# ECUATORIAL-GUINEA-TV/ NEOCOLONIALISME ESPAGNOL : LE PSOE, LES GROUPES GAUCHISTES ET LA MONCLOA COMPLOTENT CONTRE MALABO

 

EGTV-2022 - 031 PSOE (2022 07 06)

 

2022 07 06
(avec Le Visionnaire)

Le manque de pondération du sénateur espagnol Carles Mulet, sur la Guinée-équatoriale : La sidération est totale, après les propos osés d’un sénateur espagnol, le ci-devant, Carles Mulet, qui a cru devoir déverser son torrent d’injures sur la Guinée-équatoriale…

Un pays où les importants besoins des populations sont satisfaits, depuis le 03 août 1979. Un pays où la croissance fait des envieux, un pays de paix, selon l’ONG Australienne… Un Etat débarrassé des injustices, tourné vers l’avenir et le plein emploi. Un pays qui compte parmi ceux sur le continent qui tiennent le peloton des bonnes notes. Une nation dans laquelle la démocratie est paisible, à cause des libertés renforcées, depuis que Teodoro Obiang Mbasogo est à sa tête.

Voilà, qu’un sénateur espagnol, sans doute porté par son ego, qui affirme le contraire, parce qu’il croit qu’il suffit d’être dans sa position, pour faire une réflexion politique qui brisent les codes, sans objectivité, modération, respect d’autrui. Parce qu’il a un but : créer un mécontentement de la population ou une instabilité, mais il a échoué. En Guinée-équatoriale, le peuple est tranquille, il n’y a pas de sentiment frustrations. Cet homme est allé trop loin. On ne se prononce pas, en fonction des accointances. Car nous n’ignorons par les accointances de ce dernier avec les opposants équato-guinéens en exil.

La Guinée-équatoriale est à un moment crucial,puisque dans un an, exactement le peuple de ce pays devra, à nouveau se prononcer sur son avenir. Mais les agitations ont commencé, le grand souk des gens qui veulent saper l’opinion. Le PDGE est monté au créneau pour dénoncer ce grenouillage. Hors du commun.

On tombe des nues, après avoir pris connaissances des propos de Carles Mulet. Ce qu’il a dit, c’est de la provocation. Tout simplement. Comment peut-on, affirmer qu’en Guinée-équatoriale, « il n’y a pas de partis d’opposition, ni de système judiciaire, ni de droits de l’homme ». Comment un sénateur d’un pays comme l’Espagne, l’ancienne puissance coloniale de la Guinée-équatoriale, peut-il manquer autant de connaissances ? Comment peut-on se permettre, diantre de parler d’un pays qu’on ne connait pas, et d’étaler ainsi, ses limites ? Tout le monde sait qu’en Guinée-équatoriale, il y a 17 partis politiques légalisés. Et qu’on ne compte plus les initiatives de dialogues politiques.

Et que le parti de Gabriel Ze Obiang qu’il défend mordicus, le parti des citoyens pour l’Innovation, fait partie des lanternes rouges. Il n’est pas « le parti le plus important » (sic), mais un « poids plume ». C’est un parti presque inexistant.

ON NE FAIT PAS « JOUJOU » AVEC LA REPUTATION D’UN ETAT. FUT-IL UN PAYS AFRICAIN, DE PETITE TAILLE.

Les temps ont changé, la Guinée-équatoriale est depuis 1976, un pays indépendant et souverain. Voilà, un sénateur, qui se braque sur un pays lointain, pour perturber sa stabilité, au lieu de se battre pour ceux qui l’ont élu. Les Espagnols. Nous n’allons pas le cacher, le peu de connaissance de cet élu espagnol, nous en apprend de plus belles sur certains « donneurs de leçons », qui jugent tout de l’extérieur. Qui font des déclarations urticantes. Justement au moment où le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo se trouvait en Europe, au Portugal où le monde s’est réuni pour sauver les océans, menacés par la pollution.

Le service de presse du PDGE, n’y pas allé du dos de la cuillère. Les déclarations de Carles Mulet sont « des nouvelles totalement déconcertantes, qui illustrent le peu de connaissances que de nombreux politiciens européens ont sur le continent africain, et plus particulièrement sur la Guinée équatoriale ». Carles Mulet s’est étalé, en direct à la télé, au pendant une séance de questions-réponses, alors qu’il voulait connaitre l’état des relations entre Malabo et Madrid. C’était devant une commission du Sénat espagnol. Il a pris la parole, l’air trop sûr de lui et a voulu mettre la patate à Ángeles Moreno Bau, la secrétaire d’État aux Affaires étrangères et mondiales.

Le pire c’est que cet élu, confond les époques. Car il a appelé l’Espagne à prendre des mesures drastiques, « intervenir dans la politique de la Guinée-équatoriale ».

Le PDGE rappelle au sénateur Carles Mulet que « Depuis l’accession du président Obiang Nguema Mbasogo à la tête de l’État, une transition politique ordonnée et échelonnée s’est opérée en Guinée équatoriale, qui s’est réglée sans un seul épisode violent grave, (le sénateur saura que c’est malheureusement le contraire, l’habituel sur notre continent). Le PDGE est formel, aucun équato-guinéen ne se prononcerait comme l’a fait Mulet. Sa sortie était « grossière et surréaliste ».

Les Equato-guinéens ne ferons jamais, rien de semblable, par respect pour l’Espagne, ce pays ami, l’Espagne ; mais, surtout, parce qu’ils ne pensent pas que c’est à eux qu’il revient de donner des leçons, à quiconque.


Carles Mulet, le sénateur espagnol du groupe Compromis, tout le monde désormais craint que le nombre de ce genre d’élu, qui étale sa limite et sa méconnaissance des règles entre les Etats, et qui donne des leçons, n’augmente. la question se pose, objectivement de savoir, pourquoi, ce sénateur n’a pas fait de recherche sur les partis politiques en Guinée-équatoriale, la situation des droits de l’homme et les libertés.

LE PSOE, « ASODEGUE » ET LES GAUCHISTES DE PODEMOS ET DE ‘COMPROMIS’ DERRIERE L’OPPOSITION COMPRADORE EQUATO-GUINEENNE

Voilà « ASODEGUE », une association qui se dit, “ pour la démocratisation de la Guinée-Equatoriale”, mais qui ne peut pas dire la vérité. Qui n’a que le mensonge comme champ de prédilection. Depuis 40 ans, cette « assos » se livre à une intense campagne de dénigrement et des mensonges contre le Président Obiang.

Tout ça pour profiter des financements du parti socialiste espagnol, le PSOE, sous prétexte « d’aide aux opposants pour la démocratisation de la Guinée-équatoriale »…

Il faut rappeler que le site « Asodegue » est géré par un membre du PSOE espagnole, Fernando Marugan, très proches des dirigeants du Parti d’opposition équato-guinéenne, CPDS, la « convergence pour la démocratie sociale ». C’est une preuve de plus de la mauvaise fois de ces gens.

________________________

* WebTV
ECUATORIAL-GUINEA-WEBTV
(Editée par PANAFRICOM) :
http://www.lavoixdelaguineeequatoriale.tv/
* ECUATORIAL GUINEA TV
VK.com/ecuatorialguineatv
* Page officielle
THE VOICE OF ECUATORIAL GUINEA
https://www.facebook.com/ecuatorial.guinea/
* PRESIDENT OBIANG NGUEMA MBASOGO
OFFICIAL PANAFRICAN FAN CLUB
https://www.facebook.com/groups/obiangnguemambasogo.fanclub/

Ce contenu a été publié dans * Français, # EODE TV. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.