeria, au Cameroun, en Gambie, au Zimbabwe et au Congo pour les inciter à publier à leur insu des articles au nom de l’IRA.

Une opération de suppression de comptes de Twitter en République centrafricaine (RCA) en décembre 2021 a révélé un mélange de comptes non authentiques et réels liés à l’IRA qui visaient à introduire un point de vue pro-russe dans le discours politique de la RCA.
Une opération russe ciblant la RCA et, dans une moindre mesure, Madagascar, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Mozambique, l’Afrique du Sud et la communauté de la diaspora centrafricaine en France, a été mise en lumière lors d’une opération de suppression de comptes de Facebook/Meta en décembre 2020. Elle a révélé de faux comptes et des comptes compromis liés à l’IRA qui avaient pour objet de solliciter des articles de la part de journalistes locaux, d’influencer les prochaines élections centrafricaines, de discuter positivement de la présence de la Russie en Afrique subsaharienne et de critiquer la politique étrangère française. L’un des principaux objectifs de cette opération était de nuire à des élections démocratiques.

CONCLUSION

L’intensification de la désinformation par la Russie et l’utilisation du groupe Wagner dans l’ensemble de l’Afrique ont conduit à une traînée de mensonges et de violations des droits humains. Malgré les sanctions des États-Unis, de l’Union européenne et du Royaume-Uni, et la mise à nu d’entités liées à Prigojine qui diffusent de fausses informations, ces acteurs continuent d’opérer en Afrique et exploitent l’instabilité par le biais de la désinformation pour amener l’opinion publique à se rallier au gouvernement russe, qui étend ainsi son influence. »

# II/
FACTS CHECKING/ NOTRE RECADRAGE CRITIQUE

Pourquoi les Réseaux Sorös (aux USA et à Paris), la presse américaine et le State Department US organisent manipulations et médiamensonges sur l’action de la Russie de Poutine ?

* « Groupe Wagner » :
Mythes et réalité des firmes de sécurité russes, légende et répression occidentale contre Evgueni PRIGOZHINE, ami de POUTINE !
* Russosphère :
Comment Luc MICHEL, qualifié de « méchant sorti des films de James Bond » (sic) et ses réseaux en Afrique et en Eurasie sont directement visés par cette campagne ?
* Réinformation sur les faits, les réseaux occidentaux, les hommes et leurs commanditaires !

COMMENT LE MYTHE WAGNER A ETE FABRIQUE PAR LA PROPAGANDE AMERICAINE ?
POURQUOI LE FANTOMATIQUE « GROUPE WAGNER » EST-IL AU CŒUR DE CETTE PROPAGANDE ?

Un Rapport du Pentagone – intitulé « AU-DELA DE LA « GUERRE HYBRIDE » : UNE EXPLORATION NUMERIQUE DES ENTREPRENEURS D'INFLUENCE RUSSES » (16 oct. 2020) – identifie 5 grands « entrepreneurs d'influence » au cœur de la guerre de l’information russe et de la diplomatie parallèle russe en Afrique, dont Yevgeny Prigozhin et Luc Michel.

Ce « Rapport », établi sur des sources dites « scientifiques » (en fait ces universitaires recrutés et financés pat l’Administration US, sont devenus des agents d’influence américains spécialisés dans la Russophobie) est là pour donner un vernis scientifique aux campagnes russophobes du Pentagone et des vitrines légales de la CIA. Outre le think-tank US de la Fondation Carnegie, il a été édité en anglais en version courte par la POST-SOVIET AFFAIRS review (Volume 37, 2021, dont sont extraites les citations de cette analyse) et en version longue par ORBIS review (Volume 65, Issue 3, 2021, Pages 403-419) sous le titre « RUSSIA'S AFRICAN TOOLKIT: DIGITAL INFLUENCE AND ENTREPRENEURS OF INFLUENCE », où l’on dit que Luc Michel est un des « premiers aventuriers de l'influence médiatique russe » …

C’est ce rapport qui alimente les soi-disant « enquêtes sur les mercenaires de Poutine » (sic). De soi-disant « enquête » et « rapports » intégralement pompés copier-coller de publications antérieures américaines. Qui en particulier dénoncent hystériquement « les coulisses du softpower russe en Afrique », en particulier Luc Michel.

QUE DIT CE RAPPORT, FINANCE PAR LE DÉPARTEMENT DE LA DÉFENSE AMÉRICAIN (DANS LE CADRE DU PARTENARIAT DECUR) ET L’OFFICE OF NAVAL RESEARCH DE L’US NAVY ?

Citation 1 :
« Cet article soutient que pour saisir l'influence de la Russie à l'étranger, il faut comprendre la « diplomatie grise » du pays (…) Nous définissons les « entrepreneurs d'influence » comme des personnes qui investissent leur propre argent ou leur capital social pour développer leur influence à l'étranger (… )
Nous testons cette notion en examinant à la fois des entrepreneurs d'influence célèbres et inconnus et leurs activités numériques. Nous les divisons en trois grandes catégories en fonction de leur degré de proximité avec les autorités : les magnats (Yevgeny Prigozhin et Konstantin Malofeev), les timeservers (Alexander Yonov et Alexander Malkevich) et LES PIONNIERS DE PREMIÈRE LIGNE (LE BELGE LUC MICHEL) ».

Citation 2 :
« Les experts occidentaux présentent souvent la guerre dite hybride de la Russie comme une boîte noire fermée aux observateurs extérieurs. Bien qu'il soit difficile de saisir les interactions personnelles et les approbations informelles, une approche plus granulaire des acteurs de LA DIPLOMATIE PARALLELE RUSSE grâce à des techniques d'enquête numérique offre des informations importantes sur la structure du système politique russe. Elle est bien plus plurielle, décentralisée et chaotique que les observateurs extérieurs ont tendance à la considérer comme telle. Cette pluralité et cette décentralisation ont peut-être émergé par défaut, mais le Kremlin l'utilise désormais à bon escient. En tant que grande puissance pauvre, la Russie doit promouvoir des INITIATIVES PRIVEES qui soutiennent ses intérêts stratégiques et utiliser des entrepreneurs d'influence pour tester le terrain là OU LA DIPLOMATIE PUBLIQUE OFFICIELLE EST FAIBLE OU LIMITEE. Si le test réussit, alors les structures officielles peuvent consolider le réseau établi. Si le test échoue, les institutions officielles bénéficient d'un déni plausible et peuvent adapter leurs approches et leurs discours en réponse à ces échecs. »

QUE DIT CE RAPPORT DE LUC MICHEL ?

Citation 3 :
« Les pionniers locaux : ouvrir de nouvelles lignes de front », dit le Rapport. « Dans un troisième cercle concentrique se trouvent les acteurs locaux qui se joignent aux actions de la Russie à l'étranger par conviction idéologique et/ou pour des motifs matérialistes et opportunistes. Ces acteurs locaux ont leurs propres agendas à poursuivre en termes de sécurisation de leurs propres réseaux et légitimité, et interagissent de manière plus distante avec les institutions ou les représentants russes. Nous prenons le Belge Luc Michel comme étude de cas de ces « pionniers locaux ».

« (…) Il a ensuite créé sa propre organisation d'observation électorale, l'Observatoire eurasien pour la démocratie et les élections (EODE), qui a validé les élections et référendums sécessionnistes organisés en Transnistrie, Abkhazie, Haut-Karabakh, Crimée, Donbass, etc., et a des bureaux à Moscou. , Paris, Bruxelles, Sotchi et Chișinău. »

« Michel s'est ensuite intéressé à l'Afrique en devenant la figure de proue de la chaîne de télévision Afrique Media (afriquemedia.tv). Basée au Cameroun, où son nom de domaine a été enregistré en 2011, la chaîne se nomme « CNN panafricaine » (…) Michel semble avoir soutenu Afrique Media dès 2014 » (…) Outre son soutien financier, Michel apparaît souvent sur la chaîne, où il se présente comme un géopoliticien et spécialiste de l'Afrique. En avril 2019, il a rencontré la Première Dame du Tchad à Ndjamena, se présentant comme le principal présentateur TV d'Afrique Media (Alwihda Info 2019). Afrique Media n'est pas la seule plateforme liée à Michel. L'aventurier belge anime également un vaste réseau de sites Internet destinés à un public africain. Il gère le site Internet La voix de la Libye ainsi que plusieurs chaînes de télévision en ligne au Tchad, au Cameroun et au Bénin ».

Le livre « THE COMPANY YOU KEEP’ » (2020) contre Yevgeny Prigozhine et Luc Michel est aussi au cœur de la campagne de déstabilisation américano-française, il y a ce livre « The company you keep. Yevgeny Prigozhine’s Influence Operations in Africa » (édité par la ‘Free Russia Foundation’ à Washington). Un livre qui mêle mythes et réalités. Un chapitre sur les médias y est consacré à Luc MICHEL.

Dans des articles dérivés du livre, notamment sur le site US ‘THE DAILY BEAST’, on rajoute encore une couche pour diaboliser les ennemis des USA. PRIGOZHINE y est traité de « gangster ». Luc MICHEL y est lui qualifié de « MECHANT SORTI DES FILMS DE JAMES BOND » (sic) et ses réseaux en Afrique et en Eurasie sont directement visés par cette campagne.

« L’un des principaux phénomènes apparus depuis la seconde moitié du XXe siècle est la déconstruction de l’adversaire » (dixit Pierre Conesa, « La fabrication de l’ennemi, ou comment tuer avec sa conscience pour soi »). Une figure diabolique et diabolisée qui n’a que peu, si pas du tout de rapport avec le personnage réel attaqué. Au point que celui-ci peut légitimement se demander quand il lit sa fausse bio, s’il s’agit réellement de lui !

LA « DIPLOMATIE GRISE » DE LA RUSSIE EN AFRIQUE

Le Rapport du Pentagone « soutient que pour saisir l'influence de la Russie à l'étranger, il faut comprendre la « diplomatie grise » du pays (…) Nous définissons les « entrepreneurs d'influence » comme des personnes qui investissent leur propre argent ou leur capital social pour développer leur influence à l'étranger (… )
Nous testons cette notion en examinant à la fois des entrepreneurs d'influence célèbres et inconnus et leurs activités numériques. Nous les divisons en trois grandes catégories en fonction de leur degré de proximité avec les autorités : les magnats (Yevgeny Prigozhin et Konstantin Malofeev), les timeservers (Alexander Yonov et Alexander Malkevich) et LES PIONNIERS DE PREMIÈRE LIGNE (LE BELGE LUC MICHEL) ». Ces « pionniers locaux » sont là pour « ouvrir de nouvelles lignes de front » …

« Les experts occidentaux présentent souvent la guerre dite hybride de la Russie comme une boîte noire fermée aux observateurs extérieurs, dit le Rapport du Pentagone. Bien qu'il soit difficile de saisir les interactions personnelles et les approbations informelles, une approche plus granulaire des acteurs de LA DIPLOMATIE PARALLELE RUSSE grâce à des techniques d'enquête numérique offre des informations importantes sur la structure du système politique russe. Elle est bien plus plurielle, décentralisée et chaotique que les observateurs extérieurs ont tendance à la considérer comme telle. Cette pluralité et cette décentralisation ont peut-être émergé par défaut, mais le Kremlin l'utilise désormais à bon escient. En tant que grande puissance pauvre, la Russie doit promouvoir des INITIATIVES PRIVEES qui soutiennent ses intérêts stratégiques et utiliser des entrepreneurs d'influence pour tester le terrain là OU LA DIPLOMATIE PUBLIQUE OFFICIELLE EST FAIBLE OU LIMITEE. Si le test réussit, alors les structures officielles peuvent consolider le réseau établi. Si le test échoue, les institutions officielles bénéficient d'un déni plausible et peuvent adapter leurs approches et leurs discours en réponse à ces échecs. »

LUC MICHEL AU CŒUR DE LA DIPLOMATIE PARALLELLE

Le géopoliticien Luc MICHEL est en fait le créateur d’un puissant LOBBY PRO-RUSSE en Europe et en Eurasie depuis trois décennies, mais aussi en Afrique (où il a été un précurseur) depuis les années 2013. L’influence et l’immense popularité de Poutine en Afrique s’explique par un travail de Lobbying, qui a mené à la création d’une RUSSOSPHERE AFRICAINE, qui influence la psychologie des masses populaires africaines et marginalise les élites compradores pro-occidentales. Il est au cœur de cette DIPLOMATIE PARALLELE , dont le but est de « tester le terrain là OU LA DIPLOMATIE PUBLIQUE OFFICIELLE EST FAIBLE OU LIMITEE ».

Précisément la Géopolitique du XXIe Siècle voit l’intervention d’ « acteurs extra-étatiques » : organisations criminelles (mafias ou terrorisme), mais aussi acteurs politiques (ONG, lobbies, réseaux politiques). C’est là que les « entrepreneurs d'influence » du Rapport du Pentagone rejoint celle « entrepreneurs géopolitiques » décrits par la chercheuse T. Stanovaïa, il y a quelques années.

LUC MICHEL ACTEUR GEOPOLITIQUE

Luc Michel est précisément un de ces « entrepreneurs géopolitiques ». Les activités médiatiques du géopoliticien, notamment sur Afrique Média ou PRESS TV, l’édition de WebTV, la production d’émissions (Le Grand Jeu, Grand Reporter …) ou la réalisation de films, ne sont que la partie visible de son action transnationale.

AVEC ses réseaux en Eurasie et en Afrique, Luc Michel a participé comme acteur à six grandes crises géopolitiques au cours des dix dernières années :

* LA DEFENSE DE LA JAMAHIRYA LIBYENNE agressée à mort en 2011.
* LA CRISE DE CRIMEE début 2014.
* LE SOUTIEN AUX REPUBLIQUES AUTO-PROCLAMEES DU DONBASS en Ukraine en 2014-2015.
* LA CRISE DE L’INSTALLATIONS DES RADARS ET DES MISSILES DE L’OTAN EN POLOGNE ET EN ROUMANIE début 2015.
* LES TENTATIVES OCCIDENTALES DE « REGIME CHANGE » AU BURUNDI en 2015-2016.
*LA CONFRONTION ENTRE LA RUSSIE ET LA FRANCE ET LES USA EN CENTRAFRIQUE depuis 2018.

Parmi les présidents qu’il a fréquenté :
Smirnov (République Moldave du Dniester), Bagapsch (Abkhazie), Obiang Nguema Mbasogo (Guinée Equatoriale), son ami Déby (Tchad), Nkurunziza (Burundi), Kabila (RDC), Puchilin (DNL, Lugansk), Ndayishimiye (Burundi) …

________________

# CENTRAFICA-NEWS-TV
Webtv http://centrafrica-news.tv/
Page officielle https://www.facebook.com/CentrafricaNewstv
Groupe officiel
https://www.facebook.com/president.touadera.fanclub/
Chaîne Youtube
https://www.youtube.com/channel/UCjmRhHvDUfHgvANwTvKlVkw
Chaîne Vkontakt
https://vk.com/centrafricanewstv

Ce contenu a été publié dans * Français, # EODE TV. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.