# EODE/ VOIR AUSSI LES ANALYSES DE LUC MICHEL : * L’AVENIR DE LA PRESENCE FRANÇAISE EN AFRIQUE ?

 

zz

Ecoutez sur :
https://www.podcastics.com/podcast/episode/radiolucmichel-luc-michel-sur-pars-today-du-18-07-2022-lavenir-de-la-presence-francaise-en-afrique-137996/

* LE DECLASSEMENT GEOPOLITIQUE DE LA FRANCE :
sur https://www.eode.org/eode-books-le-declassement-francais/

Le livre sur LE DECLASSEMENT FRANCAIS mène une grande enquête dans les coulisses diplomatiques sur les raisons profondes de ce déclassement français.
Alors qu'elle jouissait d'un véritable crédit, la France est aujourd'hui déclassée au Sahel, au Moyen-Orient et au Maghreb. La conséquence de quinze ans d'une politique versatile que les auteurs ont décryptée à Paris, Rabat et Téhéran, jusque dans le champ de ruines irako-syrien en passant par Tel-Aviv. « Un recul que, malgré son volontarisme et une vision stratégique, Emmanuel Macron, trop pressé et catégorique, n'a su enrayer »…

* LE DECLASSEMENT MILITAIRE DE LA FRANCE :
Sur https://www.eode.org/luc-michels-geopolitical-daily-la-france-nest-pas-prete-a-un-combat-a-haute-intensite-selon-lamiral-coldefi-ancien-inspecteur-general-des-armees/

Guerre en Ukraine, la France "n'est pas prête" à un combat à haute intensité selon l'ancien inspecteur général des armées. L'amiral Alain Coldefy, ancien inspecteur général des armées, ancien chef d’état-major adjoint, analyse les forces et faiblesses des troupes françaises, dans ce contexte de guerre en Ukraine.
« La guerre en Ukraine le démontre : face à un adversaire puissant et motivé, les armées françaises conçues sur un modèle « expéditionnaire » ne sont pas prêtes. La guerre vient jeter une lumière crue sur une réalité : les armées françaises auraient bien du mal à faire face dans la durée à un conflit de haute intensité se déroulant sur le sol européen. La « haute intensité », c'est simple : c'est ce qui se passe actuellement en Ukraine. »

zzzzzz

 

Ce contenu a été publié dans * Français, # EODE TV. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.