# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ L’UKRAINE AU BORD DE LA DEROUTE (LE POINT ET LE TEMPS)

 

LM.GEOPOL - IV-2022 ukraine perd (2021 06 01) FR (1)

 

Karel Huybrechts pour
Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2022 06 01/ Série IV/

* Loin des storytelling de la propagande de l'Otan qui prédominent jusqu'ici, et après Le Point (Paris) hier, voici Le Temps de Genève qui se rallie au réalisme:
LM

https://www.letemps.ch/monde/lukraine-bord-deroute-donbass

"L’Ukraine au bord de la déroute dans le Donbass
Dans l’oblast de Lougansk, les forces russes répètent la stratégie d’encerclement qui leur a permis de prendre Marioupol. L’armée ukrainienne tient encore, mais la crainte d’être pris dans la nasse suggère qu’un repli stratégique pourrait bientôt intervenir…"

* Voir aussi les presstitutes atlantistes du Point qui le disent !
Des médiamensonges des storytelling de l'Otan au retour au principe de réalité…

https://www.lepoint.fr/monde/l-armee-ukrainienne-proche-de-la-deroute-dans-le-donbass-30-05-2022-2477639_24.php
« L’armée ukrainienne proche de la déroute dans le Donbass…Dans la région de Louhansk, les forces russes répètent la même stratégie qu’à Marioupol. Combien de temps les soldats de Kiev vont-ils tenir ?
L'encerclement de Sievierodonetsk et de Lyssytchansk semble quasiment réalisé. Après avoir coupé la route principale qui les relie à Bakhmout et au reste de l'Ukraine, les forces russes s'acharnent sur la piste qui permet encore aux militaires et à quelques humanitaires courageux de passer. Mais pour combien de temps ? Autour de ces villes, l'état-major russe a choisi de reproduire la même tactique qu'à Marioupol : un pilonnage massif visant à tout aplatir. Certaines positions, notamment au sud, ont été dégarnies pour masser le plus d'hommes et de canons possible. La configuration des frontières et des lignes de front actuelles leur est aussi favorable, car ils peuvent attaquer sur trois côtés, ce qui apparaît de plus en plus comme une position enclavée… »

* Le Guardian de Londres, lui, dresse le constat de l’échec de la guerre économique occidentale : « L'UE DEVRAIT OUBLIER LES SANCTIONS ANTI-RUSSES. AUCUN AVANTAGE, MAIS BEAUCOUP DE MAL » …

Les restrictions contre la Russie, dont l'Union européenne a déjà engendré plus d'une douzaine, font plus de mal que de bien à l'UE. Cette opinion a été exprimée dans sa chronique dans l'édition britannique par le chroniqueur Simon Jenkins. "L'UE devrait oublier les sanctions – elles font plus de mal que de bien… Au lieu de forcer la Russie à quitter l'Ukraine, elles causent de grandes souffrances dans le monde alors que les prix des denrées alimentaires et de l'énergie montent en flèche", écrit Jenkins. L'auteur de l'article attire l'attention des lecteurs sur le fait qu'au cours de l'hiver prochain, rien qu'au Royaume-Uni, en raison de la poursuite des sanctions, plus de six millions de foyers pourraient être confrontés à des pannes de courant. Sans parler des consommateurs du reste de l'Europe. « L'UE à Bruxelles ne semble pas savoir quoi faire face à la stratégie de pression des sanctions contre la Russie. La vraie raison est que le débat sur les armes des sanctions a été réduit à une rhétorique machiste », déplore Jenkins.

L'auteur de l'article souligne que les sanctions ont causé des dommages insignifiants à la solvabilité de la Russie. Alors que l'augmentation des prix du gaz de 70% a considérablement augmenté la balance des paiements de la Fédération de Russie. « Des millions de citoyens ordinaires à travers l'Europe pourraient être touchés par la flambée des prix des denrées alimentaires et de l'énergie. Les lignes de ravitaillement sont rompues. Les relations commerciales s'effondrent », résume l'auteur

Carte :
SELON LES EXPERTS OCCIDENTAUX, L'UKRAINE A (DEJA) PERDU :
80 % des gisements de pétrole et de gaz. Toutes les raffineries et grands parcs de stockage. Champs à semer. Mines de charbon. Quatre grands ports. Part importante de la production nucléaire et importante du charbon. Champs de pétrole et de gaz sur le plateau de la mer Noire. Usines métallurgiques à Marioupol et Krivoy Rog. Presque complètement : le complexe militaro-industriel national. Toutes ces ressources se trouvent en territoire de la Novorossiya. Ca tombe bien !


Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LUCMICHEL-TV https://vk.com/lucmicheltv
RADIO.LUCMICHEL
https://www.podcastics.com/podcast/radiolucmichel/
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

 

LM.GEOPOL - IV-2022 ukraine perd (2021 06 01) FR (2)

 

LM.GEOPOL - IV-2022 ukraine perd (2021 06 01) FR (3)

 

Ce contenu a été publié dans * EODE/ Geopolitics, * Français. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.