# EODE RUSSIA – ЕСДВ РОССИЯ / [ENQUÊTE] EXTREMISME TATAR & INGERENCES TURQUES – LE PANTOURANISME D’ANKARA EST L’ENNEMI DU NEO-EURASISME DE MOSCOU

20201114 - EODE-RUSSIA - Extremisme Tatar Azerbaïdjan

EODE RUSSIA – ЕСДВ РОССИЯ /
[ENQUÊTE] EXTREMISME TATAR & INGERENCES TURQUES
LE PANTOURANISME D’ANKARA EST L’ENNEMI 
DU NEO-EURASISME DE MOSCOU/
Par FABRICE BEAUR (ФАБРИС БЭОР), 14 novembre 2020, 19H00 /
https://www.facebook.com/beaur.fabrice 
https://www.facebook.com/EODE.russia.caucasus

A la vue de ce journal pro-azerbaïdjanais, nous nous sommes demandés pourquoi celui-ci est-il libre d’être diffusé au Tatarstan, en Fédération de Russie ?  

Quelques infos :

1. L’éditeur et fondateur du journal « Turk View » au Tatarstan est (https://www.business-gazeta.ru/news/144184) Nail Nabiullin, leader de l'Union des jeunes Tatars « azatlyk ».

2. « Azatlyk » est une organisation très intéressante. Par exemple, ses activités sont largement médiatisées (https://www.idelreal.org/a/30807443.html) par « radio liberté », un média de propagande gouvernemental américain puisque financé par le Congrès des États-Unis.
(https://www.svoboda.org/a/29830353.html

3. Cette Union de la jeunesse tatare est en fait une organisation nationaliste qui s'oppose ouvertement à la Fédération de Russie et aux Russes. Par exemple, il y a quelques années, « azatlyk » a annoncé (https://www.kommersant.ru/doc/3918454) que l’année 2019 au Tatarstan serait l »année de la « Horde d'Or ». En 2018, les militants de l'organisation ont organisé des piquets de grève à Kazan (https://www.business-gazeta.ru/news/381865) contre l'étude volontaire de la langue tatare (ce qui implique qu'elle devrait être obligatoire). Et en 2013, les militants du mouvement ont participé (https://www.newsru.com/russia/23dec2013/tatar.html) à des rassemblements islamistes à Moscou.

4. Mais un autre point et pas le moindre est encore plus intéressant. D’où vient l’argent ? Il s'avère qu’en 2012, les séparatistes de Kazan ont trouvé des sponsors … en Azerbaïdjan !
(https://survincity.ru/2012/04/nacional-separatisty-iz-kazani-nashli-sponsorov-v/
L’ « Union de la jeunesse tatare – azatlyk » (UJT) a alors commencé à distribuer des calendriers à travers tout le Tatarstan avec l'image d'un personnage peu connu ayant vécu, il y a trois cents ans, à savoir le « combattant pour l'indépendance nationale de Batyrshi ». Ce mythe politique n’existe que dans une organisation de jeunesse similaire en Azerbaïdjan … qui sponsorise l’organisation tatar.

5. En mai 2012, la charmante organisation des « Azatlykites » a participé au Congrès pan-turciste de l'Association internationale de la jeunesse turque à Istanbul. Et qu’à déclaré à cette occasion, son leader, Nail Nabiullin ? Il veut faire savoir « à tout le monde turc, la vérité sur les péchés de la Russie contre le peuple mongol ». Et ne parlons pas des voyages en Azerbaïdjan avec les « conservateurs azerbaïdjanais » pour garder un lexique diplomatique. 

Résumons.

Sur le territoire de la Fédération de Russie, une organisation « agent de l’étranger » qui existe grâce à l’argent provenant d’Azerbaïdjan ouvertement et sans grande retenue semble-t-il. D’où provient l'argent azerbaïdjanais pour parrainer des ONG anti-russes et cela depuis 2012 ? Question rhétorique.

Après notre enquête, une question se pose et une constatation s’impose.

La question : comment se fait-il que trois ans après l'adoption de la loi sur les agents étrangers, Erdogan, par l'intermédiaire de ses affidés, peut mener une campagne directe parmi la population des républiques de la Fédération de Russie ?
La constatation : la Russie semble trop démocratique et tolérante malgré la propagande des media de l’OTAN sur la nature de la liberté d’expression.

Mais nous ne doutons aucunement de l’intérêt que le FSB prête à cette ingérence à caractère séparatiste et extrémiste de la part de puissances étrangères.

Les idéologies du néo-ottomane et du pantournisme adoptées par le Régime d’Erdogan et cette simple petite enquête démontrent que l’erdoganisme est expansif, agressif, impérialiste et profondément anti-russe. La nature du Régime turc actuel s’oppose intégralement au néo-eurasisme qui s’articule et se construit autour de Moscou. C’est un fait géopolitique incontournable. Il n’y a pas un Erdogan « ami de la Russie » comme certains à Paris, Moscou et ailleurs nous surinent depuis des années. Non l’ « ange national » turc n’est pas l’allié traditionnel contre le monde moderne de son comparse Gabriel ! Désolé Alexandre !

FB

Canal Telegram « Fabrice – En défense de la Russie »
https://t.me/russosphere 

_____________
EODE-RUSSIA – ЕСДВ РОССИЯ / 
EODE – Eurasian Observatory for Democracy & Elections
ЕСДВ – Евразийский Совет за Демократию и Выборы
@EODE.russia.caucasus
https://www.facebook.com/EODE.russia.caucasus 
https://www.eode.org

Ce contenu a été publié dans * EODE/ Analyses - Rapports, * Français, # ARTICLES BY LANGUAGES, # EODE - ZONE RUSSIA-CAUCASUS, # EODE THINK TANK, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.