# FLASH VIDEO/ LUC MICHEL SUR LE ‘JOURNAL’ INTERNATIONAL DE PRESS TV (IRAN)/ MACRON : LE DOUBLE DISCOURS, LES AMBIGUITES ET LES AMBITIONS DU NUCLEAIRE CIVIL ET MILITAIRE FRANCAIS

 

LM.ORG2 - instagramm 952 Ptv EPRESS (1)

 

Nouveau :
Luc MICHEL sur EPRESS

2020 12 10

#PRESSTV #LUCMICHELPCN

Depuis début octobre, Luc MICHEL publie des analyse géopolitiques express pour le JOURNAL international de PRESS TV, la Télévision d’Etat iranienne francophone, et IRAN-INFO, le journal national. Voici ma première chronique pour EPRESS, le magazine quotidien ‘Europe’ de PressTV …

* L’introduction du magazine EPRESS de ce 10 décembre sur PRESS TV :
« Le deux poids deux mesures du président français 
Le président français Emmanuel Macron s’est rendu ce mardi 8 décembre sur le site industriel du groupe Framatome pour soutenir la filière nucléaire civile et militaire, dans le cadre d’une semaine consacrée à l’environnement et aux énergies décarbonées. Lors d’un discours à la forge de Framatome, qui fabrique de gigantesques composants pour les réacteurs nucléaires, il a déclaré : « Notre avenir énergétique et écologique passe par le nucléaire. » Emmanuel Macron compte faire du nucléaire un axe majeur de la politique climatique de la France. « C’est l’énergie non intermittente qui émet le moins de CO2 », a-t-il assuré.
Alors, si Paris insiste sur sa volonté de développer son industrie nucléaire, pourquoi

refuse-t-il ce droit à l’Iran ?

* L’Analyse express du géopoliticien Luc MICHEL sur :
https://french.presstv.com/Detail/2020/12/10/640427/Comment-Macron-deshumanise-ses-soldats-
(Seéquence LM/MACRON-NUCLEAIRE de 9’01 à )

# L’ACTUALITE ANALYSEE :
« EMMANUEL MACRON ANNONCE QUE L'AVENIR ENERGETIQUE DE LA FRANCE PASSERA PAR LE NUCLEAIRE (FRANCE24 – AFP, 08/12/2020)

Lors d'une visite sur le site du groupe Framatome du Creusot, Emmanuel Macron a assuré mardi que "l'avenir énergétique et écologique" de la France continuerait de passer "par le nucléaire". "Notre avenir énergétique et écologique passe par le nucléaire", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une visite sur le site du groupe Framatome du Creusot, mardi 8 décembre. "Pourvu qu'on progresse sur les déchets et la sûreté, le nucléaire est une énergie décarbonée, une énergie sûre" qui doit rester "un pilier de notre mix énergétique", a-t-il estimé, tout en demandant également "un très haut niveau d'énergies renouvelables". "Le nucléaire restera la pierre angulaire de notre autonomie stratégique", a d'ailleurs affirmé Emmmanuel Macron. "Pourvu qu'on progresse sur les déchets et la sûreté, le nucléaire est une énergie décarbonée, une énergie sûre" qui doit rester "un pilier de notre mix énergétique", a-t-il estimé, tout en demandant également "un très haut niveau d'énergies renouvelables."

Si Emmanuel Macron a dit n'avoir "jamais été partisan du tout nucléaire" parce qu'il est nécessaire de ne pas dépendre d'une seule source, "l'atome doit continuer à être un pilier pour les décennies à venir". En même temps, "la production d'énergie renouvelable (…) doit fortement augmenter, car la France aujourd'hui n'est pas au rendez-vous, ni de ses engagements, ni de ses ambitions", a-t-il ajouté, alors que la France veut réduire à 50 % la part du nucléaire pour 2035. "Mais renoncer au nucléaire, totalement ou trop rapidement, ce serait ouvrir comme d'autres pays l'ont fait des centrales à charbon ou à gaz ou importer de l'énergie carbonée. Et cela, nous nous y sommes refusés", a-t-il encore souligné. Concernant la filière EPR, Emmanuel Macron a dit souhaiter que le travail d'études sur la construction de nouveaux réacteurs "s'achève dans les prochains mois afin que tous les éléments nécessaires soient disponibles avant la fin du quinquennat" en 2022. "L'ensemble des Français pourront choisir en connaissance de cause, en parfaite transparence. La décision définitive de construction de nouveaux réacteurs doit être préparée et devra être prise au plus tard en 2023 lorsque Flamanville 3 sera entré en service", a complété le chef de l'État.

En déplacement sur le site du fabricant de réacteurs nucléaires Framatome, Emmanuel Macron a, en outre, annoncé que le futur porte-avions français serait, comme le Charles-de-Gaulle, à propulsion nucléaire, estimant que "notre avenir énergétique et écologique passe par le nucléaire". Pour le chef de l'État, l'autonomie stratégique de la France, "c'est bien sûr la dissuasion, dans toutes ses composantes, c'est bien sûr la propulsion de nos sous-marins nucléaires lanceurs d'engins comme d'attaque, c'est aussi la propulsion nucléaire de nos porte-avions". "C'est pourquoi j'ai décidé que le futur porte-avions qui dotera notre pays et notre marine sera comme le Charles-de-Gaulle à propulsion nucléaire", a-t-il annoncé.


Luc MICHEL / Люк МИШЕЛЬ /
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/ 
http://www.lucmichel.net/
https://vimeo.com/lucmicheltv
https://twitter.com/LucMichelPCN

 

LM.ORG2 - instagramm 952 Ptv EPRESS (2)

 

LM.ORG2 - instagramm 952 Ptv EPRESS (3)

 

Ce contenu a été publié dans * Français, # EODE TV. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.