#LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ GEOPOLITIQUE DE L’OCEAN INDIEN (I) : MAYOTTE, UNE ANNEXION COLONIALE FRANCAISE … LORS DE LA DECOLONISATION

 

LM.GEOPOL - Mayotte (2018 03 12) FR  1

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2018 03 12/

 

« Dans la légalisation de l’annexion de la Crimée à la Russie on voit nettement l’exemple français il y a 40 ans (…) On se rappelle alors le référendum rattachant Mayotte à la France. La France avait annexé Mayotte en violant les normes du droit international, malgré les protestations des Comores, malgré l’ONU et l’Organisation de l’unité africaine »

– Le ministre russe Lavrov

(dans une interview à la chaîne ‘Rossiya 1’, 12 mai 2014).

 

Nous parlions hier de la Question de Crimée et de son référendum d’auto-détermination de mars 2014 (1). L’actualité nous conduit ce jour à Mayotte, département français depuis 2011 (comme l’était l’Algérie coloniale) arraché aux Comores lors de son indépendance par la force des Armes françaises. Là, comme en Crimée, Paris a refusé un autre référendum, celui de l’indépendance des Comores de 1974. Pour en organiser un autre, en 1976, organisé seulement à Mayotte, aussitôt annexée. Condamné par l’ONU et l’OUA, impuissantes. Ce qui n’empêche pas Paris de condamner la Russie sur la Crimée …

 

Derrière Mayotte, il y a les « confettis de l’Empire colonial français », qui assurent encore à la France une présence mondiale et une puissance maritime, des bases et une grande capacité de nuisance. Toujours dans l’actualité, dans la même zone géopolitique, Macron en Inde dans un discours arrogant, qui visait directement Pékin,  rappelait ce jour même cette « puissance française dans l’Océan indien » (2) …

 

I –

GEOPOLITIQUE DE MAYOTTE ET DES « CONFETTIS DE L’EMPIRE COLONIAL FRANÇAIS »

 

« Comment la France a pris possession de Mayotte ? » et « qu’est-ce que vous pensez sur ce genre de référendums organisés par la France dans une petite île de Mayotte loin de l’Europe ? », m’interrogeait en mai 2014 Igor Yazon, commentateur à la Radio LA VOIX DE LA RUSSIE …

 

Lors de la conférence de presse tenue le 11 mai 2014 à Bakou, le président français François Hollande avait alors  qualifié le référendum dans les régions de Donetsk et de Lougansk (les Républiques auto-proclamées du Donbass, DNR et LNR) de « vraies-fausses consultations, nulles et non avenues ». Auparavant, le président français et ses homologues occidentaux avaient condamné le référendum d'autodétermination de la Crimée qui avait rattaché la péninsule à la Russie (3).

 

COMMENT PARIS S’EST EMPAREE DE MAYOTTE ?

 

Par ailleurs, « dans la légalisation de l’annexion de la Crimée à la Russie on voit nettement l’exemple français il y a 40 ans », avait alors souligné le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans une interview à la chaîne ‘Rossiya 1’. Le ministre russe se rappelait alors le référendum rattachant Mayotte à la France. La France avait annexé Mayotte en violant les normes du droit international, malgré les protestations des Comores, malgré l’ONU et l’Organisation de l’unité africaine. Je rappelais qu’il fallait se souvenir de cette politique de Paris.

 

En 1841 le sultan avait vendu Mayotte aux Français moyennant une rente de 5 000 francs …

La France avait établi son protectorat, en effet une colonie, sur cette île d’une superficie de 376 km2 . Ce régime s’était bientôt étendu sur d’autres îles de l’archipel – Grande Comore, Mohéli et Anjouan. Après la Seconde guerre mondiale l’archipel avait obtenu le statut de département d’outre-mer. En août 1972, le Comité spécial de la décolonisation de l’ONU avait inscrit l’archipel des Comores à sa liste « des territoires devant accéder à l’autodétermination ». Le référendum a eu lieu en 1974. Plus de 90 % des habitants de l’archipel ont voté pour son indépendance, mais les Français n’ont pas reconnu les résultats sous prétexte que la majorité des habitants de Mayotte avaient voté contre. Néanmoins, les Comores sont devenues indépendantes et ont été admises à l’ONU. En 1976 la France a organisé un second référendum de Mayotte : les Mahorais ont voté « pour le maintien de leur île au sein de la République française ». L’Assemblé générale des Nations Unies a considéré ce référendum «comme nul et non avenu » et a condamné la présence française à Mayotte.

 

LES RAISONS GEOPOLITIQUES ET GEOSTRATEGIQUES DU RAPT DE MAYOTTE

 

Les Comores, île située dans l'archipel des Comores, lui-même localisé dans le canal du Mozambique entre le Madagascar et le continent africain. Une position stratégique. La France avait l’intention implanter une base militaire navale sur cette île stratégique située au cœur des voies maritimes dans le canal du Mozambique. Ce projet n’a pas vu le jour, mais a été compensé par l’implantation d’une station d’écoute du Réseau satellitaire français d’espionnage des communications (réseau dit « Frenchelon »).

 

A la suite du troisième référendum en 2008 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Mayotte est devenue le 101e département français. Depuis 2014, le régime européen s’étend à Mayotte, cela veut dire qu’il faut avoir un visa Schengen pour y aller. « Malgré de nombreuses résolutions de l’ONU qui ont condamné cette approche, Mayotte est un département de la République française à part entière », avait indiqué en mai 2014 le ministre Lavrov dans un entretien avec son collègue américain John Kerry. Et cela – sans aucune sanction commerciale ni politique. « Qu’est-ce que vous pensez sur ce genre de référendums organisés par la France dans une petite île de Mayotte loin de l’Europe ? »

 

LE DOUBLE LANGAGE OCCIDENTAL DE MAYOTTE A LA CRIMEE.

 

Dans cette entretien avec « Radio Moscou », et dans une vaste perspective, j’analyse le cas de Mayotte et ses analogies avec celui de la Crimée. Je dénonce le double langage de Paris et des dirigeants de l’UE sur le dossier de la Crimée .. J’évoque aussi l’hypocrisie de Londres sur le même dossier, qui a, elle, annexé les Malouines (Malvinas pour les Argentins et Falklands pour les britanniques) au détriment de Buenos-Aires. Et j’annonce la crise de Catalogne (4) et les raisons de la peur des dirigeants de l’UE envers le Référendum, mécanisme de base de la Démocratie Directe (5) …

 

* Voir sur PCN-TV avec LA VOIX DE LA RUSSIE :

Igor Yazon interviewe Luc MICHEL pour ‘La Voix de la Russie’:

POURQUOI LE REFERENDUM POPULAIRE FAIT PEUR AUX POLITICIENS OCCIDENTAUX ?

en podcast sur https://vimeo.com/101969019

 

II –

UNE ILE TROP LOIN :

MAYOTTE DANS L’ACTUALITE AVEC SA CRISE POLITIQUE PROFONDE

 

« Crise à Mayotte : pourquoi l'île française est en grève générale depuis près d'un mois ?

Une ministre qui "n'est pas la bienvenue" à Mayotte, des maires qui menacent de fermer les écoles et des manifestants qui veulent encercler Mamoudzou : les propositions du gouvernement pour renforcer la sécurité dans l'île et lutter contre l'immigration n'ont pas calmé la mobilisation populaire. », interrogeait hier ‘FranceInfo’. « Les Mahorais sont à bout de nerfs. L'île de Mayotte, département français depuis 2011, est secouée depuis près de trois semaines par un mouvement de contestation populaire. Dénonçant notamment l'insécurité qui règne sur l'île, une manifestation a rassemblé plusieurs milliers de personnes, le 7 mars. Pour y répondre, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, est en visite sur place » …

 

L’ECHEC DE LA GESTION FRANCAISE DE MAYOTTE (1) :

LES RAISONS DE LACOLERE DES MAHORAIS

 

Peu avant, ce dimanche 11 mars, des manifestants ont érigé plusieurs barrages à Longoni, au nord de Mayotte, bloquant le port principal de l'île et empêchant tout ravitaillement. Les trois barrages, "hermétiques", ont été mis en place dès 8 heures, a affirmé Maoulida Momed, un des porte-parole du mouvement qui a déclaré que "rien ne rentrait, rien ne sortait". Un durcissement du mouvement est même prévu pour lundi 12 mars, ont prévenu vendredi ses organisateurs. Ils envisagent désormais l'encerclement de la capitale, Mamoudzou. Des maires, solidaires du mouvement, menacent de fermer les écoles, voire de ne pas organiser l'élection législative partielle prévue le 18 mars.

 

Mais quelles sont les raisons de cette colère ?

 

L'INSECURITE GRANDISSANTE

 

L'insécurité, et notamment les actes de délinquance commis autour des établissements scolaires par des bandes, est à l'origine de ce mouvement populaire  « Le 19 janvier, de violents affrontements (caillassages et bagarres entre bandes rivales) ont éclaté au lycée Kahani de Mamoudzou, nécessitant l'intervention des forces de l'ordre et l'évacuation des élèves. Les agents décident immédiatement d'exercer leur droit de retrait », raconte La 1ère. « Le lendemain, ils sont rejoints par la majorité des chauffeurs de bus scolaires de Mayotte, qui se rassemblent avec leurs véhicules à Mamoudzou ».

 

Cette mobilisation trouve vite un écho dans la population, excédée par les vols, rackets et agressions qu'ils subissent. « Paradoxalement, selon les chiffres fournis début février 2018 par le procureur de la République de Mayotte, en 2017, la délinquance dans l'île a baissé de 9%, mais les 'violences non crapuleuses' sont en hausse de 4,7%" », détaille La 1ère. Le site rappelle qu'en 2015, « Mayotte détenait le taux de cambriolages le plus élevé de France ». Le ministère de l'Intérieur écrivait alors : « Les infractions violentes et les cambriolages sont beaucoup plus fréquents à Mayotte qu’en métropole, et même que dans la majorité des Outre-mer. Seul le nombre de vols sans violence contre des particuliers se situe, une fois rapporté à la population, en deçà de la moyenne nationale ».

 

Interrogés par RFI, des Mahorais racontent vivre la peur au ventre. Ils craignent notamment "les coupeurs de route" qui arrêtent les véhicules et "rackettent les automobilistes", s'emparent des téléphones portables et "attaquent des passants à la machette." "On est dans une telle insécurité quotidienne. On ne peut plus vivre comme ça, ce n’est pas possible. On est vraiment un département laissé à l’abandon, expose Jennifer Bouaroudj, infirmière libérale à Mayotte et conseillère régionale de l'Ordre des infirmiers de l'Océan indien. Je me suis fait agresser dans ma voiture, qui a été fracturée à plusieurs reprises. On m’a déjà volé mon matériel professionnel une dizaine de fois. Et quand vous vous faites agresser et que vous appelez la gendarmerie, avec un peu de chance, ils arrivent dans l’heure. Avec moins de chance, ils n’arrivent pas du tout."

 

Marc Diamala, lui aussi enseignant dans le secondaire et représentant syndical de Force ouvrière (FO), insiste : "Les racines de l’insécurité, elles sont dans la pauvreté. Elles sont dans l’emploi. On a un taux de chômage parmi les plus élevés de toute la République : plus de 30%. Donc il faut donner du travail." "Tous dénoncent le manque de moyens pour faire face à ces problématiques qui poussent de nombreux Mahorais à exprimer leur colère", dit ‘FranceInfo’.

 

UNE IMMIGRATION CLANDESTINE CHAOTIQUE

 

Les Mahorais protestent aussi contre la forte immigration clandestine en provenance des Comores, un archipel situé à 70 km de ses côtes : « Parmi les 50 mesures revendicatives présentées par les manifestants, ils exigent ainsi un "plafond d'accueil des mineurs isolés" à Mayotte, et que ceux-ci soient également pris en charge par des communes de métropole ». Selon la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, « Mayotte compte 45% de population étrangère en situation irrégulière ». Les femmes comoriennes « rejoignent notamment Mayotte dans des embarcations de fortune, au péril de leur vie, pour accoucher dans de bonnes conditions à la maternité de Mamoudzou », rappelle France 24.

 

DES SERVICES PUBLICS SATURES

 

La population mahoraise dénonce la saturation au sein des hôpitaux, des services publics, des écoles… où faute de places, les enfants vont en cours par rotation. C’est la marque de l’échec de la gestion française de Mayotte !

 

Toujours selon La 1ère, « la population de Mayotte (qui compte aujourd'hui 256 000 habitants) a été multipliée par 11 en soixante ans. Un Mahorais sur deux à moins de 17 ans. En 2012, le nombre d'enfants par femme (indice de fécondité) était de 4,1, contre 2 enfants par femme pour l'ensemble de la France ».

 

Or, l'île n'a pas les moyens pour mener à bien cette explosion démographique. Devant l'Assemblée nationale, mardi, la ministre des Outre-mer reconnaissait que « pour être au rendez-vous, il nous faudrait créer une classe par jour ». Dans ce contexte très compliqué, Annick Girardin a assuré sur RMC que le gouvernement tâchait, « en priorité, de répondre à l'organisation sécuritaire de la rentrée des classes après les vacances », qui doit se tenir lundi. « Elle aura lieu sauf si les barrages sont maintenus et les écoles fermées, puisque certains maires aujourd'hui appellent à la fermeture des écoles », a-t-elle indiqué.

 

La mobilisation n'arrange rien. Vendredi, le centre hospitalier de Mayotte a alerté sur la situation "extrêmement préoccupante" qu'il connaît en raison de la contestation qui paralyse l'île. Dans un courrier, l'hôpital constate que "les patients n'arrivent plus à accéder aux structures de soins publiques ou privées", en raison des barrages quotidiens. "On observe déjà l'admission de patients dans un état très dégradé", et "le bloc opératoire ne peut plus fonctionner normalement, faute de personnel", insiste-t-il.

 

L'INACTION DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

 

Avec « un taux de chômage très élevé (26%) et 84% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté », selon un chiffre rappelé par la ministre, Mayotte est un département au bord de l'éruption. Le gouvernement a ainsi annoncé « le renfort de forces de l'ordre sur place, notamment pour sécuriser les écoles, et a dit réfléchir à l'idée de modifier le statut de la maternité de Mayotte, qui compte plus de 10 000 naissances par an, dont une majorité issue de mères comoriennes. Objectif : qu'une naissance sur place n'implique pas forcément l'accès à la nationalité française ».

 

Mais ces propositions n'ont pas suffi à calmer la population, qui se dit abandonnée par l'Etat français. Même les deux sénateurs LREM de Mayotte, Abdallah Hassani et Thani Mohamed-Soilihi, ont jugé que la réponse du gouvernement "n'était pas à la hauteur des attentes". Vendredi, les organisateurs de la mobilisation ont prévenu que la « grève générale ne cesserait que lorsqu'un membre du gouvernement se mettra à la table des négociations et sortira des éléments concrets ». Pour autant la venue de la ministre des Outre-mer, qui envisage de se rendre sur place après la rentrée scolaire prévue lundi, "n'est clairement pas souhaitée", ont déclaré l'intersyndicale et le Collectif des citoyens de Mayotte, à l'origine du mouvement. Ils exigent la venue de "quelqu'un qui puisse engager le gouvernement", comme le président de la République, le Premier ministre ou le ministre de l'Intérieur.

 

Mayotte a "un demi-siècle de retard par rapport à la métropole"

Olivier Sudrie, économiste au cabinet CME spécialiste des Outre-mer, a expliqué lundi sur franceinfo le paradoxe économique à Mayotte, plus pauvre que la moyenne nationale mais aussi très riche dans son environnement régional et notamment par rapport aux Comores. Une richesse relative qui attire des flux de migrants.

 

L’ECHEC DE LA GESTION FRANCAISE DE MAYOTTE (2) :

LE « RETARD HISTORIQUE D’UN DEMI-SIECLE » DE MAYOTTE

 

« Il y a un retard historique » à Mayotte, a expliqué Olivier Sudrie, économiste au cabinet CME spécialiste des Outre-mer, ce lundi 12 mars sur franceinfo ! Une crise de fond pour Olivier Sudrie qui estime que Mayotte « c'est un demi-siècle de retard par rapport à la métropole » :

 

«  Mayotte est à la fois très pauvre et très riche. Très pauvre, quand on compare la situation de ce département avec le reste de la métropole. On est quatre fois plus pauvre à Mayotte que la moyenne nationale, c'est donc clairement un département pauvre. Mais Mayotte est aussi très riche dans son environnement régional et notamment par rapport aux Comores. C'est cette richesse relative de Mayotte qui attire des flux de migrants. Mayotte se retrouve effectivement dans une situation délicate en matière de migration internationale ».

 

« L'État a-t-il pris la mesure du phénomène quand Mayotte est devenue un département français en mars 2011 ? », interroge FranceInfo : « Ce n'est pas spécifique à Mayotte. Les populations ont l'habitude de se déplacer suivant les gradations de revenus, de quitter des zones pauvres pour aller vers des zones riches. On avait peut-être mal mesuré ce phénomène. Aujourd'hui, dans la situation très tendue à Mayotte, on a l'impression que se développe un quart-monde au sein du tiers-monde (…) Il y a un retard historique. Mayotte, c'est un demi-siècle de retard par rapport à la métropole qu'elle a rejoint de par son statut de département. Mais plus les transferts de fonds pour accélérer le développement sont importants, plus Mayotte attire. On a donc le sentiment, et la population le voit bien, qu'on n'y arrivera jamais. Parce que chaque petite étape supplémentaire vers le développement est gommée par les pressions migratoires ».

 

NOTES :

 

(1) Cfr. sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LA QUESTION DE CRIMEE : AU COEUR DE LA NOUVELLE GUERRE FROIDE 2.0 ET DE LA REMISE EN CAUSE PAR LA RUSSIE DU ‘NOUVEL ORDRE MONDIAL’

sur http://www.lucmichel.net/2018/03/11/luc-michels-geopolitical-daily-la-question-de-crimee-au-coeur-de-la-nouvelle-guerre-froide-2-0-et-de-la-remise-en-cause-par-la-russie-du-nouvel-ordre-mondial/

 

(2) FranceInfo précise cette stratégie anti-chinoise :

« Emmanuel Macron a confirmé la volonté de la France d'affirmer son partenariat sur le plan économique et sur le plan stratégique dans la région, lors de son déplacement en Inde. Samah Soula décrypte cet accord sur le plateau du 20 Heures. Le chef de l'État a confirmé, lors de sa première visite d'État en Inde, la volonté de la France d'affirmer son partenariat sur le plan économique et sur le plan stratégique dans la région, avec à la clé, un accord inédit. "C'est un accord de coopération militaire logistique qui permet à l'Inde d'accéder et d'utiliser les bases navales françaises dans l'Océan indien", explique la journaliste Samah Soula sur le plateau du 20 Heures. "Il y a l’Île de la Réunion, les Émirats Arabes Unis, et Djibouti ; ce sont des bases stratégiques essentielles pour l’Inde, qui cherche à contrer la montée en puissance de son grand rival, la Chine", poursuit-elle. "La Chine, qui a justement construit très récemment une base militaire à Djibouti, en y positionnant 400 hommes. Cela fait partie de ce qu'on appelle la 'stratégie du collier de perles' : toutes ces petites perles relient toutes les bases navales de la Chine dans le sous-continent indien. Elles sont essentielles pour Pékin puisqu'elles lui permettent de sécuriser la trajectoire, son approvisionnement, notamment en matière de pétrole", précise la journaliste. »

 

(3) Voir sur EODE-TV:

EODE-TV & AFRIQUE MEDIA/

4Grand Reporter’ de Luc MICHEL,

COMMENT LA CRIMEE EST REDEVENUE RUSSE/

UKRAINE VERSUS NOVOROSSIYA (1)

sur https://vimeo.com/103799370

 

(4) Cfr. sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

GEOPOLITIQUE DE LA CATALOGNE : LA REPRESSION DE MADRID CONTRE LE REFERENDUM D’AUTODETERMINATION REOUVRE LES PLAIES DE LA GUERRE CIVILE ET DU FRANQUISME …

sur http://www.lucmichel.net/2017/09/17/luc-michels-geopolitical-daily-geopolitique-de-la-catalogne-la-repression-de-madrid-contre-le-referendum-dautodetermination-reouvre-les-plaies-de-la-guerre-civile-et-du-franquis/

Et sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

GEOPOLITIQUE DES AUTO-DETERMINATIONS DANS L’UE

sur https://www.eode.org/luc-michels-geopolitical-daily-geopolitique-des-auto-determinations-dans-lue-le-nouveau-referendum-catalan-et-la-repression-de-madrid-ont-des-repercussions-en-belgique/

 

(5) Lire l’analyse de Luc MICHEL :

L’UNION EUROPEENNE N’AIME PAS LES REFERENDUM : APRES LA CRIMEE VOICI LA GRECE !

sur http://www.palestine-solidarite.org/analyses.luc_michel.240616a.htm

 

(Sources : PCN-TV – La Voix de la Russie – FranceInfo – La 1ère – RFI – France 24 – Times of India – EODE Think-Tank)

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

 

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie –

Néoeurasisme – Néopanafricanisme (Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

 

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/ 

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/ 

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE https://www.eode.org/ 

 

 

LM.GEOPOL - Mayotte (2018 03 12) FR  2

 

LM.GEOPOL - Mayotte (2018 03 12) FR  3

 

LM.GEOPOL - Mayotte (2018 03 12) FR  4

 

Ce contenu a été publié dans * EODE/ Geopolitics, * Français. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.