# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ COMMENT LA RUSSIE A GAGNE LA GUERRE DES SANCTIONS CONTRE LES OCCIDENTAUX

 

LM.GEOPOL -IV-2022 guerre des sanctions (2021 06 12) FR

 

Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2022 06 12 Série IV/
(avec Beninwebtv – AFP et LLB)


les médiamensonges de la propagande de guerre de l’OTAN s’écroulent par pans entiers …

LA DETTE EXTERIEURE RUSSE A DIMINUE DE 2,6 MILLIARDS DE DOLLARS DEPUIS JANVIER

La dette extérieure de la Russie a diminué de 2,6 milliards de dollars depuis le début de l’année, indique un rapport de la Cour des comptes de Russie.

« La dette publique extérieure de la Fédération de Russie s’est chiffrée à 57,1432 milliards de dollars le 1er avril 2022, ce qui a constitué une baisse de 2,5588 milliards de dollars ou de 4,3% par rapport au 1er janvier 2022 (59,702 milliards de dollars), précise le rapport. Le texte ajoute que les dépenses sur le service de la dette ont augmenté au premier trimestre de 24,6 millions de dollars (+6,6%) en glissement annuel.

Les transportations de pétrole russe par les sociétés européennes ont presque doublé
Selon le quotidien britannique The Independent, Les sociétés européennes ont presque doublé les transportations de pétrole russe depuis le début de l’opération militaire en Ukraine, ce qui a augmenté le budget de Moscou de milliards de dollars.

Les sociétés européennes sont autorisées à recevoir du revenu de telles transportations vers l’Inde et la Chine puisque les sanctions de l’UE ne concernent pas les livraisons pétrolières vers les pays hors de l’Union européenne. Selon les estimations des experts, les compagnies maritimes basées en Grèce, à Chypre et à Malte ont transporté depuis février 178 millions de barils de pétrole en provenance de Russie d’un coût total de 17,3 milliards de dollars.

Pour rappel, les chefs d’État et de gouvernement européens sont parvenus mardi dernier à un accord commun sur le sixième train de sanctions contre la Russie. Après un mois de discussions, ils ont réussi à convenir d’un embargo sur le pétrole russe qui ne concernera que les livraisons par bateaux-citernes en épargnant celles qui s’effectuent par oléoducs. L’embargo entrera en vigueur fin 2022.

POUTINE ESTIME QU'IL N'Y AURA PAS DE NOUVEAU "RIDEAU DE FER" EN RUSSIE

Vladimir Poutine a estimé jeudi que la politique russe de contournement des sanctions occidentales, prévoyant de produire en Russie de nombreux biens jusqu'alors importés, n'était "pas la panacée" et que Moscou allait devoir chercher de nouveaux partenaires commerciaux.

Interrogé durant une rencontre avec de jeunes entrepreneurs par un développeur de vaccins s'inquiétant de nombreuses pénuries en raison des sanctions occidentales, Vladimir Poutine a reconnu que "la substitution des importations n'est pas la panacée".

"Nous n'allons pas tenter de remplacer complètement les importations", a-t-il ajouté, estimant qu'"il faut collaborer avec tous ceux avec qui il est possible de collaborer". "Mais pour les technologies d'importance critique, bien sûr, nous devons avoir nos propres compétences. Nous allons les développer", a-t-il poursuivi.

Dans sa question, l'interlocuteur de Vladimir Poutine expliquait notamment "ne pas pouvoir toujours obtenir les matières premières, des matériaux, des équipements d'une importance cruciale" produits dans les pays occidentaux et "sans équivalent en Russie".

Vladimir Poutine a aussi estimé que la Russie ne connaîtrait pas un nouveau "Rideau de fer" malgré les sanctions occidentales. Le dirigeant russe a déclaré qu'"un pays comme la Russie ne pouvait pas se renfermer sur lui-même".

Malgré les sanctions imposées par l'Occident suite à l'invasion russe de l'Ukraine et la fuite d'un nombre important d'entreprises et d’investisseurs, Moscou se dit optimiste quant à son économie: "Nous ne referons pas l'erreur de l'Union soviétique", affirme Poutine. "Nous nous étions isolés et avions créé de nos propres mains ce que l’on appelle le Rideau de fer."

POUR CE FAIRE, LA RUSSIE POURRAIT SE TOURNER VERS D'AUTRES SUPERPUISSANCES ECONOMIQUES COMME LA CHINE, L'INDE OU LE MOYEN-ORIENT.

Les pays occidentaux ont imposé de lourdes sanctions à la Russie depuis le début de son offensive en Ukraine le 24 février, interdisant les exportation dans de nombreux secteurs tandis que la perturbation des chaînes d'approvisionnement complique le commerce avec des partenaires alternatifs.

En mai, la Russie a publié une liste d'une centaine de catégories de marchandises dont l'importation sans l'accord des détenteurs de la propriété intellectuelle est autorisée afin de contourner les restrictions.

Dans le domaine médical, la ville de Moscou a dit en avril avoir construit, sans en préciser la date, trois usines de médicaments pour compenser la suspension des importations pharmaceutiques, dont dépendent fortement les Russes.


Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LUCMICHEL-TV https://vk.com/lucmicheltv
RADIO.LUCMICHEL
https://www.podcastics.com/podcast/radiolucmichel/
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

Ce contenu a été publié dans * EODE/ Geopolitics, * Français. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.